[Création] Laura Vazquez, TOUT TOMBE [Libr-@ction - 18]

[Création] Laura Vazquez, TOUT TOMBE [Libr-@ction – 18]

avril 5, 2014
in Category: créations, UNE
7 6114 40
[Création] Laura Vazquez, TOUT TOMBE [Libr-@ction – 18]

Cette dix-huitième livraison de Libr-@ction se présente sous la forme d’une vanité inédite : un agencement répétitif qui nous entraîne jusqu’au vertige dans une méditation sur la dégradation de toutes choses. Nulle action possible contre l’universelle entropie ; la libr-@ction poétique de Laura Vazquez nous invite donc à perdre toute chose, mais en mesure – lentement.
Selon le principe de Libr-@ction, écoutez/voyez/lisez et partagez de toutes les façons cette fascinante création de la talentueuse Laura Vazquez. /FT/ [Libr-@ction – 17]

Voir la vidéo (cliquez ici si vous n’arrivez pas à la voir) :

 

La maison tombe, lentement,
elle tombe lentement,
les enfants tombent lentement,
ils tombent lentement,
leurs bouches tombent lentement,
les bouches des enfants vont lentement,
et leurs jambes tombent lentement,
leurs jambes tombent lentement,
tout tombe lentement,
la ville tombe,
elle tombe, elle tombe lentement,
la ville tombe, elle tombe doucement,
depuis longtemps,
depuis beaucoup de temps,
la maison tombe et les gens tombent,
les bouches tombent et les gens tombent

et le dessus des yeux et le dessous du ventre et le dedans du ventre et le dedans des joues et le dessus des cils, et le dessus des mains et le dedans des pieds et le dessous des tables et le dessous des seins, et le dessus des tombes et le dessus des crânes et le dessous de soi et le dessus de soi, et le dedans des ventres et le dessus des ventres et le dessous des ventres et le dedans des ventres,

tout tombe tombe

tout tombe lentement,

les pierres tombent

et les échanges

et les histoires

et les objets

et les liquides

et les ruisseaux

et les vidanges

et les serpents

et les échanges

et les liquides

et les échanges

et les salives,

tout tombe tombe

tout tombe lentement,

dans les organes,

dans les maisons,

dans les chemins,

dans les échanges,

c’est la tournure,

c’est le chemin,

c’est la méthode,

c’est la mesure,

c’est un échange,

c’est une idée,

c’est un problème,

c’est une idée,

c’est un chemin,

c’est un échange,

c’est un rapport,

c’est un chemin,

c’est la tournure,

c’est la méthode,

c’est la mesure,

tout tombe tombe
tout tombe doucement,
tout tombe lentement,
tout tombe doucement,

dans les maisons,

dans les tournures,

dans les endroits,

dans les bordures,

dans les forêts,

dans les histoires,

dans les paroles

et sans arrêt
et sans vitesse et sans vacarme, et sans penser et sans souffrir, c’est la tournure.
C’est ce qui tombe

et le dessous des bras et l’idée des figures et l’idée de la mort et l’idée de la honte et l’idée de la fonte et l’idée des liquides et les liquides eux-mêmes et les personnes lentes et les personnes biens
et la vie est bien lente
et la vie est tombée
et la vie est bien calme
et la vie est bien lourde
et la vie est bien belle
et la vie est la vie
et la vie est tombée
et la vie est en train de tomber,
mais lentement

tout tombe lentement
dans les personnes et dans la gorge des personnes et dans les ventres des personnes
et tout avale et tout avale les personnes et dans la gorge et lentement et tout va dans la gorge mais lentement

dans la maison des hommes,

dans la maison des loups,

dans la maison des mères,

dans la maison très noire,

toutes les mères noires,

on se donne de l’eau,

on se donne des branches,

on se donne des ventres,

on se donne des langues,

on se donne du pain

et tout tombe dessus.

, , , , , ,
rédaction

View my other posts

7 comments

  1. BERGERE Marc

    Bonjour – Je découvre ce très beau texte et sa rythmique de transe. Vous dirait-il de venir le dire au Chat Noir, ce mercredi 09 avril à 20h00 ? Sinon, m’autorisez-vous à le lire ? Merci par avance pour votre réponse – Cordialement / marc bergère

  2. Poésie Rebelle

    Pas convaincu par cet exercice de style et ces jongleries verbales. A classer dans les arts du cirque ?

  3. Fabrice Thumerel

    De quelles « jongleries verbales » voulez-vous parler ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *