[Texte] Daniel Pozner, Dans le vide

[Texte] Daniel Pozner, Dans le vide

février 22, 2013
in Category: créations, UNE
0 1764 1

Après "Quelque chose est grand et petit", à coups de télescopages, Daniel Pozner revisite cet emblème de la modernité qu’est la ville.

 

Les lèvres dans le vide remue ville

’vec taches aux restes vêtements

Et flots qui rentrent

À la maison

Et qui instant repos

Travaille trop tu ville t’uses

Sur le banc sans aller

Nulle part

N’as pas

Dans l’eau

Dans l’herbe

Sur l’asphalte

Dans les gravats

Dans le bruit des moteurs les heurts les propos

Tu attends tu marches trop vite

Mâchoires dans le vide remue ville

Tu as de longs cheveux

Tu as la peau percée tatouée

Tu as des jambes comme ça

Tu as perdu patience

Tu fais du jogging tous les matins

Tu fais des bonds de gris écureuils

The whole fucking place !

À la main le mégot et le sac de papier

Tes chaussures te font mal aux pieds

Une veste sur le bras le soir frais

Dans tous les sens

Par-ci par-là

Tu parles insultes marmonnes

Bois gorgée gourde de plastique

Autour l’eau là

Juste l’eau froide

Tu ramasses des miettes de pain

Comme un moineau (bis)

Laisses-tu aussi tes voitures crever de faim

Ou folles ?

Et tant et tant si peu pourquoi ?

Et qui

Pendu au pont jeté à l’eau ?

Pas un ours sur la Néva

Pas bergère tour Eiffel le troupeau de tes ponts ce matin

Pas l’Amour charriait des charognes

Pas le chant des fleuves les mains ouvrières

East River

Fer par le fer

Elles tremblent les autos

Elles usent leurs pneus

Elles peinent à la chaîne

Elles klaxonnent

Elles fument

Elles traversent la rue sans regarder

Elles se promènent à moitié nues

Elles crient

Elles s’entrechoquent

Elles ferment les yeux

Elles en ont assez

Ou folles oui

Se précipitent

Oh

Et déjà la buée s’efface sur le rétroviseur

 

(Battery Park, New York)

, , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *