[Livre] Michel Valprémy, Agrafes, par Alain Hélissen

[Livre] Michel Valprémy, Agrafes, par Alain Hélissen

juillet 28, 2011
in Category: Livres reçus, UNE
1 2529 1

Michel Valprémy, Agrafes, éd. Atelier de l’agneau, été 2011, 350 pages, 24 €.

Disparu en 2007 à l’âge de 60 ans, Michel Valprémy laisse une œuvre à la fois abondante et clairsemée.

Ce poète inclassable aimait à publier des "plaquettes" ou bien encore dans des revues, changeant souvent d’éditeur. Au fil des années s’est ainsi constituée une bibliographie riche d’une bonne vingtaine d’ouvrages dont certains devenus introuvables aujourd’hui. L’idée de rassembler en cet épais volume titré "agrafes" de nombreuses pièces d’un puzzle valprémyen − à l’exception des textes encore disponibles chez différents éditeurs − s’avère des plus louables. Le projet a pu se réaliser grâce à l’aide de Pierre et Jacques Valprémy et à celle de François Huglo, membre de l’association Les amis de Michel Valprémy qui continue à faire vivre son œuvre. Dans sa préface, François Huglo évoque l’indépendance de Valprémy face à tout esprit de chapelle. Il privilégiait la rencontre et c’est d’elle que pouvait naître une publication. Mais la séduction qu’exerçait son écriture à nulle autre pareille lui valut assez vite la reconnaissance du microcosme poétique. Au rang de ses premiers éditeurs, on citera Jacques Morin, Michel-François Lavaur, Didier Moulinier, Guy Ferdinande, Jean-Pierre Bobillot, Christophe Petchanatz…J’eus moi-même le plaisir de publier Kiosque à paroles dans ma collection Vents Contraires chez VOIX éditions. "Sa voix s’imposait", écrit François Huglo. Oui, et cela tient de la fascination, tant le phrasé de Michel Valprémy semble surgi d’un autre monde, à la fois proche et lointain, moderne et baroque, inventé et réel. Séduisante aussi son écriture manuscrite − dont on peut voir un détail en fac-similé sur la première de couverture −. Une calligraphie typiquement valprémyenne, ciselée avec le plus grand soin. J’avais parfois peine à décrypter certains mots des courriers qu’il m’adressait. Comme dans ses textes, cette part de mystère, d’imaginaire extravagant, sa pente rabelaisienne…

Agrafes présente, en respectant leurs couvertures et leurs typographies d’origine, vingt-trois textes publiés entre 1984 et 2003, soit une grande partie des écrits de Michel Valprémy. Un texte inédit dans son intégralité : "Nuit bleu nuit" a été rajouté à cet ensemble constituant désormais l’ouvrage de référence pour tous ceux qui veulent découvrir ou relire Michel Valprémy.

, , , ,
rédaction

View my other posts

1 comment

  1. françois huglo

    Très belle note, concise et juste, cher Alain H., que je découvre un peu (mais il n’est jamais trop) tard ! Merço et bravi,

    François Huglo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *