[Texte] Emmanuèle Jawad, Plans d'ensemble (fragments inédits)

[Texte] Emmanuèle Jawad, Plans d’ensemble (fragments inédits)

janvier 8, 2014
in Category: créations, UNE
0 2034 21
[Texte] Emmanuèle Jawad, Plans d’ensemble (fragments inédits)

Nous avons le plaisir de vous donner un avant-goût du livre à paraître d’Emmanuèle Jawad.

 

11

 

l’enregistrement d’images répertoriées puis ordonnées selon la chronologie

des évènements, Leipzig avant Berlin, des croquis émergent d’une quantité

de traits informels, plans d’ensemble noircis par le geste

 

 

1

 

l’histoire par les sols entamés, tranchées entre les murs dédoublés, dans cet écart

terrain vague, ne subsistent qu’une vacance et la mémoire d’outre,

mémorial au lieu inscrit, dite l’armature seule, une élongation,

en marche, le cours, la ligne discontinue marque les anciens postes frontières,

radiation d’une clôture

 

 

5

 

l’agencement, par répartition planifiée, des noyaux décentrés de la ville

rapportés aux bords extérieurs, grincement continu des voies d’un trafic

ferroviaire, alimentation en cordes métalliques d’accès, rames d’ouverture

dans la distribution de nouvelles constructions, charpentes en acier

rehaussées de verre couvrant, gare nef gothique, d’allure

 

 

7

 

l’action circulaire d’une approche au niveau de la place contournée,

l’église baroque de construction récente simule l’ancien, un agencement

de grès neuf et de pierre noircie, la prise du neuf pour de l’époque,

le faux ancien pour vrai, le projet d’un bâtiment mémorial moderne ajourné,

blocs historiques tramés avec d’autres vrais faux, une coupole blanche

 

 

ou rien, une légende, une surexposition blanchit le torse marbré d’Anna,

torsion dans l’enluminure du papier argentique, fins liserés

d’un corps traversé par le mouvement flou, rendu, il s’étonne

 

 

8

 

une extraction dans les couches basses de la place, émanation d’une archéologie

retranchée des sols, une juxtaposition de terres, plein air rapporté d’un très fond,

pinces et brosses déblaient la poudre restante, Rosa Luxembourg sur la mosaïque

du seul bâtiment d’Etat, étages baroques des nouveaux édifices, ville maquettée

soustrait son époque la plus récente

11

 

retrouver la frontière nécessite une mise à plat des cartes, un calcul

des concordances, une superposition de terres, le tracé ancien décalqué

sur une topographie contemporaine, le réajustement des villes portées

à la destruction échancrent les sols, surgissement neuf des îlots de verre

dans une armature de bois et d’acier

 

 

16

 

une mise en jachère dans l’espace mesuré entre les deux murs,

par endroit, le bâti et l’herbe rase recouvrent une mémoire

, , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *