[Dossier - news] L'ami Prévert, enfant du paradis...

[Dossier – news] L’ami Prévert, enfant du paradis…

novembre 10, 2012
in Category: News, UNE
0 1614 1

Après le temps fort de 2009 (exposition "Jacques Prévert, Paris la belle" ; colloque organisé à l’Université d’Artois, "À l’école Prévert"), Jacques Prévert – qui a maintenant son site spécialisé – revient sur le devant de la scène avec ses Enfants du paradis et son activité de dessinateur. Le prochain volet de ce Dossier sera un entretien avec la spécialiste Carole Aurouet, au centre de cette actualité Prévert.

► Carole Aurouet, L’Amitié selon Prévert, Textuel, octobre 2012, 144 pages, 19 €, ISBN : 978-2-84597-454-8.

Présentation éditoriale. Anniversaire, rendez-vous, dîners entre amis, Prévert plaçait l’amitié au centre de sa vie. À partir de la fin des années 1950, installé cité Véron, il prend l’habitude d’y consacrer chaque jour une belle éphéméride : une fleur dessinée au feutre et vivement colorée aux côtés de laquelle il notait les noms et souvent l’occasion de ses rendez-vous. Le geste est superbe, le défilé des noms vertigineux… Fidèle à lui-même, Prévert y apparaît taquin et attachant. Sous sa plume facétieuse, Paul Grimault prend l’aspect d’un gros chat jaune, les dîners sont signalés par un couvert dressé et les jours se succèdent dans une curieuse danse typographique, mélangeant les lettres et les couleurs.

Réunis en un bouquet éclatant de couleurs et de vie, les éphémérides de Prévert sont ici publiées pour la première fois. Dans une galerie de seize courts portraits, Carole Aurouet raconte les liens qui attachaient Prévert à chacun de ses amis. Au fil des pages, on retrouvera donc les compères, les intimes, les inséparables : Arletty, Maurice Baquet, René Bertelé, Pierre Brasseur, Henri Crolla, Robert Doisneau, Marcel Duhamel, Jean Gabin, Paul Grimault, Joan Miró, Aimé Maeght, Edith Piaf, Marcel Mouloudji, Pablo Picasso, Pierre Prévert, Simone Signoret, Alexandre Trauner et Boris Vian. C’est toute une époque qui défile ainsi sous nos yeux, bouillonnante, créative, éclectique.

► Carole Aurouet, Le Cinéma dessiné selon Prévert, Textuel, octobre 2012, 192 pages, 99 €, ISBN : 978-2-84597-453-1.

Présentation éditoriale. Qui sait que le scénariste de Quai des brumes et des Enfants du paradis a conçu plus de cent scénarios de films ? Dans ce livre, Carole Aurouet retrace de manière exhaustive les rapports de Jacques Prévert au cinéma : sa petite bande d’acteurs composée d’Arletty, Brasseur, Bussières, Gabin, Morgan, Reggiani et les autres, son tandem avec son frère Pierre, ses nombreuses collaborations avec Carné Mais cet ouvrage ne se contente pas de rapporter la carrière et les relations de Jacques Prévert avec le monde du cinéma. Il montre sa création à l’œuvre.

Sont ainsi présentées, pour la première fois, les planches scénaristiques dessinées de l’auteur. Formidables brouillons préalables à l’écriture du scénario et des dialogues, ces planches font l’objet de zooms et de commentaires qui permettent de décrypter le geste de Jacques Prévert. Cet ensemble iconographique exceptionnel est complété par des fragments de scénarios autographes mis en lumière par Carole Aurouet, proposant ainsi un aperçu complet des traces et supports de la création scénaristique de Jacques Prévert.

Dans un texte richement documenté, Carole Aurouet raconte le parcours cinématographique de Jacques Prévert depuis ses premières émotions de spectateur en culotte courte, dans les années 1910, à ses derniers films, dans les années 1970. Cette présentation est illustrée de nombreuses photographies incomparables, certaines étant l’œuvre d’Émile Savitry, toutes prises durant les tournages ou au moment de la création elle-même.

Coffret-écrin, façonnage soigné avec dorure noire sur tranche, format hors norme, ce bijou est édité à l’occasion de l’exposition dédiée aux Enfants du Paradis qui se tient à la Cinémathèque de Paris jusqu’au 27 janvier 2013.

Les Enfants du paradis (1945)

► Jacques Prévert, Les Enfants du paradis. Le Scénario original, Gallimard, en librairie le 9 novembre 2012, 196 pages, 22 €, ISBN : 978-2-07-013857-9.

Jacques Prévert, Marcel Carné et Jean-Louis Barrault se retrouvent à Nice, durant l’été 1942, sans savoir que chacun apporte avec lui sa pierre à un futur chef-d’œuvre cinématographique : Les Enfants du paradis. Prévert évoque le poète assassin Lacenaire, Barrault, le mime Debureau et Carné, propose le boulevard du Temple (boulevard du Crime). Tout est en place !

Carole Aurouet, dans son avant-propos "Genèse des Enfants du paradis" nous mène de façon irrésistible à la lecture de cet extraordinaire scénario, introuvable sous cette forme.

On pourra alors noter les nombreuses différences apparaissant entre ce scénario, premier, et les dialogues du film de Marcel Carné, ou bien éprouver un plaisir renouvelé à la lecture de l’écriture de Jacques Prévert, ou encore accorder à Garance que "c’est tellement simple, l’amour".
La version ici proposée reprend le manuscrit original déposé à la Cinémathèque nationale. Le cahier hors texte est annoté par Carole Aurouet.

► À l’occasion de sa restauration, Les Enfants du paradis font l’objet d’une nouvelle sortie en salle, accompagnée d’un coffret de 3 DVD, avec un livret très complet de Carole Aurouet (à partir de 19,99 €) : voir le site de Pathé.

En plus de l’Exposition à la Cinémathèque de Paris jusqu’au 27 janvier 2013, ce même chef-d’œuvre a fait l’objet d’une journée d’études le 5 novembre dernier (avec Carole Aurouet, Arnaud et Danièle Laster notamment) : informations complètes sur le site de la Cinémathèque.

, , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *