[Texte] brièvement chronique, par Romain le GéoGrave

[Texte] brièvement chronique, par Romain le GéoGrave

juillet 27, 2012
in Category: créations, UNE
0 1490 7

Plus GéoGrave que jamais, Romain vous souhaite un bel-été – à sa façon… [Romain le GéoGrave sur Libr-critique]

 

– tu vas nous rédiger une page sur ces putains d’clodos d’cloportes pour ces putains d’journachieux merdeux et puis basta bastard commence pas à penser en plus bordel t’es trop con il faut les nourrir qui mais vraiment faut tout-tout t’expliquer les deux tiens journachieux bouffent merde des clodos qui se torchent avec papier des journachieux et le tour est bouclé la boucle est jouée et les jours sont bouchiés

– été bitume ; fond sur la gueule des enkystés ; se fondent dans l’décor ; droit dans l’décor justement ; chute vibrante et longue ; jusqu’ici tout va bien

– bordel ils vivent jusque 110 ans dans les maisons d’accueil faut pas s’foutre de la gueule du monde l’esp-errance de vie en rue a bien augmenté mon bon monsieur mais 110 ans tout de même c’est sûrement un assisté social qui s’est planté dans les données

– on va compter les cadavres cadavres cadavres hantise des politicards tricards eurocard mastercard tout l’hiver l’hiver on va se fendre la pipe vous verrez

– concertachions participachions plan hiver stratégie réunion blablatération tour de table rance conférence pue l’moisi mettre fin à gérer coordonner petite série poétique identique année après année

– conférence de presque européenne : le sans-abrisme risque d’augmenter avec la crise ouah la crise ! du boulot pour les chiantifiques de tous poils changement de figure du clodo enfin des livrezaécrires

– aller va te faire chier au bureau bureau crade les cons cons vont faire d’la con com

– ce jour un chauffeur insulte ma personne salopard tu crois quoi donc dis hein rentre mater ta tévé-à-chier crève ton cerveau crève ton cul au boulot ton cul boutonneux dans ta caisse vieux pourri souviens-toi esclave que tu es mortel toi l’immortel dans ta Golf gti

– parce qu’aujourd’hui tu vibres à quoi mon cul cul vibromassant ta tronc-tronche t’as quoi dans ton crâne vomi pourri t’attends les JO ou ?? de te tâter les couilles devant les JO ou ??

– et puis la connasse du jour qui t’explique presque en alexandrins que décidément les petits garçons faut les élever comme des petites filles doivent pleurer et tout l’merdier sinon retenir ses chiantiments ché déchidément pas bon après leurs femmes doivent travailler à les aider MAIS TA GUEULE c’est ce que je pense mais j’acquiesce comme un con bien sûr

, , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *