[Dossier - 2] Espitallier : Libr-Java

[Dossier – 2] Espitallier : Libr-Java

janvier 17, 2013
in Category: chroniques, News, UNE
0 13860 11

Tandis que son dernier opus, L’Invention de la course à pied (Al dante), vient tout juste de paraître en librairie, dans ce deuxième volet du work in progress qui lui est consacré tout au long de cette année 2013, faisons le point avec Jacques Sivan sur l’ "attitude Espitallier", avant de nous pencher sur le parcours de l’écrivain atypique.

Attitude Espitallier, par Jacques Sivan

A l’ère des sombres présages, des désillusions et du repli sur soi, Jean-Michel Espitallier est l’un des rares poètes qui, par son écriture et des gestes éditoriaux généreux (co-création de la revue Java, publication chez Pocket de la désormais incontournable anthologie poétique Pièces détachées assortie à ce jour de son complément à la fois théorique et informatif Caisse à outils, etc.) ouvre et fait partager dans un esprit indéfectiblement jubilatoire – et au plus grand nombre – des espaces d’écriture radicalement neufs.

Par généreux j’entends ce goût du joyeux pour sortir l’écriture d’une certaine pesanteur qui confine à la torpeur faussement allégée par une avalanche de romans néo-postnombrilistes à durée éphémère. Par générosité j’entends aussi une constante positivité : pas d’éructations manichéennes, pas de tentatives d’attentat ou tout autre activité paranoïaco-technoïde. Mais désamorçage, par le biais de l’humour et du détournement, des réalités injustes, contraignantes et obscurantistes. Travail par la tangente donc et, pourquoi pas, si cela est possible, avec le maximum de plaisir. Plaisir des mots, bien sûr, d’où dans ses livres la présence de listes avec boucles rythmiques et proses désaxées, de faux théorèmes et autres propositions logico-absurdes faisant voler en éclat et problématisant toujours plus les notions de genre et de frontière qui n’existent, selon lui, que pour s’en jouer et faire jouer.

Vues sur le phénomène Espitallier…

« Jean-Michel Espitallier est l’un des poètes contemporains qui a le plus modifié l’image attendue de la poésie. Il est représentatif d’une génération qui, proche en cela de l’art contemporain, opte pour des pratiques poétiques variées, construites, accumulatives et drôles » (Jérôme Mauche, Musée Zadkine).

 

« Jean-Michel Espitallier est l’un des poètes les plus mobiles et véloces de sa génération… » (Patrick Kéchichian,

Le Monde

 

« Espitallier joue comme nul autre des syllogismes et d’une glose absurde poussée à son paroxysme. Un rire jaune qui s’avère aussi salutaire et provocateur qu’un coup de tatane dans la fourmilière »

(Juien Bécourt, Mouvement).

 

« Explorateur du cœur en fusion de la langue, Jean-Michel Espitallier est un poète en mouvement, performer inlassable qui aime la scène toutes barrières levées  »

(Guy Darol, Le Magazine des livres).

 

 

« Wiittgenstein à la façon d’un Alphonse Allais »

(Eric Loret, Libération).

 

 

 

Polygraphe, Jean-Michel Espitallier (né le 4 octobre 1957) joue sur plusieurs claviers et selon des modes opératoires constamment renouvelés. Listes, détournements, boucles rythmiques, répétitions, proses désaxées, faux théorèmes, propositions logico-absurdes, sophismes tordent le cou à la notion si galvaudée de « poésie » en inventant des formes neuves pour continuer de faire jouer tout le bizarre de la langue et d’en éprouver les limites. Entre rire jaune, tension comique, absurde et dérision, la poésie de Jean-Michel Espitallier, proche en cela de l’art contemporain, use de la plus radicale fantaisie pour coller un faux-nez au tragique et à l’esprit de sérieux mais aussi pour faire voler en éclat et problématiser encore davantage, la notion de genre et de frontières esthétiques (donc éthiques…). Il écrit des livres, joue de la batterie, invente des objets sonores, touche à tout ce qui le touche.

 

 

• Cofondateur de la revue Java (1989-2006), coordinateur du dossier sur la « Nouvelle poésie française » au Magazine littéraire (mars 2001), il est l’auteur de plusieurs livres, dont le très controversé Pièces détachées : une anthologie de la poésie française aujourd’hui. Il travaille actuellement sur plusieurs projets multimédias et mène parallèlement une carrière de batteur, notamment du groupe Prexley.

► Sur Libr-critique : Java is not dead : video 1 ; video 2. Sur le n° 27-28 de Java : ici. Pour situer la revue dans l’espace poétique contemporain : Fabrice Thumerel, "A quoi bon encore des revues de poésie ?"

 

• Membre du jury du Prix du livre rock.

 

• En résidence d’écrivain de la Région Ile de France à la Java, Paris XIè (programmation de performances, lectures, concerts, etc.), 2010.

 

• Dirige la collection « À tombeau ouvert », aux Editions Philippe Rey.

 

Bibliographie :

• Ponts de frappe, Fourbis, 1995.

• Pièces détachées, une anthologie de la poésie française aujourd’hui, Pocket 2000. Nouvelle édition, 2011.

• Gasoil : prises de guerre, Flammarion, 2000.

• Fantaisie bouchère, Derrière la Salle de Bain, 2001 (et édition bilingue français-anglais, Duration Press, New York, 2004).

Le Théorème d’Espitallier, Flammarion, 2003.

• En Guerre, Inventaire-invention, 2004.

• Où va-t-on ? (extrait), Le Bleu du ciel, coll.  « L’Affiche de poésie », 2004.

Toujours jamais pareil (avec Pierre Mabille), Le Bleu du ciel, 2005.

Caisse à outils, un panorama de la poésie française aujourd’hui, Pocket, 2006.

Tractatus logo mecanicus (pensum), Al Dante, 2006.

Army, Al Dante, 2008.

Syd Barrett, le rock et autres trucs, Editions Philippe Rey, 2009.

• Introduction à Sac à dos, anthologie de poésie contemporaine pour lecteurs en herbe, Le Mot et le reste, 2009.

Cent quarante-huit propositions sur la vie et la mort et autres petits traités, Al Dante, 2011 (Prix des lycéens d’Ile-de-France, Seine-Saint-Denis, 2012)

• En Guerre. Version numérique remixée par François Bon, Publie.net, 2011.

► Ecouter la lecture de l’auteur sur Libr-critique.

Z5, avec des photographies de Lisa Ricciotti, Al Dante, 2011.

De la célébrité : théorie & pratique, Editions 10/18, 2012.

L’invention de la course à pied, Al Dante, 2013.

 

N. B. : Les liens actifs renvoient à Libr-critique.com.

 

Créations

Londres – une féérie industrielle (pièce sonore), Maison Rimbaud, Charleville-Mézières, 2004 (collection permanente).

• Agora, de Simon Siegmann. Avec Pierre Droulers (chorégraphie), Simon Siegmann (installation), George Van Dam & Ictus (musique), Kunstenfestival des arts, Bruxelles, mai 2005.

• Autobiographie (textes, son, percussions), collectif Vox Hôtel, Théâtre des Bernardines, Marseille, novembre 2006 (texte et CD, Editions du Néant, 2006).

• Syd Barrett quand même, Atelier de création radiophonique, France Culture, novembre 2007.

Putaindebordeldemerde (avec Simon Siegmann), La Bellone, Bruxelles, mai 2008.

Giverny jour et nuit (pièce sonore), Normandie Impressionnisme, Rouen, 2010.

Lonely People, (pièce sonore sur une vidéo originale de Yumi Sonoda), Fukuoka, Japon, octobre 2012.

 

Ouvrages traduits

Butcher fantasy (translation Sherry Brennan), Duration Press, New York, 2004.

Espitallier’s Theorem (translation Guy Bennett), Seismicity Editions, Los Angeles, 2005.

Scusi la strada per Pondichery ? – estratto da Le Théorème d’Espitallier (traduzione di Michele Zaffarano), Arcipelago Edizioni, Roma, 2005.

 

Traductions

• Avec Marina Dick

Paul McCartney, Blackbird Singing (chansons et poèmes), Editions 10/18, 2003.

Tim Willis, Syd Barrett – Le génie perdu de Pink Floyd, Le Castor Astral, 2004.

Béatrice Mousli et Guy Bennett, Poésies des deux mondes, un dialogue franco-américain à travers les revues, Ent’revues, 2004.

Jason Logan, Si jamais on se quitte, c’est mon livre, Editions 10/18, 2007.

 

• Avec Kim Andrigan

 K. Schippers, Tables déplacées, Le Bleu du ciel, 2012.

 

Très nombreuses interventions publiques (lectures, performances, conférences, etc.) en France et à l’étranger : Villa Médicis (Rome), New York Public Library (New York), Centre Beaubourg (Paris), Fondation Cartier (Paris), King’s College (Cambridge, UK), Festival Densités (Verdun), Maison Descartes (Amsterdam), Instituts français (Tanger, Bagdad, New York, Los Angeles, Budapest), MAMCO (Genève), Halles de Schaerbeeck (Bruxelles), Festival Other Words/City Lights (San Francisco), Musée Matisse (La Cateau-Cambrésis), CIPM et Montévidéo/Festival Actoral (Marseille), Pop Philosophie (La Criée, Marseille), Berkeley University (San Francisco), Billy Kun (Montréal), Voix de la Méditerranée (Lodève), Festival Polyphonix (Lille, Montreuil), University South California (Los Angeles), University of Chicago, Ménagerie de Verre (Paris), LiteraturHaus (Copenhague), ENS et Villa Gillet (Lyon), University of Sussex (Brighton), Pennstate University (Philadelphie), Nuits Blanches 2004 (Paris), Le Lieu unique (Nantes), Festival Longueur d’ondes (Brest), Festival Ritournelles (Bordeaux), Fondation Royaumont, Biennale internationale des poètes en Val de Marne, Yale University (New Heaven, USA), Midi/Minuit (Nantes), Le Triangle (Rennes), Festival Roratorio (Genève), Progr (Berne), Université Paris-VIII (Saint-Denis), Kunstenfestival des arts (Bruxelles), Festival Voix vives (Sètes), Cyrnos Palace (Ajaccio), Poésie Marseille, Poetry International Festival (Rotterdam), Bowery Poetry Project et St Mark’s Church (New York), Chung King Project Gallery (Los Angeles), Nyhil international poetry festival (Reykjavick), Festival Sonorités (Montpellier), Vilenica Festival (Ljubljana), Rakusuien (Fukuoka), Poésure & Sculptrie (Mac/Val, Vitry sur Seine)), Ecoles supérieures des Beaux-Arts (Nice, Clermont-Ferrand, Avignon, Saint-Etienne, Lorient, Marseille, Toulouse, Quimper, Toulon, Angers, Rouen, Genève, Los Angeles, etc.), etc.

 

• Nombreuses collaborations avec des plasticiens (Pierre Mabille, Nicolas Barié, Simon Siegmann, Tristan Bastit), musiciens (Nicolas Frize, Kasper Toeplitz, Noël Akchoté, George Van Dam et Ictus, Kristoff’ Karol, Pierre Gobin, Jean-Paul Curnier, Prexley), chorégraphes (Pierre Droulers, Yves Fravega).

 

Sur la liste : http://www.arteradio.com/son.html?597206

 

 

To listen english readings of some of his texts:

http://writing.upenn.edu/pennsound/x/Espitallier.html

 

About "Le Théorème d’Espitallier":

http://www.lelitteraire.com/article167.html

 

And about the translation of Le Theoreme d’Espitallier:

http://www.cordite.org.au/archives/001347.html

 

A text about contemporary artist Donald Rumsfeld (yes!!!), french and english:

http://www.drunkenboat.com/db7/poucel/espitallier.html

 

Reading and music (the music is not Prexley… Very strange)

http://fr.youtube.com/watch?v=cCfZGiCqkks

 

Festival international de Rotterdam, juin 2008

 

http://france.poetryinternationalweb.org/piw_cms/cms/cms_module/index.php?obj_id=11586

 

 

 

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *