[Création] Emmanuèle Jawad, Faire le mur (un montage)

[Création] Emmanuèle Jawad, Faire le mur (un montage)

octobre 15, 2014
in Category: créations, UNE
1 3182 29
[Création] Emmanuèle Jawad, Faire le mur (un montage)

La poésie doit faire le mur… pour mieux voir – dans la mesure et la démesure. On appréciera ce montage d’Emmanuèle Jawad.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FAIRE LE MUR

(un montage)

 

 

Proche infrarouge irradie poche de roches que rapproche Cadix îlot Persil fenouil de mer

radars l’éclairage arrache aux abords hagards migrants au mur

 

lames sur grilles base tranchante balisent les quartiers ceintures de brique acier

rangées aux limites des interfaces barricades hautes

 

dans le marquage lignes ferrées de 25 pieds mesurent

les 99 murs de Belfast

 

prises de vue sanglent l’étendue au reste lac calme pleine frontière d’eau

écumée par gardes moteurs

 

 

 

 

 

 

 

sol inoculé de capteurs captures de bruits et de mouvements

haute barrière frontale partition ligne où se prolonge le territoire s’interrompent

 

(les circulations libres)

 

topographie de barbelés l’ossature d’un mur pigments purs à l’allure

rupestre rues de roches couvertes ciel acrylique

frottis clairs des fresques aux façades outre sol émerge

des berges de la Lagan boues ouvrières

 

à l’embouchure brique un mur baie picturale

suture les pans peinture murale

mur campé de Gaza à l’arrache fragments épars de Berlin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

flux giratoire d’épaule rosie long travelling en rotonde chair longe

la ronde de béton détourée dans la perforation d’un mur abattu

 

sol ligné terre rase rampe d’acier frais

le remblai prolonge l’avancée des miradors

rambarde sur désert garde-corps

desserte d’un écart lieu voies des postes de garde

qu’entre les grilles on véhicule mal

masquant dit-on les chutes d’hommes

couture la frontière au front d’un mur opercule cutané

sous mitraille plans rapprochés taille niveau haut d’épaule

 

recouvre l’épigraphe ronde chair ombrée au pan défait

soustrait les signes à l’aérographe dans la rature du mur l’effondre

ment assemble les teintes ouïes vives

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ligne de rideau verte un mur côté nord, trame de barbelés béton fossés tours que mines encerclent, le passage est partition, la hauteur contrôle, la zone tampon, à Nicosie,

la ligne Attila est verte, la zone bleue où la ville se dédouble

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un système multicouches le mur coupe un champ

terminaisons outre – frontière des appareils d’enregistrement bruine

en crue lumière infrarouge volume calorifère flux de températures

 

épouvante danse d’éboulis long tracé des Etats borne-ligne sur la longueur

 

plan pied puis glissant à hauteur de l’arme de garde plan américain

5 miradors sur 6 sections de murs

 

des sables la frontière s’y fond fonte recluse emmurée

hors-sol aux passages évincés de la cartographie voies d’air transfrontalières

 

 

 

 


 

, , ,
rédaction

View my other posts

1 comment

  1. Jawad Emmanuèle

    P.S: une de ces photos déjà publiée en revue, dans une version noir et blanc, une autre
    dans une version non fragmentée (propos de campagne n°20)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *