[News] News du dimanche

[News] News du dimanche

février 15, 2015
in Category: Livres reçus, News, UNE
0 1711 21
[News] News du dimanche

Ce soir, en UNE, le livre de la semaine : Sunny girls de Sandra Moussempès (première présentation, avant les chroniques d’Emmanuèle Jawad et de François Crosnier). Suivent 5 Libr-brèves : Hors-sol, La Vie manifeste, Le Matricule des Anges, 16e Marché de la poésie de Bordeaux, Serge Ritman.

 

Le livre de la semaine /FT/

Sandra Moussempès, Sunny girls, Flammarion, en librairie depuis le 11 février 2015, 216 pages, 17 €, ISBN : 978-2-0813-4191-3.

"Le trop est-il l’ennemi du poème" (p. 21).

"Les poétesses qui misent sur le banal
ne roulent pas en mobylette malgré les apparences" (147).

Elles ont peu à voir avec les Filles du feu nervaliennes, ces sunny girls : fauconnette et nymphettes, filles boulimiques ou mythiques, "Ève gnangnan", princesses et "Reines du doute", no life et fucking bitch… Sous les auspices de la trilogie Cassandre-Salomé-Messaline, la poétesse nous dévoile son musée mental.

Le trop n’étant pas l’ennemi du poème, Sandra Moussempès procède à l’agencement par heccéité de matériaux et modes d’écritures des plus hétérogènes : images et visions, photos, scripts, notations diverses, éléments autobiographiques, dialogues, aphorismes, dispositifs, hypothèses…

D’où vient la puissance hypnotique de ces Sunny girls ? Des subtils va-et-vient entre vécu et représentations, des juxtapositions d’affects et de percepts… D’un télescopage isotopique incongru comme celui-ci : "les consolations mathématiques sont prouvées sauf si le son est coupé dès la première séance gênant alors l’angle d’hypnose" (30)… Dans cet autre extrait, l’inventaire à la Prévert débouche sur autre chose :

"Un cerveau
Un œuf
Un insecte
Un employé de banque

Des êtres humains sous forme de tubes de dentifrice évidés s’acharnent sur un dispositif récalcitrant

Photographie infiltrée de liquide
Pure lumière, pure surface" (73).

Pour le dire à la façon de Deleuze, nous sommes en présence de pures affections sensibles ; les visions se développent dans toute leur densité intensive. Oscillant entre réel et virtuel, l’image-cristal est précisément celle qui est pure contraction dans le temps :

"Souvent la maison était fermée
Pour cause de lien sans extension
Le panneau À VENDRE faisait partie d’une dynastie
Mais n’expliquait ni le léger vertige ni la mélodie entendue au loin" (95).

 

Libr-brèves

► Saluons la ligne offensive que, depuis 2010, suit Hors-sol, dont les bases se situent dans la métropole lilloise : "il proposera une critique du capitalisme présent, dont la technologie est plus que jamais la condition de son expansion : d’abord pour survivre à ses propres méfaits, ensuite pour renouveler ses marchandises et rationaliser ses procédés. Nous n’avons ni programme ni propositions réconfortantes. À l’abri de la (contre) expertise, Hors-sol sera fait d’enquêtes, de reportages, de rencontres et de tout ce que nous jugerons utile pour mettre un premier coup d’arrêt au Progrès. Critiquer la vieille industrie comme la nouvelle, voici la tâche que nous nous donnons avec ce journal" (parmi les derniers posts : "Autour du transhumanisme").

► Parmi les nouveautés de La Vie manifeste : entretien entre Frank Smith, Sébastien Zaegel et Jean-Philippe Cazier (rubrique "Littératures" ; Atelier du regard #2 – Jacques Monory / Nathalie Quintane…

Le Matricule des Anges, Montpellier, février 2015, n° 160, dossier "Viton / Giraudon : poésie export", 52 pages, 6 €.

Trajectoires croisées du duo : l’un – de Terminal (1981) à Ça recommence (2014) – circonscrit son aventure dans la poésie, l’autre – de Têtes ravagées (1978) au Garçon cousu (2014) – s’aventure dans un no man’s land entre vers et prose ; mais tous deux pratiquent une littérature de combat, notamment dans leurs intenses activités de revuistes (Action poétique, Banana Split, If)… On lira aussi les chroniques sur Prigent (Thierry Guichard, "Continuer à merdrer") ou Claude Louis-Combet (Richard Blin, "De lumière et de nuit"), l’entretien de Dominique Aussenac avec Valério Magrelli…

Du 2 au 15 mars 2015, 16e Marché de la poésie de Bordeaux : au programme, "l’insurrection poétique", mais aussi Charnet, Dubost, Massé, Velter…

Le mercredi 11 mars 2015 à 19 heures, performance-lecture-dédicace-verre (voir l’image en arrière-plan) :

s e r g e  r i t m a n
t u p a r s, j e v a c i l l e

un livre aux éditions Tarabuste

à la librairie-galerie
des éditeurs associés
10 rue Tournefort 75005 Paris
accès métro 7 (Place Monge) métro 10 (Cardinal Lemoine)
RER B (Luxembourg)

, , , , , , , , , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>