[Expoésie] expositions d'art plastique

[Expoésie] expositions d’art plastique

juin 30, 2007
in Category: UNE, videopodcast
1 1600 0

Durant le festival Expoésie, à Périgueux, on peut voir cinq expositions, si elles sont le fait de plasticiens aux pratiques trés différentes, elles ont toutes pour point commun de travailler, sur, dans, à partir d’une langage, et entre ainsi en résonnance avec les recherches de la poésie, et des poètes et écrivains invités. On peut aussi retrouver des extraits du travail de ces artistes dans la revue Ouste.

La première (cf.vidéo 1), au Centre culturel de la Visitation, est une exposition de Julien Leresteux, un jeune artiste vivant à Bruxelles, qui interroge la structuration d’un espace à travers une installation inter-média, entre dessin, vidéo, sculpture aérienne, et animation numérique. Vous pouvez aussi allez voir son site.

Download Link
La seconde exposition (cf.vidéo 2), à la galerie l’Appart, “Maux à mots”, présente le travail d’Emmanuelle Lauer, plasticienne qui utilise la photo, la gravure à l’eau-forte et autres modes d’impressions manuelles, l’animation numérique, le volume et le dessin pour construire une réflexion sur les représentations de la féminité, sur notre rapport aux représentations artisitques du passé, et sur la question des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Et cela en interrogeant le langage, les mots et les discours médiatiques. On peut découvrir aussi son travail sur son site www.emmanuellelauer.com
Download Link
La troisième exposition (cf.vidéo 3), de Thomas Déjeammes, jeune artiste bordelais, présente un travail entre photo et poésie. Il décrit son travail en ces termes : “ Un mot seul au coin de la rue, une affiche partiellement déchirée par un propriétaire de maison inhabitée, une phrase captée dans une discussion de passants, ou tirée d’un livre, peuvent construire mes écrits.
Utilisant vos mots, je fais d’éclats de paroles des histoires où le son, le graphé et le sens s’accressent ou se dispersent. Je cherche le trouble, la vibration dans le mot, la phrase, afin de provoquer l’ouverture dans l’interprétation et du même coup, questionner la langue, cet inconscient collectif.

Présentation de son travail sur le site de Expoésie

Download Link
La quatrième exposition (cf.vidéo 4), de Quentin Pérochon, à la galerie l’Art Nôtre, est composée de dessins fait à la machine à écrire, et font penser à des poémes visuels ou concrets.
« Mon travail est iconoclaste. Je réalise des peintures et des photos de ciel. Des photos d’architecture. Des dessins à la machine à écrire. J’écris. Je construis de la musique à partir d’équations mathématiques. Je réalise des vidéos faites de photographies. Je collectionne des documents sur les méduses.
La cohérence de toutes ces approches se situe justement sur le fait qu’elles sont à la limite de leur médium, dans des états intermédiaires, entre deux ou plusieurs disciplines
. »

Download Link
La cinquièmes exposition, où l’on peut voir les livres de n’aqu’1 noeil sera visible demain.

, , , , , ,
rédaction

View my other posts

1 comment

  1. thomas d

    bonjour, je viens de voir la vidéo sur mes photos et ai bien apprécié le son de E_E(?!?)
    je rique de présenter cette expo sur bordeaux, faut voir mais ya ptète moyen que du son soit présent.en tout cas je trouve ça intéressant.si E_E est intéressé, on se contacte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *