[Texte] Inédit de Joël Hubaut (cahier de 1972-1974)

[Texte] Inédit de Joël Hubaut (cahier de 1972-1974)

décembre 10, 2006
in Category: créations, UNE
0 2347 1

[Joël Hubaut a eu l’amitié de nous confier un de ses cahiers intempestifs qui date de 1974. hubaut1.jpgNous allons peu à peu, à notre rythme, faire une sélection de textes que nous retranscrirons, et de scans qui seront mis en ligne. Ce cahier de 1974 montre à quel point, alors qu’il ne savait pas si ce qu’il faisait était de la poésie, puisqu’il travaillait énormément les arts plastiques, il préfigurait, avec son style, la génération des poètes des années 90, comme par exemple Charles Pennequin e ses effets faciaux, pour l’extrait que nous mettons ici en ligne. Joël Hubaut, homme orchestre, orchestrant sa voix dans l’écrit comme l’écrit au rythme de son corps et de son souffle, apparaît ici selon un nouveau jour, mais on trouve déjà la particularité fractale de sa langue qui tourne et s’enroule, et aussi la question du corps en tant que chiasme entre le propre et l’impropre.]

Au fond de moi dans moi en raclant je vais rentrer dans moi par derrière en ressortant de moi pour re-rentrer encore plus dans moi en m’avalant de l’extérieur pour ressortir de derrière par le devant en rentrant la sortie en dedans en rentrant la sortie en dedans jusqu’à ce qu’elle soit dehors re-rentrer en moi dans moi au fond dans le dedans expulsé au-dehors de moi dans moi pour m’avaler autour en raclant les bordures du bord de moi dans moi pris par derrière pour que le dedans sorte pendant que le dehors rentre en dedans de moi dans moi pour me violer de l’extérieur pour être plein du dehors de moi dans mon fort intérieur ressortir par derrière au devant de la scène avec le dedans déballé en dehors pour remplir l’extérieur de mon moi interne jaillissant de dedans moi vers mon moi du dehors ressorti jusqu’à mon moi rentré dedans en expulsant les contours du dedans par derrière pour qu’ils passent par devant du bas du dedans dans le haut du dehors et tout autour du contour de l’extérieur en rentrant par les bordures du dedans ressorties dehors pour que le dehors ne fasse plus qu’un dedans complètement extérieur à moi dans moi autour du dedans de moi partout au-dehors hors de moi au fond de moi hors de moi

, , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *