[News lectures] poésie & vidéo @ Martigues

[News lectures] poésie & vidéo @ Martigues

novembre 26, 2008
in Category: News, UNE
3 1390 0

   Soirée proposées par Autres et pareils en partenariat avec Les Instants Vidéos.

samedi 29 novembre 2008
MJC Martigues / Salle Prévert, MARTIGUES

17h30 à 19h00 / Vidéo ponctuée de poésie
en partenariat avec la MJC de Martigues et les Instants Vidéo dans le cadre de Poésie à tous les étages 2008

films vidéo : Sous la langue de Olivier Pagani (France, 2007) 21′ ; Un chat a sept vies de Maria Korporal (Allemagne/Italie, 2008) 7’32 ; Sept vidéos de Claude Yvroud (France) : Ils (2008) 5’12 – Trop parler Nuit (2008) 2’38 – Seuils (2007) 2’09 – Les éléments enchaînés (24) (2008) 12’15 – Robin des bois (2007) 0’31 – Motif vache (2007) 4’20 – M’accompagne (2007) 1’18

lecture  : Arno Calleja

20 h 30 / Poésie ponctuée de vidéo
en partenariat avec la MJC de Martigues et les Instants Vidéo dans le cadre de Poésie à tous les étages 2008

lecture : Sarah Kéryna, Julien d’Abrigeon et Cécile Mainardi

films vidéo : Daily language de Jun’ichiro Ishii (Japon, 2008) 5’30 – Vaou de Nicolas Boulard (France, 2005) 1’20 – Henri Rousseau : the Poet and his Muse, 1909 de Stuart Pound (Angleterre, 2008) 1′ – Dans la neige de Jakob Kirchheim (Allemagne, 2006) 2′ – L’électroacoustique expliquée à ma fille de Valérie Huet, Marianne Salmas (France, 2008) 2′ – Dedans Dehors de Valérie Huet et Marianne Salmas (France, 2008) 2’05 – Papier peint de Françoise Bérot (France, 2008) 2’38

Soirée de clôture des Instants Vidéo à Martigues et de Poésie à tous les étages 2008.

Maison des Jeunes et de la Culture
Boulevard Émile Zola
13500 Martigues
T. 04 42 07 05 36

Invités cette année : Arno Calleja, Julien d’Abrigeon, Sarah Kéryna et Cécile Mainardi. Quatre poètes issus d’une « modernité poétique » qui ne cesse de surprendre par sa diversité, son invention, ses audaces formelles, sa fantaisie roborative et son intérêt pour les autres champs littéraires et artistiques : Essorage de la « vieillerie », conscience de se situer dans une mouvance ou de se jeter pleinement dans le bain, prises de distance (ou pas) avec les avants-gardes auto-constituées ; mais toujours, saisie sensible (mais non sans cibles), volonté de renouveler ou de dépasser le « genre », attention accrue au réel et à la langue ; et, pour ceux qui nous occupent aujourd’hui, rapport au corps et à l’énonciation de leur texte (performance, lecture, humour, mise en voix, distanciation, etc.).

, , , , , ,
rédaction

View my other posts

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *