[Texte] Mathias Richard, amatemp13

[Texte] Mathias Richard, amatemp13

septembre 26, 2012
in Category: créations, UNE
0 844 6

Est-il possible de ne pas lire un texte mutantiste ? Cette suite de fulgurations est le nouveau syntexte que vous propose l’auteur du Manifeste mutantiste 1.1. [Lire amatemp12]

 

Nous vivons tous dans l’Espace.

 

Certains organismes naissent pour devenir la proie des dingues. / : autorisation de mise sur le marché / Détruire l’ennemi au LSD. / 18 réunions stériles par seconde / Ils ont une sorte d’anti-talent. / Elle a transformé son slip en centrale hydroélectrique. / C’est un mec qui se fait passer pour un mec. / L’homme qui s’est enculé lui-même. / Il a mis des cordes de guitare sur son Kalash. / Il cherche les "boutons de réglages" de notre univers. / Réalité Augmentée avec mode "Effets spéciaux" pour truquer le réel autour / les frontières entre les espèces ne sont même pas étanches / modification des traits d’un être en un autre / Dans l’atmosphère de cette planète, il y a plus de pensée reptile que de pensée humaine. / Dans un monde où même les requins sont en voie de disparition. / études des stratégies de pouvoir -luttes, alliances, réconciliations ou conflits d’intérêt- chez les babouins, gorilles, bonobos, macaques, mandrills, vervets et humains / On est nouveaux. On est tout. / Cette prédatrice baise quarante fois son poids par jour / après avoir détruit tous les milieux terrestres, l’homme regarde vers l’espace. / Pornographier le ciel… / il guette les collisions d’astéroïdes, c’est sa dope / j’ai 95 ans et je me masturbe en écoutant cette chanson / Il neige sur le Soleil. /

 

Il y a des familles en or, et des familles en merde. / Nous sommes à la recherche d’une personne responsable, silencieuse et propre. / Le plan est de décapiter la ministre de la paix et de l’égalité pendant que je lis un texte. / non aux cimetières mixtes / Je suis quelqu’un de très sympathique. / Il n’y a pas nécrophilie car nous sommes tous deux morts. / pénétrer dans le monde comme une balle dans sa tête / le bitume est fou, il m’avale et je suis sa langue / Vous allez tous mourir aujourd’hui bande de Marxistes. / Sans bouche ni intestin, se nourrir par simple absorption de son milieu. / le sexe, un improbable mécanisme de reproduction / les enfants sont de la viande à projets / Ces soldats du capitalisme, tombés au champ d’honneur, vivront pour toujours dans nos cœurs. / on met du poison sur les fleurs pour qu’elles fassent tomber ceux qui les reniflent / Mon but est de tout brûler pour qu’ils meurent tous. / La police va porter plainte. / J’ai transformé mes slips en chaussures. / je cherche un accordeur de système nerveux / ingénieur du sang pour concerts de corps :: Faire une crise de colère en portant un t-shirt Mickey Mouse. / Me suis fabriqué un badge avec l’inscription Permis de chasse des traîtres Multi-culti / Ma bouche ne veut pas parler. / Le français n’est pas une langue morte mais c’est une langue perdue. / avaler de travers de sa propre initiative / Je m’octroie le permis de tuer les traîtres. / veste kamikaze automne-hiver / vulnérabilité qui donne accès à des idées et des pensées inconnues des personnes dotées de filtres mentaux plus efficaces / Tête théoriquement coupée du reste de la planète / T’as mis toute une vie à pas t’adapter au monde. / Tu es un point d’interrogation vivant. / Cliquez >>>ici<<< pour sauver Internet / y’a un trou dans ton visage. ta bouche fuit / testicules prélevés par les paupières / L’alcool, ce sont ses bras, ses jambes, son cerveau, ses yeux. / ces petites ritournelles que l’on se chantonne à mi-voix en marchant / cette si précieuse pompe qui maintient chacun de nous en vie / faire passer, faites passer, faites passer le bâton de l’humanité / Il les a tués pour ensuite piéger leurs funérailles. /

 

Le vent masturbe les arbres. / Commençons la restructuration corporelle. / les blessures se changent en armes / J’aime bien m’évader, changer de peau, rêver. En général je fais tout ça une fois décédée… / Ce texte s’efface au fur et à mesure de sa lecture. / tout pogote / apparition d’une multitude de pôles nord et sud / il faut interdire de publication tout ce qui est mutantiste / Avec la crise, l’esclavage est devenu une tendance lourde. / Trois ans de recherche pour lancer une TV pour chiens / J’occupe présentement dix autres corps qui ont la même conversation dans dix maisons différentes. / Fausse communication / Je fais toujours le contraire de ce que je pense. / Je est un autre & L’enfer c’est les autres / manger tous les animaux du zoo / Certains organismes naissent pour devenir la proie des drogues. / le cerveau des arbres court des racines aux feuilles / ensemencer des tubes de plastique biodégradables avec des cellules de muscles lisses issus d’aortes de cadavres / Les choses derrière les mots, voilà l’important. / le cerveau peut attacher la promesse de récompense à presque n’importe quoi / C’est vraiment pas très facile de se masturber sur cette vidéo. / Attention aux accidents d’échecs ! / "comme un visage mais pas vraiment" / ensemble composé de tissu animal, de matériaux polymères et d’électronique sophistiquée /

 

Les particules de lettres en suspension empêchent les sonars de fonctionner. / Quand deux ondes se rencontrent, les creux qui se rencontrent ou les bosses qui se rencontrent se renforcent mutuellement, amplifiant l’onde. On parle alors d’interférence constructive. / Une cinquantaine de jeunes femmes forment un cercle autour de lui, retirent leurs vêtements – et se masturbent. En transe, il enlace chacune de celles-ci au moment où elle crie de plaisir, afin d’opérer un tremblé cosmique le mettant en contact télépathique direct avec les extraterrestres. / Je ressens environ 38 personnalités. Mais, d’une certaine façon, je comprends qu’aucune d’entre elles n’est moi. / Ne prenez pas ces exercices à la légère. / j’ai joui dans la voix de cette fille [une partie de voix en l'air] / QUE LE MAGNETISME NOUS PROTEGE. / Chaque âme est une magnifique centrale nucléaire. Rassemblez-les, vous avez le soleil. / Nous ne vivons chacun que pendant un bref instant. / cerveau numérique planétaire _ à l’intérieur d’une goutte_ qui éclate au sol / j’ai dû mourir pour me réveiller / La mort est notre évolution. / Tous les rêves ont disparu. / se promener dans les supermarchés comme dans une exposition / psy pour poissons / Plus de soixante pogoteurs placés en rééducation. / notre univers est né dans un trou noir existant dans un autre univers / tout ce qui peut fluctuer fluctue / notre cerveau modifie la réalité en permanence pour que le monde reste synchronisé / Elle se lave les dents sous la douche, bavant du dentifrice sur sa robe qu’elle savonne avec de la lessive en même temps. / Elle allume un feu de cheminée dans le micro-onde / ton toi c’est ton patois /

 

Un jeu vidéo est responsable de la fin du monde. Pour 50$, il donne tellement de bonheur que son utilisateur ne désire plus rien d’autre. / Tellement de silence que l’impression d’être devenu sourd. / Le monde est sur répondeur. / Les seuls appels que je reçois sont des erreurs téléphoniques. / A une époque je cherchais les gens les plus proches. Maintenant je cherche les moins loin. / Je veux la trouver. Toutes les trouver. Les personnes réelles. On peut les trouver. Nous sommes égarées (éparpillées)… mais pas pour toujours. /

 

Les gens au péage rigolent beaucoup en nous expliquant que nous sommes au Mans, et non à Aix-en-Provence. / Ce qui n’existe pas, j’ai du mal à y croire. / Icône d’alerte. Texte bloqué dans le monde entier. / découvrir un ciel noir en plein jour / Quand des gens bizarres me disent que je suis bizarre, ça veut dire que je suis normal ? Ou que je suis super-bizarre ? / tous les traits du visage tirés vers le bas comme un entonnoir disant fuck / Je me télécharge des absences temporaires de pensée. / telle est l’expression d’une impossibilité à exister / insupportable tension provenant d’un manque inexprimable / yeux = chewing-gums pour paupières / un homme : une tête abandonnée à ses seules ressources / Les ombres ne peuvent vivre dans le noir. / collecter l’eau des brouillards avec des filets / En voyage, je suis dans l’instant. :: Sédentaire, je suis dans le projet. / des fleurs éclosent sur ta peau, en symbiose / une feuille de la taille d’un arbre / donnez-moi des ailes d’ascenseur / y’en a qui font de la guitare sèche, moi je joue de la guitare mouillée. / à pas de pou. j’avance à pas de pou / chuis venue arracher tes poils avec ma bouche / Nous vivons dans l’espèce. /

 

 

 

, , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>