[Livre-news] Charles Reznikoff, Témoignage. Les États-Unis (1885-1915)

[Livre-news] Charles Reznikoff, Témoignage. Les États-Unis (1885-1915)

mai 23, 2012
in Category: Livres reçus, News, UNE
0 1207 3

Charles Reznikoff, Témoignage. Les États-Unis (1885-1915), P.O.L, 23 mai 2012, 576 pages, 19 €, 978-2-84682-096-7.

C’est à partir de ce jour même que P.O.L met à notre disposition cette somme tant attendue qui rend compte du basculement des USA d’un siècle dans l’autre. Bouleversant !

Présentation éditoriale. Charles Reznikoff (1894-1976) était avec Carl Rakosi, George Oppen et Louis Zukofsky un des quatre poètes du courant dit "objectiviste" américain, qui commencèrent à publier, de manière confidentielle, dans les années vingt du siècle dernier. De Charles Reznikoff ont été publiés en France, Témoignage, Les États-Unis, 1885-1890, un fragment du présent volume (Hachette/P.O.L, 1981, traduction par Jacques Roubaud), aujourd’hui épuisé ; Le Musicien, roman (P.O.L, 1986, traduction par Emmanuel Hocquard et Claude Richard) ; Holocauste (Prétexte, 2007, traduction Jean-Paul Auxeméry).
Dans un entretien publié dans Contemporary Literature, Charles Reznikoff, pour décrire sa démarche, citait un poète chinois du XIe siècle qui disait : "La poésie présente l’objet afin de susciter la sensation. Elle doit être très précise sur l’objet et réticente sur l’émotion"… Sans doute n’est-il pas inutile, aujourd’hui, de présenter avec Témoignage. Les États-Unis (1885-1915) une des illustrations les plus complètes et convaincantes de ce programme.
Témoignage. Les États-Unis (1885-1915) est une vaste fresque pour décrire l’entrée des États-Unis dans l’ère moderne à travers la restitution minutieuse et la mise en forme de rapports d’audience de tribunaux amenés à juger aussi bien de conflits de voisinage ou de succession que d’accidents du travail ou de faits divers atroces.

Premières impressions. Le sous-genre affiché du "récitatif" condense les caractéristiques de cette fresque narrative en vers non rimés et peu marqués dont l’aspect dramatique est lié aux sources judiciaires. Quelle images des USA se dégage-t-elle de ce froid relevé de faits, de lieux et d’objets ? Celle, violente, d’un pays réduit à trois dimensions cardinales : le Sud, le Nord et l’Ouest. L’intensité dramatique résulte précisément de l’indistinction géographique et temporelle : au Nord comme au Sud, en 1885 comme en 1915, même racisme ordinaire, mêmes drames. Le retour des mêmes rubriques accentue le tragique : "La Vie en société", "Scènes de la vie privée", "L’Ère de la machine", "Chemins de fer", "Les Noirs", etc., font défiler accidents, morts et injustices. Dans cet univers hostile, la description d’un poteau téléphonique débouche sur un accident mortel ; même "un joyeux Noël" tourne mal…

, , , ,
Fabrice Thumerel

Critique et chercheur international spécialisé dans le contemporain (littérature et sciences humaines).

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *