[Texte] Marc Perrin, Spinoza in China, 11 novembre 2011-26 décembre 2014 (2/2)

[Texte] Marc Perrin, Spinoza in China, 11 novembre 2011-26 décembre 2014 (2/2)

mars 25, 2015
in Category: créations, UNE
0 1814 11
[Texte] Marc Perrin, Spinoza in China, 11 novembre 2011-26 décembre 2014 (2/2)

Et voici la seconde partie de cette longue livraison. [Lire la présentation et la première partie]

 

     

• 11 novembre 2011 • Ce jour-là → est visible sur le visage d’Ernesto → le visage d’Adonis Georgiadis → député grec issu du parti d’extrême droite Laos → co-éditeur → en 2006 → d’un pamphlet antisémite intitulé Juifs l’entière vérité → texte faisant l’apologie d’Adolf Hitler → + → appelant à l’extermination des Juifs → il est nommé → secrétaire d’État au développement et à la Marine marchande dans le nouveau gouvernement → grec → de coalition → aux côtés de Makis Voridis → autre député issu du parti d’extrême droite Laos → nommé quant à lui ministre des Transports.      

 

 

- Mon enfance ? Moi ? Moi mon enfance – si je peux le dire comme ça –, mon enfance a rencontré la politique de l’enfant unique avant que cette politique ne soit devenue une politique d’État, ici, en Chine, dans les années 70. Je ne sais pas si tu connais la politique de l’enfant unique. C’est avant tout une politique de la peur du vivant. C’est une politique de contrainte des corps. Et à l’échelle d’un pays l’érigeant en loi, elle produit comme conséquences un excédent de garçons, et en conséquence de conséquence elle produit un excédent de célibataires de sexe mâle. Il y a un rendez-vous hebdomadaire, ici, à Shanghai. Tous les dimanches. Ça ressemble un peu à ton marché de la loue. Ça s’appelle le marché des célibataires. Ça se passe à People’s Square. Le square du peuple. Dans tout le square il y a des célibataires, à vendre dirais-je, plutôt qu’à louer. Chacun est assis sur un petit tabouret, avec un panneau autour du cou et sur le panneau est inscrit le salaire mensuel du gars, son numéro de téléphone, et l’espoir de convenir à telle célibataire femelle et à sa famille venues ce jour-là pour faire le marché. Le prochain marché, c’est dans deux jours. Ça va être le super marché des super célibataires en quelque sorte. Deux jours après le super 11.11.11. J’irai faire un tour, dimanche, à People’s Square.      

 

 

• 11 novembre 2011 • Ce jour-là → est visible sur le visage d’Ernesto → le visage de Zhang Jindong → président de Suning Appliance Company Limited → le plus important détaillant de produits électroménagers de Chine → alors que vient d’être signé un accord pour construire avec IBM la plus grande plate-forme d’e-commerce au monde.      

 

 

• 26 décembre 2014 • Ce n’est pas avec la plate-forme e-commerce de Suning sur le visage d’Ernesto qu’une quelconque présence au monde peut devenir effective.      

 

 

Une autre manière de faire est nécessaire.      

 

 

- Cool monsieur. Cool.

 

 

- Tu peux t’en aller Tony.

 

 

- Ok monsieur, take care.    

 

 

• 26 décembre 2014 • Ce que je voudrais dire ici en fait c’est une chose très simple      

 

 

une chose très simple comme par exemple celle-ci       aujourd’hui c’est le 26 décembre 2014 et je me lève dans la nuit et dans la pièce du bas je lis quelques pages de À nos amis du Comité invisible      

 

 

ma lecture est lente et mon attention souvent flottante fait que souvent je pense à telles situations en rapport ou pas avec ce que je lis ainsi je ne lis plus le mot du livre et je reprends la lecture en amont ainsi je lis ce matin un nombre considérable de phrases plusieurs fois      

 

 

par exemple ce matin je lis : habiter un territoire, assumer notre configuration située du monde, notre façon d’y demeurer, la forme de vie et les vérités qui nous portent, et depuis là, entrer en conflit ou en complicité      

 

 

je lis aussi : se lier stratégiquement aux autres zones de dissidence, intensifier les circulations avec les contrées amies sans soucis de frontières      

 

 

je lis aussi : dessiner une autre géographie discontinue, en archipel, une autre géographie intensive et      

 

 

donc, partir à la rencontre des lieux et des territoires qui nous sont proches, même s’il faut parcourir 10 000 km      

 

 

je pense à Angela et aux recherches qu’elle mène relativement à la sédentarité, au nomadisme, à la scripturalité, à l’oralité, aux pouvoirs nécessairement méchants, et aux puissances de joie      

 

 

se sentir à la bonne place ou pas c’est-à-dire sentir si cette vie là est bonne ou ne l’est pas      

 

 

je sens bien si ce que je vis, là où je le vis, avec qui je le vis, je sens bien si cela est bon ou ne l’est pas      

 

 

ce matin je sens bien que c’est bon je sens bien que ce n’est pas que pour ce matin je sens bien que ce n’est que pour moi est-ce une joie      

 

 

c’est une joie si elle n’est pas que pour ce matin      

 

 

c’est une joie si elle n’est pas que pour moi      

 

 

ce matin je pense à la seule conférence que j’ai accepté de travailler pour l’an prochain      

 

 

la seule conférence que j’ai accepté de travailler pour l’an prochain aura lieu à la médiathèque de      

 

 

Chantelle dans le département de l’Allier le samedi 7 mars 2015 à 16h30      

 

 

selon le dernier recensement de 2011 il y a 1074 habitants à Chantelle      

 

 

ce matin je me dis que si les 1074 habitants de Chantelle souhaitent venir à la conférence la médiathèque sera trop petite mais on pourra aller sur la place devant la mairie      

 

 

là en tout cas ce matin je me dis que quoi qu’il en soit et qu’ils viennent tous ou pas moi j’écris ma conférence pour tous      

 

 

j’ai pas encore trouvé le titre de la conférence mais ce matin je sais que je la travaillerai avec en tête et au cœur au moins 5 livres      

 

 

À nos amis du Comité invisible      

 

 

l’Éthique de Baruch Spinoza      

 

 

Capitalisme et schizophrénie de Gilles Deleuze et Félix Guattari      

 

 

Tomates et Les années 10 de Nathalie Quintane      

 

 

Le maître ignorant de Jacques Rancière     

 

 

La pluie d’été de Marguerite Duras      

 

 

La survivance des lucioles de Georges Didi-Huberman      

 

 

toutes les autres conférences que je donnerai après celle-ci j’appellerai pas ça du travail et j’y mettrai tout autant tout mon cœur      

 

 

je ne prétends pas maîtriser la situation mais je m’y sens bien      

 

 

ce matin nous sommes quatre à vivre dans cette maison      

 

 

ce matin deux petits animaux non-humains et Angela et moi nous vivons tous les quatre dans cette maison      

 

 

les petits animaux non-humains ce sont des chats Angela et moi nous les avons nommés Baruch et Virginia      

 

 

Baruch et Virginia on les a trouvés sur un parking au bord d’une plage il y a presque cinq mois      

 

 

Baruch et Virginia on les a trouvés ils avaient à peine une semaine on les a nourris tout l’été avec biberons comme on fait possiblement aussi avec des animaux humains      

 

 

Angela et Baruch et Virginia et quelques amis et moi on est en train de préparer des conférences qui seraient pas du tout du travail et qu’on trafiquerait dans l’espace public à proximité des panneaux d’affichage libre      

 

 

ce matin je prends un bus qui me rapproche du centre de la ville et je constate que plus l’on s’approche du centre de la ville moins nombreux sont les panneaux d’affichage libre      

 

 

on est pas des révolutionnaires pas pour l’instant du moins      

 

 

on sent bien qu’on est encore dans une manière de vivre qui ne correspond pas au maximum de notre puissance      

 

 

on n’arrête pas de comprendre que la puissance n’a pas de maximum      

 

 

en 2012 avec Angela on a fait ce qu’il fallait pour rendre la rencontre possible et la rencontre a eu lieu      

 

 

depuis 2012 avec Angela on fait vivre la rencontre comme on peut certains jours on peut un maximum et d’autres c’est moins maxi c’est-à-dire on fait vivre la rencontre comme on comprend la rencontre avec nos possibles bien vivants oui c’est comme ça que l’on fait comme quiconque fait je pense c’est quelque chose qu’on aime faire      

 

 

en 2012 & 2013 avec cousin Ki on s’est vu quelque fois quelques jours pour travailler sur la compréhension de l’Éthique de Baruch Spinoza lui à vouloir lire tous les commentaires explicatifs et savants de Robert Misrahi et Pierre Macherey moi énervé par ça ne jurant que par l’intuition et c’est comme ça qu’on a fait cousin Ki et moi on a aimé faire ça en 2012 & 2013 c’est important en 2014 on n’a pas pris le temps pour 2015 on y est pas encore      

 

 

en 2010 & 2011 à l’automne au printemps et en hiver on s’est vu assez régulièrement avec quelques amis dans des bars à Nantes pour travailler à la compréhension du premier chapitre du premier livre de Capitalisme et schizophrénie de Gilles Deleuze et Félix Guattari      

 

 

le titre de ce premier chapitre c’est Les machines désirantes      

 

 

avec les machines désirantes il y a le désir en vie par ce qui se produit et non par ce qui manque  

 

 

cette manière de penser le désir a été une rencontre super importante je travaille à faire vivre cette rencontre super importante      

 

 

en novembre et en décembre cette année en 2014 je suis allé voir deux fois l’exposition consacrée au boulot de Marcel Duchamp à Paris ce fut un grand plaisir j’avais oublié à quel point j’aimais le travail de Marcel Duchamp à quel point ç’avait été une rencontre super importante que j’avais oublié de travailler à faire vivre ces dernières années      

 

 

j’ai acheté le livre de Maurizzio Lazzarato Marcel Duchamp et le refus du travail je ne l’ai pas encore lu je vais le chercher ce matin dans la bibliothèque et en le retirant de la pile vient avec lui Le maître ignorant de Jacques Rancière      

 

 

j’ai lu Le maître ignorant de Jacques Rancière ce fut une rencontre super importante elle continue de vivre j’aime qu’elle continue de vivre je parle souvent de ce livre j’aime quand ce livre continue de vivre      

 

 

dans Le maître ignorant il est question de l’égalité des intelligences comme préalable à toute relation      

 

 

ce matin je pense à La pluie d’été de Marguerite Duras et à l’intelligence de l’amour et de la connaissance      

 

 

ce matin je lis quelques pages de À nos amis et j’entends des bruits dans la cuisine j’imagine que c’est Angela qui fait un café      

 

 

ce matin avec Angela on vit dans cette maison depuis presque huit mois      

 

 

ce matin avec Angela on pense la maison comme un lieu possible & en lien avec d’autres maisons & autres lieux      

 

 

ce matin j’achète 5 exemplaires de À nos amis du Comité invisible et 5 exemplaires des Années 10 de Nathalie Quintane      

 

 

dans les jours qui viennent j’offrirai ces livres aux amis avec qui nous passerons du temps ici dans la maison ou ailleurs avec qui nous prendrons du temps pour vivre ensemble ce temps-ci cette époque-ci ces jours-ci où que ce soit      

 

 

ce matin je marche le long de l’Erdre c’est un affluant de la Loire à Nantes      

 

 

ce matin je rejoins la maison j’ai acheté de la viande pour les deux animaux non-humains Baruch et Virginia et du vin et du pâté de campagne pour Angela et moi le pain le plus souvent nous le faisons nous-mêmes      

 

 

ce matin je marche le long de l’Erdre j’aime cette vie avec Angela et Baruch et Virginia et les amis      

 

 

je crois qu’il est important de le dire      

 

 

il est important d’aimer cette vie et de la faire aimable      

 

 

je ne crains pas d’employer le verbe croire      

 

 

dans un monde connu reconnu comme étant majoritairement invivable      

 

 

l’aimable que nous pouvons vivre augmente la puissance générale du vivable      

 

 

aussi puissant que puisse être le majoritairement invivable      

 

 

l’attention à l’être général me semble une bonne voie      

 

 

la voie qui peut s’énoncer n’est pas la voie pour toujours      

 

 

le nom qui peut la nommer n’est pas le nom pour toujours      

 

 

Lao Tseu est représenté comme un vieillard à la barbe blanche parfois monté sur un buffle      

 

 

je voulais dire ça plutôt que de raconter je sais pas quoi à propos de la fin de la journée du 11 novembre 2011      

 

 

à propos de la fin de la journée du 11 novembre 2011 je voudrais juste évoquer une chose      

 

 

il y a ce moment où on se retrouve avec Vince Parker pour boire une bière dans un bar d’expatriés du quartier de l’ancienne concession française à Shanghai      

 

 

il y a ce moment où Vince Parker me dit qu’avec Caroline, demain, ils partent pour deux jours pour décompresser, dans le sud du pays, au bord de la mer, ils ont besoin de ça, lui tous les jours à la bibliothèque à bosser comme un dingue sur sa thèse et elle à taffer comme une dingue itou jusqu’à minuit, encore, ce soir, pour l’événement haut de gamme international à ne surtout pas rater sinon      

 

 

• 11 novembre 2011 • Peut-être alors est visible sur le visage d’Ernesto le visage de Thierry Fragnoli → juge d’instruction au pôle antiterroriste du tribunal de grande instance de Paris → peut-être alors est visible sur le visage d’Ernesto le visage de Thierry Fragnoli alors qu’il pense à l’information judiciaire ouverte cette semaine à Nanterre → pour faux et pour usage de faux en écriture publique → dans l’affaire dite du groupe de Tarnac → peut-être alors est visible sur le visage d’Ernesto le visage de Thierry Fragnoli alors qu’il pense à l’information judiciaire accusant la police antiterroriste d’avoir rédigé un procès verbal mensonger ayant permis les arrestations des membres du groupe dit de Tarnac → peut-être alors est visible sur le visage d’Ernesto le visage de Thierry Fragnoli alors qu’il pense aux mots de l’un des avocats des membres du groupe dit de Tarnac → ce procès → verbal → est bourré d’invraisemblances → cette instruction permettra de faire ce que le juge aurait dû faire → c’est-à-dire → des actes à décharge seront enfin accomplis → peut-être alors est visible sur le visage d’Ernesto le visage de Thierry Fragnoli alors qu’il pense aux mots de l’un des avocats des membres du groupe dit de Tarnac → les enquêteurs ne cessent de clamer qu’ils ont des éléments → or → après trois ans → rien.      

 

 

• 26 décembre 2014 •      

 

 

dans quatre jours avec Angela & Arno & Sokou & Théo on grimpe dans une bagnole et on va rejoindre amies & amis & brothers & sisters en Allemagne      

 

 

j’offrirai un exemplaire de À nos amis & un exemplaire des Années 10 aux amies & brothers & sisters & amis en Allemagne      

 

 

je leur proposerai de faire circuler les deux bouquins entre eux ou d’en acheter quelques exemplaires ou d’aller en voler à la Fnac ou chez Leclerc      

 

 

on est pas des révolutionnaires      

 

 

pas pour l’instant      

 

 

on sent bien qu’on est encore dans une manière de vivre qui ne correspond pas au maximum de notre puissance  

 

 

on sent bien que notre puissance est en vie et ne faiblit pas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                    11.11.2011

 

 

http://www.20minutes.fr/monde/821694-20111111-grece-extreme-droite-entre-gouvernement http://www.europe1.fr/international/ces-sulfureux-ministres-d-extreme-droite-815589 http://www.reuters.com/article/2011/11/12/suning-ibm-idUSL3E7MB1D120111112 http://french.peopledaily.com.cn/Economie/7642689.html http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20111111.OBS4338/tarnac-la-justice-enquete-pour-faux-apres-une-plainte-contre-la-police.html                  

, , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>