[Texte] Claude Favre, métiers de bouche

[Texte] Claude Favre, métiers de bouche

mai 25, 2007
in Category: créations, UNE
3 1655 1

i. tant que possible harceler :
abecedai.pngi. à chair de poule malaise sans métaphysique
i. je trouve un mot : dure lave et sève
i. que je crache ça remâche l’os
i. me cogne à vous me suis dit
i. arriérée qui harasse les qui sont des tics
i. bavarde des langues anciennes et pas pour du beurre
i. c’est fini mon petit rat on parlera pas plus
i. souris
i. j’sais pas j’pas l’accent spray douceur
i. que je crache ça ne se marchande pas
i. vous savez histoire classique fatigue à la longue longe
i. dans la catégorie non brûlés vifs
i. comme beaucoup d’aucuns qui ne se le disent
i. criblée langue coupée mille d’autant de fois i.
i. à la mort que sers en ambigu

j. et comment idiote !

j. murmiauler plaisanteries
j. en faire trop pour elle garce
j. qui sera mort et d’alarme larmes
j. me ravive bander
j. qui le fait chante d’effets contraires
j. entrechoquer tant pis mieux risquer
j. le pas plus grand
j. au.de.là…
j. flocons de mots vous avez vu l’ombre portée
j. forcément d’autres de nous ? questions :
j. c’est écrire insurgé avec beaucoup de langues
j. s’il vous plaît pour la faim
j. sous l’oeil de l’ours Rhadamante
j. un mot walk deux mots phrases the walk trois vols
j. à la vie papillon

k. sans vergogne, jongler

k. feindre la fuite : vents
k. inquiet qui danse grand plaisir
k. à tomber en langue, vlan
k. de l’avant et ses blessures
k. n’en a assez c’est aussi un pari
k. la langue la vie qui tourne pas rond
k. des rafales virant épidémies
k. vlan, crevasses, etc
k. comme histoires de feu, foyer, papiers, etc
k. pour personne n’y suis sauf mes langues
k. et les vôtres à jongler d’idiotie lente loquace
k. à bousculer pays fossiles sansplanprincipe non
k. sans précaution par distraction non sans faim
k. vergogne c’est pas du commentaire
k. à la mort à boire <à vif>

l. papiers aux vents

l. c’est un vrai choix
l. pour saisir sans vérifier
l. qui zappe tout fragmente le temps, la route
l. à l’effroi à la rage -parfois grandi :
l. chiures de mouches dans le bocal
l. mal armés pour le dire net et fiancés
l. arrimés à en débattre
l. donc…ça va
l. de plus en plus, en découdre idylles et gaspillages
l. glisser de la mémoire de l’autre s’effacer
l. plus ou moins on se raconte des histoires
l. et ce que dieux offrent : dépouilles, viscères, chagrin
l. et colère : dépouilles de mots têtus
l. on n’avait pas pensé à ça ?
l. la vie delicatezza

, , ,
rédaction

View my other posts

3 comments

  1. claude favre

    un cargo c’est pour prendre la mer et des fois l’eau, même pas peur

  2. Pingback: Claude Favre | un commentaire de l’Atelier du Pneu « amontour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *