[DVD] <strong>[petites annonces]</strong> de Philippe Boisnard

[DVD] [petites annonces] de Philippe Boisnard

octobre 8, 2008
in Category: Livres reçus, UNE
3 2468 1

   Philippe Boisnard [Petites annonces],  ed. Incidences, #16, ISBN 978-2-916382-16-6, prix 20 €. Vous retrouverez les éditions Incidences au salon des revues Stand Incidences, à L’Espace des Blancs-Manteaux.

[4ème de couverture]

Philippe Boisnard : le code à bras le corps

Prolongeant les pratiques des poésies visuelles, sonores ou performatives, c’est très logiquement que Philippe Boisnard en est venu, depuis longtemps déjà, à des travaux relevant du multimedia en général, de la vidéo et du numérique en particulier. Pour point  focal: le code, le travail du, sur, et avec, le code. Constatons d’abord qu’il fait partie des (rares) poètes contemporains qui, s’étant lancés coûte que coûte dans l’aventure numérique, sont aujourd’hui à hauteur d’en maîtriser les outils, programmation comprise. Mais il y a plus : que l’analyse des codes fait partie de ses préoccupations constantes, obsessionnelles voire. Journaux, télé, web, montrer dans tout ce qui s’y voit et s’y impose quelles procédures de formatage sont à l’oeuvre jusqu’à saturation, tel est l’objectif. La matière dont se nourrit la création de Philippe Boisnard est la mediasphère où nous baignons tous, jusqu’à la noyade, et dont il entend, lui, exhiber poétiquement la machinerie.  Poétiquement : non  par une simple analyse théorique, mais par la re-mise en jeu des dites procédures , détournées quant à leur finalité, déconstruites  et arrachées à leurs coulisses.Ici, on montre bien plus qu’on ne démontre. On montre en reproduisant. En répétant. En sur-saturant ce qui sature. Retour critique à l’envoyeur… Ainsi Philippe Boisnard dans son parcours a-t-il pu conjoindre comme thèmes et formes, autant la Spam-Poetry, la guerre en Irak, ou plus "banalement" les petites annonces et les sites de rencontre qui fleurissent en ligne. D’où également certains des effets stylistiques récurrents dans ses travaux: les virtuoses constructions d’espaces tridimensionels, les écrans givrés par le ruissellement des nombres, des formules, des codes, des signes, autant de symptomes à marquer que nous  errons dans l’univers de la synthèse simulacrale, des clones, de la biogénétique et des manipulations les plus contemporaines…  A  l’horizon, comme question elle aussi récurrente, celle de la présence et du corps, – Soit: du devenir incertain de que l’on appelait jadis "sujet", et d’une "vie" que l’on persiste à dire "réelle". On peut rire des "petites annonces". En oubliant le reste : que c’est l’image qu’il interroge autant quelle le hante, de toute sa minceur réversible, de tout son poids tissé et métissé, de son ambiguité réfractaires à nos oppositions pataudes, vrai/faux, réel/virtuel. Mais non mais non, Philippe Boisnard n’est pas un ironiste.
Philippe CASTELLIN
AKENATON/DOC(K)S

 

 

, , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

3 comments

  1. rédaction (author)

    En fait comme il vient de sortir, il n’est certainement pas enore sur rézolibre. Cela va venir. AUtrement il est diponible via Incidences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *