[News] Poétiques de l'excès : rencontre avec Amandine André et AC. Hello

[News] Poétiques de l’excès : rencontre avec Amandine André et AC. Hello

mai 4, 2017
in Category: chroniques, News, UNE
4 14440 13
[News] Poétiques de l’excès : rencontre avec Amandine André et AC. Hello

Remue.net et Libr-critique vous invitent le mercredi 10 mai à la Maison de la poésie Paris (20H, 157 rue Saint-Martin 75003 - réserver ) : rencontre avec Amandine André et AC. Hello animée par Fabrice Thumerel.

Ce 10 mai, nous aurons l'occasion de nous interroger sur les poétiques de l'excès.
Il y a dix ans déjà, un colloque universitaire s’interrogeait sur l’excès en ces termes : « signe ou poncif de la modernité ? » La modernité - notamment avant-gardiste - nous a en effet habitués à un excès consubstantiel à la jouissance et/ou la violence : songeons aux débordements poétiques et politiques des dadaïstes, à l'intensité métaphorique et hyperbolique des surréalistes, à l'éthique/l'esthétique du cri chez Artaud, à la saturation du sens propre aux formalistes (trop-plein ludique et théorique  dû aux pratiques autoréférentielles et intertextuelles)... Ou encore, plus près de nous, aux tourbillons onomastiques de Novarina, à sa carnavalesque inventivité verbale ; à la langtourloupe de Prigent ; à l'écriture tératologique de Desportes, qui fait déboucher l'excès sur l'extase ; à la punch poésie de Bertin, dynamisée par son moteur à explosions...  

Pour Amandine André, « aucun thème n'est en soi intense et cru, tous les thèmes doivent devenir intenses, c'est la tâche, le travail de l'artiste, travailler sur les sensations, les perceptions, avec comme matériau, pour l'écrivain, la langue.. L'intensité oui. Ces mots de Charles Baudelaire : "Tu m'as donné ta boue et j'en ai fait de l'or" » (on lira du reste avec beaucoup d'intérêt l'intégralité de cet entretien qu'a donné Amandine André à Nantes).
De quels excès deux poètes remarquables comme Amandine André et A.C. Hello, qui ne manquent pas de chien, sont-elles capables ? Pour quels effets subversifs ? Quel vide, quel manque recouvrent leurs excès thématiques, formels, voire politiques ? Le fait que ce soient des voix féminines est-il significatif ? Quels sont leurs rapports à la modernité avant-gardiste ? /FT/

 

Amandine André, De la destruction : « Écrire, c’est détruire l’appartenance : à soi, à son corps, au monde comme à la langue. Ecrire, c’est avoir "tête dans la gueule du mot" (p. 22). La tête, ce lieu non dialectique où se neutralisent l’en-chien et le hors-chien, le sens et le non-sens. Les Agencements Répétitifs Littéralistes ("Chien ordonne la rémission de la métaphore") d’Amandine André (ARL) font se télescoper les signifiés : la langue sait se faire archaïque pour dire le combat entre chien et non-chien. » (suite sur LC : ici)

AC. Hello, Naissance de la gueule : « La gueule, c’est une langue abâtardie, une langue coupée, une langue claque-tête, une langue idiolectale qui fait parfois penser à celle de Guyotat. La langue dérape pour dire le nauséeux, le vertigineux. Une langue dont la forme poétique éclate dans la dernière partie ("Claque-tête"), qui donne des coups d’R dans le Réel » (suite sur LC : ici).

, , , , , , , , , , , ,
Fabrice Thumerel

View my other posts

4 comments

  1. Dentist in Clearwater FL

    Nice post. I learn something new and challenging on sites I stumbleupon everyday.
    It’s always interesting to read articles from other authors and practice something from their sites.

  2. Rosella

    Hi, I think your site might be having browser compatibility
    issues. When I look at your blog site in Firefox, it looks fine but when opening in Internet Explorer,
    it has some overlapping. I just wanted to give you a quick heads up!
    Other then that, superb blog!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>