[Texte] Jean-Louis Kuffer, Ceux qui sont à la fête

[Texte] Jean-Louis Kuffer, Ceux qui sont à la fête

décembre 24, 2014
in Category: créations, UNE
0 2557 13
[Texte] Jean-Louis Kuffer, Ceux qui sont à la fête

Jean-Louis Kuffer vous souhaite Noël à sa façon – avec une de ses listes critiques…

 

Celui qui n’est pas jaloux de ceux qui fêteront Noël demain de l’autre côté de l’hôpital / Celle qui est favorable à une extension de la notion de Nativité / Ceux qui s’estiment seuls dignes de la Sainte Onction et gardent donc leur kalach dans le sanctuaire gardé par les chars marqués de croix noires / Celui qui a toujours considéré la naissance biologique comme un détail négligeable du point de vue de la théologie de colonisation / Celle qui estime que son enfance fut divine du fait de son affiliation providentielle à une famille souverainiste naturellement hostile aux actuels botellones / Ceux qui fredonnent il est né le divin machin dans leurs lits médicalisés autour desquels s’activent les petites Malgaches  de la Mission / Celui qui ne sait pas si la déesse Kâli (la très très vindicative fille de feu) est née d’une cuisse ou d’une aile ou d’un orage sur le futur bidonville / Celle qui en a sa claque de ceux qui tirent la gueule pendant les fêtes alors qu’ils en font toute l’année rien qu’à eux pour la baston / Ceux qui disent ça va être ta fête à leur neveu Bob (il y en a pas mal à Brisbane) alors que c’est juste la faute à Dylan / Celui qui est né le même jour que Notre Seigneur (et à la même heure GMT en plus, ça c’est champion) au risque d’occasionner un afflux de vœux inappropriés en cette période d’intense consommation de foie gras / Celle qui a pris conscience des inégalités sociales en constatant que les enfants des Dupuy-en-Velay touchaient des chèques en bois plus précieux que ceux des Fresse-sous-Moselle dont les dernières   installations ont été fermées il y a une quarantaine d’années malgré les prières de Monseigneur resté fidèle au Maître de forges / Ceux qui militent pour l’effacement de tout signe de toute religion y compris le point de croix à la couture et les croissants le dimanche / Celui qui a rallié la confession de sa belle-mère par simple souci de paix au foyer sans parler de l’héritage ne soyons pas mesquins  / Celle qui défend les sacrifices humains dans les pratiques sacrées pré-colombiennes histoire de rappeler aux chrétiens réunis ce Noël autour de la table des Dupasquier que les dindes qu’on vient de se taper avaient elles aussi une fonction cathartique évidente / Ceux qui se sont retrouvés à Cuts certes moins connu que Bethléem mais à l’abri de la colonisation et sans Mur sous les fenêtres de Nanou la mère-grand gâteau / Celui qui cherche la barbe de Dieu dans le noir de sa chambre d’enfant juste histoire de la tirer mais voilà qu’il marche sur celle d’Allah au point de provoquer l’immédiate hilarité (Ah ! Ah ! Ah!) de cet éternel plaisantin de Yahweh / Celle qui n’est pas contre l’idée platonique d’un monothéisme à géopolitique variable mais lésine sur la concrétisation du plan-cadre par des incontinents de la pilosité faciale / Ceux qui vous ont dit que Dieu était une petite voix au fond de vous donc sans rapport avec le canon qui tonne à Navarone aussi entrez-vous au Colisée d’un pas serein afin d’y revoirLe Pont de la rivière Kwaï où c pas tous les jours Noël, etc.

, , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *