[News] News du dimanche

[News] News du dimanche

septembre 11, 2011
in Category: News, UNE
0 1488 4

Nos NEWS tombent le jour même du 10e anniversaire de. Jour mémorable de commémonation mondiale. Jour grave qui a gavé/gravé nos mémoires et notre Histoire par décret. Victime d’un attentat lâche-et-sanguinaire, l’Amérique se recueille. Silence.
Désormais, il y a un avant et un après. Avant, c’était l’Âge d’or, la Chute du Mur ayant permis l’avènement du capitalisme, c’est-à-dire l’accomplissement/dépassement de l’Histoire : enfin le Progrès n’avait plus d’obstacle. Après l’apocalypse, commence le règne du terrorisme, fléau des civilisations "humanistes".
Le Mal accouchant parfois d’un bien, la célébration de cette date rendue historique a au moins l’avantage de redonner aux frivoles Occidentaux un épouvantail/bouc-émissaire.
Le 11 septembre 2001, le fanatique Orient frappe avec les moyens du bord : l’Amérique et le monde entier se recueillent. L’Amérique frappe les 6 et 9 août 1945 : l’Occident se recueille-t-il ? Le 11 septembre 1973, les États-Unis aident Augusto Pinochet à installer sa dictature : l’Occident commémore-t-il ? Et pour les innombrables victimes du colonialisme, du post-colonialisme et du néo-colonialisme, bref, du capitalisme tous azimuts (victimes des guerres "tribales", économiques ou stratégiques ; des ruines, des famines, de l’exploitation économique, de la misère la plus noire, etc.), que fait-on ? [On se reportera au dessin de Joël Heirman sur son blog]

Pour cette sixième saison, plus que jamais il nous faut être libr&critiques : les entrées récentes et à venir (pendant six semaines au moins, au rythme soutenu d’une environ tous les deux jours) tendent à l’être de quelque manière que ce soit.

Pour le moment, Pleins feux sur Joël HUBAUT et Libr-événements (Al dante, arts numériques, colloque sur la mémoire du moyen-âge dans la poésie contemporaine, Imaginaires du dehors (rencontres performatives), soirée lilloise autour de Patrice Robin, revues Tête-à-tête et Ce qui secret). /FT/

Pleins feux sur Joël HUBAUT

Mardi 13 septembre, 19H-22H, Librairie-galerie La Mauvaise Réputation (19, rue des Argentiers 33000 Bordeaux ; tél. : 05 56 72 73 54). [Présentation ci-dessous de Florence Beaugier]

Joël Hubaut est né en 1947 à Amiens. Il vit à Réville en Normandie et travaille entre Caen et Paris. Joël Hubaut est un précurseur du mixage, une figure inclassable et une force excentrique incontournable dans le paysage de l’art contemporain. Depuis plus de 30 ans il développe une œuvre hybride, fictionnelle et transversale que l’on peut qualifier de trans-médias. Hubaut est un artiste "actant" : multiplicité des supports, variété des actions, il est épidémique en tout et partout et se livre à d’incessantes et intempestives relectures de l’histoire de l’art. Il réalise surtout des sculptures de détournement et des dessins autour des architectures utopiques et du corps mutant, mais, il est paradoxalement d’abord connu pour ses performances-installations plutôt rock’n’roll ainsi que pour ses textes poétiques et ses autoportraits.

Joël Hubaut entend critiquer un ordre moral fondé sur le nivellement, la manipulation des comportements et le contrôle des individus. Dès lors, il place la contamination et l’épidémie au centre de sa réflexion sur l’art et la société. Avec une grande liberté, un grand sens tragique et beaucoup de dérision, il établit d’improbables liens entre les images, les objets, les mots, les corps…. Il joue des tensions entre les correspondances contextuelles et les non-coïncidences pour engendrer des mutations saisissantes à la fois sensibles et provocantes. Il actionne et pulvérise les concepts et les idéologies dans un va-et-vient absurde, rhizomique et orgiastique. Qu’il s’attaque à la figure du lapin, des drapeaux, des saucisses ou bien encore des couleurs, le travail de Joël Hubaut est placé sous le signe de la dérive "épidémik". Il faut voir les expositions de Joël Hubaut : c’est en situation que sa générosité et son humour ravageur rayonnent le mieux. Fondateur de l’espace alternatif Nouveau Mixage, (1978/1985), créateur des éditions de la CREM en 1987 (Conceptuelle rapide et maximale) et de la revue sonore Fractal Musik sur cd audio, il a créé et animé durant plusieurs années les rencontres Hiatus au Frac Basse-Normandie, (cabaret-café littéraire), il est créateur de nombreuses actions expérimentales et organisateur d’événements multi-média, show, concerts, "banquets gastrosophiques", workshops, etc. Il participe toujours à de nombreux festivals de poésie-action, de musique expérimentale, de vidéo et de performance dans le monde entier.

"Quand on a de la vie et de sa dynamique vitale une vision sans pitié et sans illusion, mais une vision qui veut en même temps conserver la générosité de l’amour pour les autres, on débouche très vite sur une situation sulfureuse. Il y a comme une sorte d’atmosphère de scandale liée à l’activité de Joël Hubaut . Je pense qu’il a été prophétique ou, en tout cas, qu’il a été un élément préfigurateur du chaos post-moderne dans lequel nous vivons (Pierre Restany, monographie de Joël Hubaut, 1970/2005, "Re-Mix épidémik – Esthétique de la dispersion").

En 2004 Joël Hubaut présentait à La Mauvaise Réputation un "accrochage mou" de ses dessins et montages photos, en 2008 il présentait iClom une sélection de Cyba-Clom, des tirages photos de Site-Clom sur lesquels il réalise des interventions graphiques en écriture épidémik. Pour cette troisième exposition Joël Hubaut présente fun-fungus ramifiux une sélection d’objets disparates qu’il coupe, colle, réunit, assemble, mixe et contamine, jouant de la couleur et du langage proliférant de ses signes épidémik. Il développe sur ces objets un jeu des correspondances et des non-coïncidences, il établit d’improbables liens subliminaux totalement fun-fungus ramifiux !

Libr-événements

► Dans le cadre de la 11e édition du festival Actoral (13 septembre-13 octobre 2001), les grands terrains vous invitent aux soirées Manifesten organisées par Laurent Cauwet et les éditions Al Dante autour de l’ouvrage collectif Contre-attaques 2 : Perspective Jean-Marc Rouillan. [Grands terrains : 8, rue Vian à Marseille]

Jeudi 15 septembre à 21h, SOIRÉE POÉSIE-ACTION, avec Manuel Joseph, Stéphane Nowak Papantoniou et Charles Pennequin. œuvres visuelles de Laurence Denimal.

Jeudi 22 septembre à 19h, à la librairie l’Odeur du Temps, SOIRÉE CONTRE-ATTAQUES, avec Bernard Aspe, Alexandre Costanzo, Rada Ivekovic. Présence de Jean-Marc Rouillan. Présentation d’Alain Jugnon.
L’odeur du temps, 35 rue Pavillon 13001 marseille ; 04 91 54 81 56.

ISEA 2011, 17ème Symposium International des Arts Electroniques : 14 au 21 septembre, Istambul.
Fondé en 1990 aux Pays-Bas, ISEA est une organisation internationale basée sur les relations entre art, science et technologies, dont la principale activité est la conférence annuelle International Symposium of Electronic Arts. Avec une approche interdisciplinaire, cette conférence académique est un croisement unique de penseurs et praticiens émergents ou reconnus, tout en s’accompagnant d’un programme d’expositions, de performances, et d’ateliers.
Participation de Colette Tron, Alphabetville, avec "Des immatériaux à l’hypermatériel : une approche philosophique française des nouvelles technologies". Programme : ici.

Mémoire du Moyen âge dans la poésie contemporaine. Les 15, 16 et 17 septembre 2011. Colloque international organisé par les départements Littérature de l’Ens, de Paris 8 et de Paris IV. [Télécharger le programme]
Le colloque se déroulera à Paris et au Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis. Il proposera des lectures critiques d’œuvres médiévales et contemporaines ainsi que des lectures et des expositions, en associant poètes (dont Jacques Roubaud), chercheurs et traducteurs.
Comité scientifique : Nathalie Koble (Ens), Amandine Mussou (Paris IV), Mireille Séguy (Paris 8).
Jeudi 15 septembre 2011, Musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis.
Vendredi 16 septembre 2011, Sorbonne, centre Serpente.
Samedi 17 septembre 2011, Ens, Salle des Actes. À 16H30, on ne manquera pas les lectures de Suzanne DOPPELT, Cole SWENSEN, Anne PORTUGAL…

Les imaginaires du dehors. Rencontres performatives – Compagnie Sîn, 24 septembre, quartier le Petit Bard, Montpellier.
Les imaginaires du dehors sont ce qui n’existe pas mais qui est lorsque les réalités particulières entrent en relation. Le poète avant de mourir a érigé sa "créolité" comme un des possibles du monde vécu par tous.La rue arabe révoltée, les hétérotopies de Foucault, les quartiers populaires sont des zones de "ce tremblement" matriciel du réel en devenir.
Par cet énoncé Emilien Urbach cherche à questionner tout ce qui a trait à l’étrangeté et par conséquent à l’étranger. Auteurs, artistes, journalistes, chercheurs, sont invités à intervenir avec la population sur ce thème. Intervention de Colette Tron et… Programme : ici.

Le 25 septembre 2011, rencontre, débat avec Patrice Robin à l’occasion de la parution du Voyage à Blue Gap à l’Espace 57.
Pour "Un dimanche au saut du livre", de 10 h 30 à 15 h.
Avec Charles Pennequin, Cécile Richard, Patrick Varetz, Olivier de Solminihac, Dominique Quélen, Benoit Caudoux et Ludovic Degroote (lectures croisées et performances).
Espace 57 : 57, rue de Flers à Lille (Fives) / en.toutes.lettres@free.fr / Tél. : +33 6 48 62 04 39.

Abbaye d’Ardenne, jeudi 29 septembre 2011, rencontre : Passage en revue. Et si le papier était l’avenir des revues ? Rencontre avec les revues Tête-à-tête et Ce qui secret, animée par Yoann Thommerel. Jeudi 29 septembre, 20h, grange aux dômes.
Réservations au 02 31 29 52 37 ou reservations@imec-archives.com Notre bar "Le Chive" vous accueille dès 19h.
Par ailleurs, on peut d’ores et déjà souscrire au n° 2 de la revue Ce qui secret (2 CD, livre et poster).

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *