[News] News du dimanche

[News] News du dimanche

septembre 18, 2016
in Category: News, UNE
0 1072 12
[News] News du dimanche

Ce soir, allons rendre visite à la revue en ligne Le Lampadaire ; suivent nos Libr-événements : Batho à Caen (avec aussi David Mus, Bruno Fern, Typhaine Garnier...), Relectures 17 à KHIASMA, l'Apocalypse dans le Nors-Pas-de-Calais...

UNE : RV sur Le Lampadaire

Les gestes du futur, les gestes du passé, la mécanique des gestes, arrêt sur gestes. Le numéro de septembre est le troisième volet d’une série de DÉPLACEMENTS : RV sur Le Lampadaire..

. des gestes qui s’apprennent et se désapprennent, des gestes qui dérivent de ne pas être à leur place, des gestes qui s’observent et dont on cherche la cause, des mots qui miment les gestes, des gestes qui traversent le temps et l’univers.

Gestes du futur. Julien Prévieux nous a prêté les photos de la troisième séquence de sa performance What Shall We Do Next III ? , éléments d’une « archive des gestes à ve nir ». Quels gestes ferons-nous, ou plutôt quels gestes nous feront faire les objets qui n’ont pas encore été inventés ? Nous remercions l’artiste de se préoccuper de notre avenir et de nous avoir confié ses images avec tant de simplicité.

Gestes du passé. Nager marcher courir, les gestes appris par Marcel Mauss sont obsolètes, il s’en désole et en rit pour mieux prouver que tout geste est une technique du corps qui s’apprend et se désapprend.

Gestes glissés? Un texte anonyme, prétendument du Moyen Âge, dérive ses gestes dans un monde de flux et de reflux, arrêté et en mouvement, vertical et horizontal. La mort ?

De la mer à la terre, quels gestes ? Alice Azzarelli croise la danse macabre d’un marin et pleure.

Gest es à faire ou à ne pas faire. Balzac prétend avoir été le seul à tenter une Théorie de la démarche. Il observe les passants et développe 12 aphorismes sur la démarche. Où vous apprendrez que marcher en penchant la tête légèrement à gauche, c’est la classe.

Schéma de gestes. Dans sa Théorie de la démarche, Balzac encense puis maudit Borelli et son De motu animalium. Car si l’italien met bien les gestes en sch éma, il n’en dit pas la cause ce que regrette le français. ( D’où l’on conclut que la mécanique n’est pas une théorie.) La Tabula quarta nous permet tout de même d’admirer les Sisyphes-compas à moitié écorchés de l’italien.

Mots-gestes. Est-ce un hasard, mais Françoise Gérard donne l’impression de mimer avec des mots cette mécanique des gestes Borelliènne. Si les membres s’articulent les uns les autres et créent les mouvements, il en va de même des mots de Trame d’opéra qui avancent l’un l’autre, l’un après l’autre dans une sorte de mouvement bien huilé.

Pied cassé. On ne sait dans le poème d’Olivier Le Lohé, Urgences, ce que fait le temps à la réparation (ou non) du corps.

Gestes exagérés. Tout geste est hyperbolique dans La tasse de thé de Rafael Sperling, et les conséquences sont, comme il se doit, littéraires.

Un beau geste. Pour nourrir notre rubrique « Quand les auteurs sont des personnages », Julien Lezare nous a confié Breaking news III. Vous y rencontrerez Kant et Nietzsche dans une sorte de zapping-pot-pourri de déluge informationnel délirant. C’est un extrait d’un roman de 46 891 mots, soit 265 236 caractères formant 3 parties et 24 chapitres, qui tente de répondre au « besoin de rendre un peu plus intelligible le monde » (nous a dit l’auteur).

Dernier geste. Dans la même rubrique, Hubert Lambert nous présente sa dernière biographie, celle de Fred Lucas. Ne voulant pas être en reste sur les gestes, il n’a pu s’empêcher de voler à Marcel Mauss quelques remarques, vous les trouverez à la fin de sa Biographie lambertienne de Fred Lucas.

 

Libr-événements

Au Musée de Normandie, à Caen, le dimanche 25 septembre, à 15 h 30, VISITE-LECTURES en présence du photographe John Batho.
En 2014, des photographies de John Batho ont figuré dans le deuxième numéro de la revue astérisque qui accueille des contributions à la fois d’écrivains et de plasticiens. C’est dans cette perspective qu’est proposée cette visite inédite de l’exposition. En effet, elle sera ponctuée de lectures assurées par quatre auteurs ayant eux aussi participé à cette revue : David Mus, Ettore Labbate, Typhaine Garnier et Bruno Fern. Chacun d’eux tentera à sa façon d’engager un dialogue avec le travail du photographe.

Festival Relectures 17 à l'espace KHIASMA, du 29 septembre au 8 octobre 2017 : programme. [Visuel en arrière-plan]

Du 1er au 21 octobre, sur Lille Métropole, Arras et le LIttoral, l'Apocalypse vous attend avec Littérature, etc. [Libr-critique sera un peu de la partie]

Apocalypse signifie à la fois la fin d’un monde et le début d’un autre.
Sur le mystérieux fil du chamboulant vivant donc : des lectures + +, des rencontres (parfois en russe ou en anglais), des ateliers d’écriture, un concert dessiné, la lecture-révélation des textes finalistes de notre concours d’écriture « C’est la fin » et des courts-métrages qui écrivent les naufrages, la fabrication d’une guerre civile, l’oubli procuré par la musique électro et la drogue, celui construit autour de l’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima, puis plus loin, les mondes qui poursuivent la fin et désarçonnent, depuis le futur, la propagande qui corsète le présent.
Vive le début et/ou Vive la fin !
Vive le lancement pendant le festival de Littérature en route !
Tournée littéraire régionale qui se terminera fin novembre sur la Côte d’Opale…
Entrée libre / Toute la programmation détaillée sur : www.litterature-etc.com

, , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>