[livre] Un monde sans réel, de Hervé Castanet (ed. association Himeros)

[livre] Un monde sans réel, de Hervé Castanet (ed. association Himeros)

octobre 24, 2006
in Category: Livres reçus
0 1200 0

Un monde sans réel, sur quelques effets du scientisme contemporain, éditions Association HIMEROS, ISBN : 2-9526127_1_4, 15 €

adresse de commande : Association HIMEROS, 16 rue Debussy, 17 000 La Rochelle. himeros[at]wanadoo.fr

4ème de couverture :

castanet_science119.jpgUn monde sans réel rassemble plusieurs textes. un fil les agence : comment rendre compte des attaques dont la psychanalyse a fait les frais ces dernières années ? Ce fil ne dit pas : quelles sont ces critiques ? Dix fois, cinquante fois, l’analyse de ces positions d’attaque a été présentée, les signifiants maîtres isolés : évaluation, classification, résultat, efficacité, hygiénisme, monde des choses, etc. Faut-il les reprendre, en rappeler les enjeux, en montrer les impasses, les erreurs méthodologiques, les limites épistémologiques ? Non. Ce travail a été, grosso modo, déjà fait. N’opposons pas la rigueur de la pensée à ce bric-à-brac conceptuel vague et pauvre. Effectivement une autre question est à poser : comment cela a-t-il pu être possible ? suivie d’une seconde : comment avons-nous pu ignorer que cela était devenu possible ?

Ce monde sans réel fait l’économie de la rigueur de la science et déploie sa face grimaçante — le scientisme. En quoi la psychanalyse nous permet-elle d’y faire barrage en ses effets ? C’est justement l’enjeu de cet essai où s’affirme un monde sans réel, soit que « la structure, c’est le réel qui se fait jour dans le langage » (Lacan — 1972)

Hervé Castanet est professeur des universités, membre de l’École de la Cause Freudienne et de l’association mondiale de psychanalyse. Il est psychanalyste à Marseille.

Premières impressions :

Notre chronique portera sur la liaison entre ce livre critique, qui pose des questions épistémologiques par rapport à la question du réel et de la psychanalyse, et d’autre part sur Le choix de l’écriture. En effet, il nous semble pertinent de relier une pratique de lecture des textes littéraires, à cette mise en question de la science et de son rapport au réel de la psychanalyse.

, , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *