[News] Colloque international Eric Chevillard (dossier 1/2)

[News] Colloque international Eric Chevillard (dossier 1/2)

mars 6, 2013
in Category: News, UNE
0 1804 12

Le colloque international organisé par Pierre Jourde et Olivier Bessard-Banquy se déroulera les mardi 26 et mercredi 27 mars 2013 sur le site de l’antenne universitaire de Valence, université Stendhal-Grenoble III.
Ci-dessous la présentation et le programme. Notre seconde livraison portera sur le dernier livre d’Eric CHEVILLARD, L’autofictif croque un piment (L’Arbre vengeur, 2013).

Présentation synthétique de la manifestation

Etude d’ensemble de l’œuvre d’Eric Chevillard sous tous ses aspects (le romancier, le blogueur, le critique littéraire) permettant de mettre en lumière un pan original de la littérature contemporaine, où la création la plus exigeante est engagée dans la médiation.

Axes principaux :

Le colloque propose les pistes d’étude suivantes :

- Le sens du loufoque chez Eric Chevillard, goût du nonsense ou amour des paradoxes ? Bouffonnerie gratuite ou rationalisation extrême par l’absurde ?

- L’écriture selon Chevillard, pirouettes, bons mots, anecdotes inattendues, phrases élastiques et perspectives toujours inédites…

- L’évolution du récit chez Chevillard depuis Mourir m’enrhume, un abandon progressif du roman, une évolution vers le fragment et l’écriture de soi brisée, telle qu’elle se développe sur son blog L’Autofictif.

- Chevillard critique littéraire : depuis ses quelques textes sur Alexandre Jardin à ses feuilletons dans Le Monde, Chevillard n’a cessé de préciser sa conception de la littérature. Etude des grandes lignes de sa vision des lettres.

- Chevillard, un auteur d’entretiens : comme Michon, Chevillard est un auteur d’une grande densité de pensée dont les entretiens sont parmi les plus stimulants et les plus drôles ; sans doute un recueil des meilleurs de ses textes est-il à prévoir un jour. Etude des grandes thématiques abordées dans ces entretiens.

- Le monde moderne selon Chevillard : peu d’auteurs moquent avec autant de constance et d’acidité l’époque contemporaine que Chevillard qui dans son blog comme dans ses œuvres principales démonte tous les travers de ses semblables. Etude de la société d’aujourd’hui au travers de ses textes.

- Chevillard est aussi un grand lecteur de littérature vivante : attentif aux œuvres de Volodine, de Lydie Salvayre, de Pierre Senges et quelques autres, il se nourrit du meilleur de ces auteurs. Etude des cousinages possibles entre son œuvre et celle d’autres auteurs contemporains.

Programme de la manifestation

Eric Chevillard, qui ne paraît pratiquement jamais en public, a accepté d’être présent au colloque et de participer aux discussions. Le colloque s’accompagnera d’une séance de signature et d’une lecture des textes de l’auteur à la médiathèque de Valence. La plus grande place sera accordée aux débats, sur la base de communications rapides (15 à 20 minutes maximum), qui s’attacheront à aller à l’essentiel de la réflexion et à donner des pistes pour la discussion.

Le colloque est organisé sous l’égide de l’équipe « Traverses » (Grenoble III), dirigée par Chantal Massol, en collaboration avec l’équipe « Telem » de Bordeaux III, dirigée par Martine Mathieu-Job.

Programme détaillé :

Sur deux jours et 6 séances, 21 communications, 22 participants.

Premier jour, 26 mars

12h 00 : accueil des participants et déjeuner.

13h 15 : ouverture du colloque par Pierre Jourde et Olivier Bessard-Banquy.

13h 30 – 15h 00 : séance 1 : Le sens de l’absurde ; présidence Jean-Bernard Vray.
- Aurélie Adler : « Hétérotopies et contre-utopies » ;
- Claude Coste, « Chevillard et la mauvaise foi » ;
- Marie-Odile André, « Chevillard moraliste ».

15h 00 : séance 2 : Questions de style ; présidence : Alexandre Gefen.
- Lia Kurts, « la pensée descellée » ;
- Jean-Bernard Vray, « virulence de Chevillard » ;
- Christelle Reggiani : « Demolir la phrase ».

16h 30 : pause café.

16 h 45 – 18 h 00 : séance 3 : fiction et autofiction, présidence : Claude Coste.
- Alexandre Gefen : « la littérature sans la littérature » ;
- Béatrice Bloch : « L’auteur et moi ».

18h 30 : spectacle « Le Vaillant Petit Tailleur » par Maurice Hébert et signature à la médiathèque de Valence.

20h 30 : dîner.

Deuxième jour, 27 mars

9h 00 – 10h 30 : Séance 4, textes et contextes, présidence : Anne Roche.
- Laurent Demanze, « meurtre en bas de page » ;
- Gaspard Turin : « listes » ;
- Christophe Claro : Eric chevillard, un traître parmi les traîtres.

10h 45 – 12h 00 : séance 5 : narration, poésie, présidence : Pascal Riendeau.
- Marc Daniel, « Chevillard conteur » ;
- Françoise Rouffiat : « L’enlèvement du hérisson ».

12h 00 : déjeuner.

13h 15 : Séance 6 : critiques et chroniques, présidence : Mohammed Aissaoui.
- Anne Roche : « Chevillard lecteur » ;
- Pascal Riendeau : « L’autofictif observe le monde » ;
- Fabrice Thumerel : « portrait de l’écrivain en animal critique ».

14h 45 : séance 7 : Réception, présidence : Mohammed Aissaoui.
- Ekaterina Koulechova : « Chevillard dans la presse » ;
- Even Doualin : « Chevillard et ses lecteurs » ;
- Blanche Cerquiglini : « l’auteur en entretien ».

16h 30 : Conclusion du colloque.

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *