[News] Opération Libr-vacance

[News] Opération Libr-vacance

juillet 14, 2010
in Category: News, UNE
0 1951 6

Suite aux News des deux derniers dimanches, on trouvera texto les suggestions faites par des Libr-lecteurs (S. Denys, D. Heissler, C. Marescaux, S. Moussempès et N. Tardy) comme des rédacteurs et contributeurs de LIBR-CRITIQUE (J.-N. Clamanges, F. Marcoin, D. Pozner et F. Thumerel) dans le cadre de l’opération Libr-vacance, dont l’objectif est de faire naître des libr-envies tout en proposant un petit échantillonnage des pratiques culturelles chez des lettrés différents par la profession et l’âge (sont ici représentées toutes les décennies entre la deuxième et la sixième). Après tout, ce "défilé" vaut bien celui des militaires, non ? [À part une exception, les liens actifs renvoient à des œuvres déjà commentées sur LIBR-CRITIQUE]

Rappel : Dans une dizaine de jours – soit la huitaine qui suivra une pause estivale intervenant après une bonne centaine d’entrées en six mois et demi –, paraît le numéro spécial de la revue Il particolare consacré à Christian PRIGENT [pour s’informer ou commander].

Choix de Libr-lecteurs

Sébastien Denys (ingénieur) :
HHhH de Laurent Binet, American Tabloid de James Ellroy (et sa suite si intérêt), Extension du domaine de la lutte de Houellebecq (en attendant le nouveau à paraître en septembre)…

Déborah Heissler (poète dont on attend le prochain recueil à l’automne) :

Au programme, des romans ou nouvelles de Yôko Ogawa (La petite pièce hexagonale, Parfum de glace, La Bénédiction inattendue et Cristallisation secrète également que je n’ai pas encore eu le temps de me procurer) et de Junichirô Tanizaki, Le pont flottant des songes.

En poésie et dans le domaine français, Sombre les détails de Guillaume Fayard et les Méditations photographiques sur l’idée simple de nudité aussi d’Emmanuel Hocquard, pour enchaîner avec les Actes du colloque Voi(es)x de l’autre aux Presses Universitaires Blaise Pascal.

Pour terminer l’été, des ouvrages à emporter avec moi et que j’aurai plus de mal à commander à l’étranger : Trois variations sur Claude Monet de Louis Gillet, Survivance des Lucioles de Georges Didi-Huberman et La Barque silencieuse de Pascal Quignard.

De passage à Paris, irai probablement voir l’exposition Pakistan, Terre de rencontre (Ier-VIème siècles), Les arts du Gandhara au Musée Guimet.

Coline Marescaux (jeune comédienne) :

La Mort dans l’âme et La nausée de J.P Sartre.
Être acteur, l’imagination créatrice de l’acteur de M. Chekhov.
La construction du personnage de Stanislawski.
La source de la créativité de Julia Cameron.
Pluies de cendres, La porte des enfers, Dans la nuit Mozambique, La mort du roi Tsongor, Eldorado, La famille d’Escorta de Laurent Gaudé.
L’enfant de sable, La nuit sacrée, Partir de Tahar Ben Jelloun.
Le pingouin de Kourkov.
Les contes de la folie ordinaire, de Bukowski.
Yvonne princesse de Bourgogne, de Gombrowicz.
Zazi dans le métro de Raymond Queneau.
Justine du Marquis de Sade.
Le nez de Gogol.
Le château de Cène de Bernard Noel.
La vie devant soi de Romain Gary.
Sexus, Nexus, Plexus de Henry Miller.
Poésies de Rimbaud.
L’ espace du dedans de Henri Michaux.
L’ Ombilic des limbes, Pèse-nerfs de Antonin Artaud.
Le Loup des steppes de Herman Hesse.
Les Piliers de la Terre de Ken Follet.
Molloy de Beckett.
Les Chants de Maldoror de Lautéamont.
Voyage au bout de la nuit de Céline.

Sandra Moussempès (poète que l’on a beaucoup rencontrée sur LC ces derniers temps) :

Une vie bouleversée de Etty Hillesum
Disputatio XXI
Raymon Roussel, Impressions d’afrique
Virgile, l’Énéide (ça c’est moins sûr, mais vu que mon fils s’appelle virgile il faut que je tente au moins de lire quelques lignes de ce pavé)
Duras : La pluie d’étéLa douleur
Taeko Kono : Conte cruel d’un chasseur devenu proie
Marieluise fleisser : Le plus beau fleuron du club
Liliane Giraudon : La poétesse
Jean-Marc Baillieu : Gu wei jin yong

Nicolas Tardy (poète dont on visitera le site) :

Livre des esquisses, de Jack Kerouac, éditions La table ronde, 2010
Cent titres à l’usages des bibliothécaires libraires & amateurs, Poésie de langue arabe, éditions centre international de poésie Marseille, 2003
Ruines à rebours, Emmanuel Hocquard, éditions de l’Attente, 2010
Un cas sans clef, Rosmarie & Keith Waldrop, éditions de l’Attente, 2010
Selected sueurs, Jean-Jacques Viton, éditions P.O. L, 2010
Poèmes 1968-1975, Robert Creeley, éditions Héros Limite, 2010
On n’arrête pas la connerie, Jean Yanne, éditions Le cherche midi, 2010
Oeuvres poétiques complètes, Christian Dotremont, éditions Mercure de France, 1998
Pierre Flotte sur l’eau, Rifaat Sallam, éditions cipM/Spectres Familiers, 2009
Revue de(s)générations, n°11 : "utopie insurgeante", éditions Huguet, 2010

Choix des rédacteurs et contributeurs de LIBR-CRITIQUE

Jean-Nicolas Clamanges :

Au titre du prévisible, je terminerais bien l’intégrale des romans de Joë Bousquet (au moins avancer un peu), les Carnets de Sarré, Les Récits hassidiques de Buber, les Œuvres de Schwob (bien entamées) ;
je me mettrais volontiers aux récits érotiques et fantastiques de Mandiargues (Bouquins), à la Suite suisse de H. Bessette (et Le bonheur de la nuit) ;
je devrais bosser les écrits théoriques et les Dialogues de Rousseau et les Natchez du grand paon (en vue d’un travail) ;
mais c’est sûr que je feuilleterai sans doute souvent (comme chaque été par morceaux) Le Shobogenzô de maître Dôgen, auquel je ne comprendrai pas grand-chose comme d’habitude, mais c’est tellement beau et ça aide la vie), Le bol et le bâton (120 contes zen) racontés par Taisen Deshimaru (idem), et Roberto Juarroz (qui me fait le même effet)…

J’écouterai du luth (Hopkinson Smith) et du clavecin (par le Hollandais volant), du sitar et son cousin très-grave (qui me simplifient le temps), et vraiment tout ce qui viendra de bien à mes oreilles, à l’improviste ou autrement…

Et c’est assuré (sauf panne ou plus grave) que j’irai voir Alechinsky à Aix et l’expo Dynasty à Paris (avec sans doute un détour par la fondation Maeght à Vences) et que j’irai en Avignon pour Cadiot, puisque pour une fois j’ai pris mes billets à temps.

► Francis Marcoin :
travaille sur Les Gommes et La Jalousie de Robbe-Grillet, tout en préparant un article pour Libr-critique sur La Patience de Mauricette (La Table Ronde, 2009) de Lucien Suel.

Daniel Pozner :

Je jette un oeil sur ce qui m’attend dans le désordre de mon bureau. Alors, ce sera peut-être (S.G.D.G.)…

LiRelire :

La formule flirt, d’Anne Portugal (dès demain). Contes d’Andersen, quelques nouvelles de Tchekhov. Qui a tué H. O. Burrell ? L’estomac des poulpes est étonnant d’Alferi. Olivier Apert, Upperground. Aimé Césaire, Jude Stéfan. Quelques polars. Le Canard enchaîné. Sur le langage de l’enfant (O. Delefosse). S’il reste un peu de temps, un peu d’été, en vrac : Soupault, Maurice Scève, Prigent, Queneau. Et le hasard des étagères.

Ecouter :

Bach, des cantates & bien sûr Le Clavier bien tempéré. 9e symphonie de Schubert. Damia. Bérurier Noir. Hanns Eisler. Thelonious Monk. Turdus merula.

VoiRegarder :
Gontcharova, Fromanger, Brassaï & les doux yeux de.

Fabrice Thumerel :

La vacance commencera pour moi avec un peu d’exotisme, à savoir des (re)lectures plus ou moins éloignées de ce que je dévore toute l’année (la littérature en train de se faire dans le présent le plus brûlant) : Balzac, La Cousine Bette et la trilogie Louis Lambert / Les Proscrits / Jésus-Christ en Flandre… pour une étude sur les écritures de soi : Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe (3 tomes) ; Thomas Bernhard, Récits 1971-1982 (Quarto/Gallimard) ; Kerouac, Sur la route. Le rouleau original (Gallimard, 2010) ; Bernard Desportes, Une irritation (Fayard, 2008) ; Annie Ernaux, Les Années (Gallimard, 2008, rééed. Folio, 2010) ; Didier Eribon, Retour à Reims (Fayard, 2009) ; Chloé Delaume, La Règle du je (PUF, 2010) – qui laisse d’emblée le lecteur sur sa faim…

En particulier, je vais me replonger savoureusement dans Patrick Varetz, Jusqu’au bonheur (POL, 2010) : "Au XXIe siècle, la fabrique du bonheur sera médicale ou ne sera pas", semble nous confier l’auteur de cette singulière dystopie… Un plaisir également que de terminer ce récit excentrique d’Hervé Bouchard, Mailloux (2006, rééd. Le Quartanier, 2010) ; de méditer sur Identité de Jean-Luc Nancy (Galilée, 2010), qui éclaire le pseudo-débat sur l’"identité nationale" («une "identité nationale" forte ne propose pas qu’on débatte de ce qu’elle est") ; de m’absorber dans le fondamental De la critique. Précis de sociologie de l’émancipation (Gallimard, 2009) de Luc Boltanski… J’emporte également deux livres qui viennent de paraître – Didier Arnaudet, L’Ange mal garé et Sarah Riggs, Chaîne de décisions minuscules dans la forme d’une sensation (Le Bleu du ciel, que nous saluons une fois encore !)…

Sans revenir sur ce que j’ai annoncé dimanche dernier, j’ajoute que j’irai voir/écouter tout ce que je n’ai pas eu le temps de découvrir sur Publie.net (en particulier le dernier numéro de la revue de Pierre Ménard, D’ici là) ou sur les sites de mes amis (Philippe BOISNARD : hp-process.com ; xtrm-art… Sylvain COURTOUX : confusionistext.blogspot.com…)…

 

, , , , , , , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *