[Texte] Patrick Varetz, Imitation des premiers Chants de moi-même, de Walt Whitman (dossier 1/3)

[Texte] Patrick Varetz, Imitation des premiers Chants de moi-même, de Walt Whitman (dossier 1/3)

avril 11, 2012
in Category: créations, UNE
0 1120 4

À l’occasion de la sortie en librairie du deuxième roman de Patrick VARETZ, Bas Monde, nous vous proposons un autre dossier tripartite (lire le premier). Tout d’abord, cet extrait inédit d’un recueil à paraître chez P.O.L en 2013, Premier mille, en hommage au grand poète américain Walt Whitman (1819-1892).

Imitation des premiers chants
de moi-même
de Walt Whitman
5 poèmes numérotés
de 790 à 794

790.

Je de verbe et de sang
Aujourd’hui cinquante-
Trois ans espère ne plus

 Cesser d’écrire jusqu’à
Sa mort Je s’enivre par
La bouche de sa propre

 Existence Je s’inspire
Bat par le cœur vomit
Par la voix Je lève le

 Chant invite son âme
De chaque atome de
Chaque fragment à se

 Défragmenter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je de verbe et de sang

 

 

791.

 

Je s’enivre d’apprendre
À se lire de comprendre
L’origine de ses poèmes

Je s’expire à se perdre
Je la poussée le filtre de
Toutes choses se nourrit

De livres et se pousse à
Observer le monde avec
Les yeux des morts Je le

Commencement identité
De la vieillesse de l’enfer
De la perfection Je fusion

De l’univers en expansion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’origine de ses poèmes

 

792.

 

Je et son mystère debout
Indivisible de son âme in-
Visible séparant le pire du

 Pire Je de chaque organe
Solidaire ennemi du vide
Je malade des siens des

 Horreurs des dépressions
Des crises fratricides Je
Tendu vers l’unité un et

 Multiple de un oisif pour-
Tant dans la compassion
Curieux de ce qui advient.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Horreurs des dépressions

 

 

793.

 

Je qui s’ouvre la gorge
Et l’âme et délivre son
Chant le cœur exposé la

Poitrine transparente Je
Promesse de l’esprit de
L’intelligence horizontal

Aux autres Je promis à la
Terre aux fourmis et aux
Vers Je promis sous les

Lichens à la germination
À la croissance nouvelle
Je arraché à la poitrine

Des autres hommes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je qui s’ouvre la gorge

 

 

794.

 

Je de ceux qui naissent et
Des mourants insondable
Immortel Je solidaire de l’

 Espèce de ceux qui se re-
Produisent et des autres
Je des bavardages et des

 Promeneurs des suicidés
Je des coups de la colère
Je des malades une pierre

 Posée à leur chevet Je de
La faim de la dévoration et
De l’enfantement Je de l’

 Acceptation en résonance
Avec toutes choses Je qui
Vient Je qui disparaît.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je des coups de la colère

, , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *