[Texte] Christophe Esnault, Laisseriez-vous votre fille sortir avec un thésard ?

[Texte] Christophe Esnault, Laisseriez-vous votre fille sortir avec un thésard ?

janvier 10, 2021
in Category: créations, UNE
0 957 24
[Texte] Christophe Esnault, Laisseriez-vous votre fille sortir avec un thésard ?

La thèse professionnalisante sera lue en diagonale (12 minutes maxi) par un directeur de recherche fatigué, puis conquis intellectuellement quand il aura vérifié que ses deux livres parus chez L’Harmattan ont bien été cités dans la bibliographie. Le propos défendra un consensus mou et une caresse poussive sur l’Institution, bien dilués et annexés en un nombre de pages standard. Aucune publication satellite dans des revues en amont. Pas d’éditeur qui pourrait être lointainement intéressé par ces « travaux ». En Allemagne et au Japon, la bouillie du thésard n’aurait pas pu être validée. En France, le curseur est bas (tout en bas), ce serait bête de ne pas en profiter. Cette thèse lui ouvrira en grand la porte d’un poste de communicant ou de conseil-manager à l’université. Être là pour faire appliquer les directives économiques, c’est un métier. Savoir créer un QCM qui mette tout le monde d’accord sur le télétravail, l’opportunité incroyable de pérenniser le télétravail, c’est un art. Être l’homme de la situation et œuvrer pour un monde meilleur. Le parc informatique : six millions d’euros par an et des partenariats (marchés, appels d’offre). Méta-important pour les séjours à l’hôtel avec piscine, en Tunisie (voire Dubaï). Le bétail (les salariés) devra baisser la tête à l’écoute de « c’est la directive », « c’est comme ça et pas autrement », « désolé, mais ce n’est pas négociable », ou encore « ces mesures ont été votées en conseil d’administration, merci de respecter les nouveaux protocoles ». La TINA attitude, il n’y aura que des syndicalistes outranciers ou des sociologues post-marxistes pour y déceler un discours idéologique prétendument aussi chargé qu’un discours de Bruno Mégret. Ne vous laissez pas influencer par des éléments déviants et excessifs pillant les gamelles de chantier d’Hannah Arendt et Günther Anders. Doctorat, doctorant, vous l’entendez, nous emmène vers le monde du soin. L’expression « soigner ses employés », pour les plus paranoïaques, évoquera les heures empathiques de France Télécom et de ses équipes de managers-soignants. Une entreprise ressemble souvent à une autre entreprise. Les lois de l’entreprise sont nommées « directives ». Elles remplacent les vérités biologiques. Un bon manager le sait. Un bon communicant le sait. Les directives de l’entreprise, vous le comprenez enfin, sont un soin prodigué avec amour. Le meilleur management est un management sans management. Le salarié comprend de lui-même qu’il n’existe pas en tant qu’individu et qu’être pris pour un imbécile fait partie implicitement de sa fiche de poste. S’exprimer (revendiquer / contester / émettre une idée / dire non), tout cela ferait trop de mal à son corps, à son dos en particulier, il évitera de lui-même et en pleine conscience de commettre cette sottise. De ce gendre-là ? Oui, revenons à lui, cet homme sous sa thèse moisie et ses nouvelles fonctions est bien celui qui va féconder votre fille si vous n’intervenez pas promptement. Cela dit, Dubaï et/ou Tunis, il y aura des vols et une chambre premium pour vous et votre femme. Vous avez été l’une et l’autre du bétail, vous l’êtes encore cinq jours par semaine. Prendre une décision ne va pas être facile. Vous auriez besoin d’une séance de coaching. En distanciel, en vingt minutes maximum l’histoire serait pliée. Vous pourriez boire des cocktails et en croquer des gambas grillées, au soleil. À propos, je viens de monter ma micro-entreprise de coaching en développement personnel. Voici mon mail. Ce sera une alternative à la joie éphémère de soumettre le thésard au taser.

, ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *