[News] News du dimanche

[News] News du dimanche

février 5, 2012
in Category: News, UNE
1 1667 1

En complément de celles de dimanche dernier, les NEWS de ce soir se concentrent sur l’Agenda (rencontre de demain à Paris : "Pourquoi créer une revue ?" ; parution de trois livres de Frédéric Boyer)  et sur la rubrique Libr-campagne (Séné/Heirman).

Agenda

Lundi 6 février 2012 à 19H30. Pourquoi créer une revue ? Rencontre-débat avec la revue Mouvements, l’association Ent’Revues et Cassandre / Horschamp. Le Motif, 6, villa Marcel Lods, passage de l’Atlas 75019 Paris.

► Jeudi dernier paraissaient en librairie trois livres de Frédéric Boyer (éditions P.O.L), que LC a reçus avec plaisir. Plus que son récit, Personne ne meurt jamais, on retiendra les deux textes suivants (présentations éditoriales).

* Sexy Lamb. De la séduction, de la révolution et des transformations chrétiennes, 200 pages, 14 €, ISBN : 978-2-8180-1500-1.

Frédéric Boyer travaille et s’intéresse à la question des origines du christianisme depuis de longues années. D’où viennent les textes chrétiens ? que racontent-ils ? de quoi sont-ils faits ? quelle langue quelles figures ? quelles formes littéraires ?
Ce petit livre est un livre d’écrivain d’abord. Précisément parce qu’il risque cette hypothèse d’une origine et d’une constitution littéraire de ce que l’on appellera le christianisme. Frédéric Boyer prétend qu’il s’agit en quelque sorte d’une performance littéraire. Pour rendre compréhensible cette idée, il compare la naissance du christianisme, du langage chrétien, à celle du rock’n’roll : un langage fait d’emprunts, de traductions, de reprises, d’accélérations, de changements de rythmes… Il s’intéresse à ces emprunts (culture judéenne, hellénistique, romaine…), ces véritables détournements de formes et de sens qu’ont réalisé les auteurs chrétiens.
Plusieurs textes composent ce livre : d’abord une sorte de récit de la chute de Rome (410), puis différentes tentatives de raconter les débuts du prophète juif galiléen Jésus. La question de la séparation avec le judaïsme. Mais le livre est aussi une tentative poétique au cœur même de la tradition chrétienne. Comment raconter ça autrement aujourd’hui ?
Enfin pourquoi ce titre Sexy lamb ? Une expression tirée d’un vers d’Allen Ginsberg, le poète américain : "the revolution of sexy lamb". Par provocation sans doute mais surtout parce que la figure de l’agneau devient dans l’histoire chrétienne la figure névralgique de toute sa poétique et sa théologie : séduction de l’agneau mis à mort, mangé, représenté comme roi et sauveur…

* Phèdre les oiseaux (théâtre), 110 pages, 12 €, ISBN : 978-2-8180-1506-3.

Une femme revient aujourd’hui et dit s’appeler Phèdre. Elle retrouve des bribes d’une mémoire antique, d’une langue perdue et surtout d’une histoire qui n’est jamais véritablement passée. Qui n’a pas été soldée. L’histoire d’un amour qui n’a jamais réussi à dire son nom. Sans doute l’histoire secrète de tout amour.
Comment transmettre aujourd’hui les histoires anciennes ? Par un acte de langage qui dirait ici : Phèdre c’est moi.

Libr-campagne. LACRISE (Joachim SÉNÉ / Joël HEIRMAN)

Elle a réponse à tout. Elle s’est imposée dans notre non-vie – et sans y prendre garde on la prend comme l’alpha et l’oméga de tout. Elle nous a ficelé un nouveau destin.

Ils aspirent profon-dément… avant de lancer : LACRISE !

La Crise, c’est le titre d’un court texte incantatoire qui fait déraper ce nouveau mot-du-pouvoir. Nous tenons à remercier son auteur, le jeune et prometteur Joachim Séné, de nous avoir permis de faire ce montage, court et expressif. Et merci également au caricaturiste Joël Heirman – à qui, comme d’habitude, nous avons laissé carte blanche.

La crise c’est chaque fin de moi(s)

"La crise" écrase les salaires

"La crise" ça ne veut rien dire, "la crise" exonère

"La crise" est un mot, "lacrise", qui n’a pas de sens mais les contient tous

"La crise" est un ventre qui se nourrit
de travail
d’exonérations
de publicité

"La crise" s’adapte

"La crise" fait des économies

"La crise" ne compte pas ses heures

"La crise" compte tes heures

"La crise" s’injecte dès le berceau…

, , , , , , ,
rédaction

View my other posts

1 comment

  1. Delvigne

    J’aimerais me procurer un texte de Philippe sur Sadou Czapka. C’est pour une recherche perso.
    Merci
    Marie
    PS : il peut me l’envoyer sur mon mail perso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *