[News] LIBR-KALÉIDOSCOPE 2010-2011...

[News] LIBR-KALÉIDOSCOPE 2010-2011…

décembre 24, 2010
in Category: News, UNE
0 1597 4

En cette fin d’année des plus chargées, faisons comme le commissaire Liberty Wallance : enfoigrassons… les Beaux-Livres comme les Belles-Âmes et les Belles-Pensées ! Tendons un arc électrique pour faire le pont avec 2011 : après deux Libr-lectures de circonstance (Dictionnaire critique du "sarkozysme" et Noël au commissariat de Raphaël Majan), quelques Libr-événements réjouissants (Bernard Noël, Christian Prigent, Remue.net, Le Matricule des Anges de janvier)… Telle se présente la première livraison de notre LIBR-KALÉIDOSCOPE 2010-2011. /FT/

Libr-lectures de circonstance…

Lignes, n° 33 : Dictionnaire critique du "sarkozysme", automne 2010, 168 pages, 19 €, ISBN : 978-2-35526-0575.

Faut-il donner même un nom à ça : cette mixture nauséabonde de real-politik, de néo-populisme, de néo-pétainisme, de néo-libéralisme et d’anti-intellectualisme bling-bling ? Faut-il donner une existence théorique à cette cynique imposture qui "décomplexe" les plus ilotes et autorise les plus basses manœuvres ? Ce numéro spécial de la féconde revue Lignes a au moins le mérite d’exhiber les mécanismes de ce type de pouvoir, de mettre des mots clairs sur des discours et conduites visant le brouillage isotopique, sémantique et plus généralement idéologique. La liste des entrées, chacune étant choisie et traitée par son auteur, constitue déjà tout un programme : AFRIQUE | APPARITION | AUTOSATISFACTION | AVATARS | CAPITALISME | CON | CYCLOPE | DÉCOMPLEXER | DÉMISSION "DÉVOIXMENT" | ÉQUITÉ | FASCISME (démocratique) | FALSIFICATION FAMILIARITÉ | GESTION | IDÉOLOGIE | IRRÉEL | LAÏCITÉ NATUREL | PESTICIDES | POLITICIDE | PRINCESSE DE CLÈVES RACAILLE | RAGE | SARKOSE | SARKOZYSME | TABOU TERRORISME | TRAVAIL | VIE | XÉNOPHOBIE… Face à un tel Janus – à la fois pantin familier qui vous amuse et chef qui s’attaque avec panache à tous les privilèges des sans-Rolex –, reste à trouver de nouveaux modes de contestation et de subversion.

► Raphaël MAJAN, Noël au commissariat, P.O.L, novembre 2010, 208 pages, 12 €, ISBN : 978-2-8180-0625-2.

"Pourquoi chercher un mobile quand on a trouvé un coupable ? (extrait des Carnets du commissaire Liberty).

"Nous ne préparons pas des masters de psychologie, nous travaillons dans la police" (p. 198).

Dans une optique wallancéenne, la houppelande du Père Noël possède deux avantages : masquer les éventuelles taches de sang et receler l’arme du crime… Ici, en l’occurrence, une boîte de fois gras : "Le foie gras, de ce point de vue, est une arme du crime en vente libre, peut-être plus coûteux qu’un objet contondant mais on n’a pas besoin non plus d’une tonne pour réduire un récalcitrant au silence" (p. 88). Pour ceux qui ne seraient pas au parfum : quand vous êtes traité d’"hippopotame" et de "pédophile", le meilleur soulagement demeure un ou deux petits crime(s)… surtout quand vous êtes commissaire et que, en ces temps sécuritaires, il faut rassurer la population tout en justifiant son salaire.

Nous retrouvons donc avec plaisir Liberty Wallance, l’antihéros d’un antipolar dans lequel les situations sont encore plus invraisemblables que de coutume – ce qui ne l’empêche nullement de dévoiler l’envers de notre société.

Libr-événements

La nouvelle Année de la Maison de la poésie Paris : après le spécial Bernard Noël, dans le cadre des "Figures d’humanité" (samedi 8 janvier 2011 à 15H),

du 12 janvier 2011 au 13 février 2011, Petite salle : Une phrase pour ma mère de Christian Prigent – Mise en scène et interprétation Jean-Marc Bourg

« Une "phrase" unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, s’enroule en un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure tutélaire de la mère.
La phrase comme seul personnage
La langue est une maladie contagieuse. La jouer, (la dire, simplement) s’apparente à une recherche de vaccin.
Il faut s’inoculer à soi-même le germe. Tenter de parler cette langue-là, très précisément, son souffle, son rythme.
Il faut faire de son propre corps, de sa propre tête, le terrain de l’expérience. Et assister chaque jour à l’avancée des dégâts. La mise en scène n’est pas un excès, un ajout, quelque chose qui vient par dessus, recouvrir le texte. Elle est par nature un défaut, un retrait, quelque chose qui vient d’en dessous, découvrir le texte ; soustraire l’encombrant, l’inutile. Tenter dans son appréhension des mots et du sens, de ne pas faire écran. Disparaître. Laisser la place. Ici, quelque chose comme une double improvisation (pas du texte, aucune virgule ne manquera) de l’acteur (moi) et de la lumière. Pas non plus performance, un moment bizarre de (on ose à peine prononcer ce mot) théâtre dont le seul décor le seul personnage la seule action serait la phrase » (Jean-Marc Bourg).

Samedi 15 janvier 2011, 15H-22H : 10e Anniversaire de REMUE.NET

"La littérature ça remue encore", déclarait François Bon en créant le site Remue.net en 1997.

D’abord site personnel de l’auteur, Remue.net est devenu en 2000, grâce à son association, un site collectif animé par un comité de rédaction d’une vingtaine d’écrivains.

Remue.net publie une revue trimestrielle avec des textes de création, de critique littéraire, des chroniques, des feuilletons et le travail d’écrivains en résidence. L’aventure Remue.net c’est l’affirmation collective et numérique de la littérature et des écritures contemporaines sur internet.

En 2010 Remue.net remue plus que jamais : une moyenne de 1500 pages ouvertes par jour ; des dossiers consacrés à des écrivains ; plus de 4000 articles à disposition ; des rencontres littéraires mensuelles organisées en collaboration avec la Scène du Balcon ; une Nuit remue chaque mois de juin.

LIBR-CRITIQUE souhaite un heureux anniversaire à tous ceux qui REMUENT : salut amical à tous et bonne continuation, il reste tant de choses à remuer !
Moment mémorable à n’en pas douter : le samedi 15 janvier 2011 à partir de 14h30 à la médiathèque Marguerite-Duras : 115, rue de Bagnolet, Paris 20e, métros Gambetta et Porte-de-Bagnolet, autobus 26, 64, 76, 501.

Programme du samedi 15 janvier 2011 (entrée libre) :

15h-15h10 : Présentation du site et de la journée par Sébastien Rongier et Dominique Dussidour.

15h10-16h10 : Table ronde : "Ce qu’internet change dans votre rapport à l’écriture", avec Anne Savelli, Cécile Portier, Thierry Beinstingel, Anthony Poiraudeau, Philippe De Jonckheere. Animé par Guénaël Boutouillet.

16h15-16h45 : Carte blanche à Philippe Rahmy et ses invitées, Dominique Dussidour, Sereine Berlottier et José Morel Cinq Mars.

17h30-18h15 : Carte blanche à Fred Griot : invitation du groupe Touch (Eric Groleau : percussions, basse – Thierry Balasse : électroacoustique, hang…) : Improvisations.

18h20-18h50 : Remue.net : 10 ans (lectures, traces, échanges…), coordonné par Chantal Hibou Anglade et José Morel Cinq Mars.

19h-19h30 : Carte blanche à Pierre Ménard et à la revue numérique D’Ici Là.

20h30 : François Bon et Dominique Pifarely : "Une traversée de Buffalo" (lecture/performance).

► Nous attendons avec impatience le prochain numéro du Matricule des Anges, qui paraîtra la semaine de Rentrée, à partir du lundi 3 janvier 2011 : il s’agit d’un numéro spécial NOVARINA !

, , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *