[Livre] L'EXP. TOT. de Dominiq Jenvrey

[Livre] L’EXP. TOT. de Dominiq Jenvrey

septembre 7, 2006
in Category: Livres reçus
0 1252 0

Dominiq Jenvrey L’EXP. TOT, éditions è®e, ISBN : 2-915453-32-2, 89 p. 11 € [éditions è®e]

4ème de couverture :
L’EXP. TOT (contraction de L’EXPÉRIENCE TOTALE) est une fiction théorique où s’expérimente une écriture du monde. Dominiq Jenvrey y explore les notions de volonté collective et de logique d’ensemble, impliquant à chaque ligne le lecteur, l’amenant à s’interroger sur la notion même d’action. C’est une dissection du monde, littéraire, poétique et ontologique qui se joue ici, passée au scalpel d’une langue singulière, radicale, tranchante jusqu’à la syntaxe. Il faut « bégayer son verbe » pour que la pensée se libère. Parce que l’expérience est totale, on croisera dan ce livre des extra-terrestres, la voix et le corps de Pierre Guyotat, mais aussi une méthode pour prendre le pouvoir et anéantir le capitalisme.
« C’est une pensée de l’action, de la volonté, matérialiste, qui cherche à modifier les actions, à contraindre par la pensée l’action. Pour cela il faut nuire aux représentations dominantes, avec la langue, la langue qui est compromise dans ces représentations auxquelles il faut nuire, la langue va être un enjeu alors. L’expérience est totale parce que tout s’implique, qu’il n’y a pas d’enjeux autonomes, que la langue est politique parce qu’elle est engagée dans le fonctionnement du monde. Et puisque la langue est un enjeu, ce dernier ne peut être porté que par la littérature » D. J

Premières impressions :
Éric Arlix, et les éditions è®e poursuivent leur exploration des formes radicales de la critique sociale et politique. Ainsi après l’excellente publication de Les Luddites/Bris de machines, économie politique et histoire, de Vincent Bourdeau, François Jarrige et Julien Vincent, qui a permis de revenir sur la question de la désinflation relationnelle à la technique et ouvert le débat par exemple dans un très bon dossier de Chronicart, la publication du texte de Jenvrey poursuit cette exploration des possibles formes critiques. Ceci n’est pas surprenant quand on connaît un peu le travail de Arlix et ses propres recherches menées, tout d’abord dans Mise à jour et Et hop aux éditions Al dante, puis Le monde jou aux éditions verticales.
Le texte de Dominiq Jenvrey développe le rapport de polémos — et ceci au coeur d’une langue travaillée par la modernité — entre la raison et l’exp. tot qui se signifie selon l’excroissance psychologique de la logiq d’ensemble. La raison, comme le souligne ce texte est l’abstraction d’éléments qui dès lors sont disjoints et posés en séparation. Tout au contraire, l’action, pour être, ne peut se détacher de la logiq d’ensemble, à savoir de la totalité Dumonde, au sens où « l’être n’existe pas indépendamment Dumonde« . L’action, si elle est celle de corps dans l’espace et le temps, se donne alors pour Dominiq Jenvrey, et en cela il croise Progénitures de Guyotat, dans la littérature, qui est exp. tot Dumonde en tant qu’une « langue fabrique Unmonde« .
Avec cette publication, les éditions è®e montre en quel sens, il est possible de se tenir encore dans l’ouverture de l’horizon moderne de la critique, sans retomber dans les attraits parfois usés justement de certaines formes de formulations qui prétendent à la révolution. PB

, ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *