[Texte] Marc Perrin, Spinoza in China / 15 novembre 2011 / 7 janvier 2015 (2/2)

[Texte] Marc Perrin, Spinoza in China / 15 novembre 2011 / 7 janvier 2015 (2/2)

mai 6, 2015
in Category: créations, UNE
0 2189 22
[Texte] Marc Perrin, Spinoza in China / 15 novembre 2011 / 7 janvier 2015 (2/2)

Suite du feuilleton proposé par Marc Perrin, "Spinoza in China" : avec Hors-sol, La Vie manifeste et Remue.net.

► Spinoza in China, 9 novembre 2011
Spinoza in China, 10 novembre 2011
Spinoza in China, 11 novembre 2011- 26 décembre 2014 (1/2)
Spinoza in China, 11 novembre 2011-26 décembre 2014 (2/2)
Spinoza in China, 12 novembre 2011-9 février 2015
Spinoza in China, 15 novembre 2011-7 janvier 2015 (1/2)

 

 

      • 15 novembre 2011 • 14h07. Ernesto rejoint le métro car sa race qui flippe a besoin de trouver le chemin du retour et toujours le trouve. Une race qui flippe est une race qui ne perd jamais le chemin de retour. Une race qui flippe est une race qui flippe de perdre le chemin du retour mais ne le perd jamais. Ce qui flippe dans la race qui flippe trouve ou retrouve toujours le chemin du retour. Ce qui flippe dans la race qui flippe ne se perd jamais complètement. C’est comme ça. Pour Ernesto ce jour-là c’est comme ça. Et c’est comme ça qu’on voit Ernesto rejoindre North Jiangyang road station. C’est comme ça qu’on voit Ernesto reprendre le métro cette fois en direction du sud et en sortir trois stations plus loin à Songsbi road station. Car. Nonobstant sa race qui flippe Ernesto ne cesse de vouloir respirer le grand air du large et il a vu tout à l’heure au niveau de Songsbi road station un bras de mer ou un bras de fleuve avec des bateaux. Il veut grimper dans un bateau. Il veut prendre un bateau pour rejoindre cette île au large de Shanghai dont lui a parlé Vince Parker l’autre soir. Il. Veut aller sur cette île. Il. Veut respirer l’air du grand large. Il. Descend à Songsbi road station et marche en direction de l’est. Il. Marche. Marche. Marche. Marche. Marche et trouve un embarcadère. Marche et trouve un guichet. Demande à un homme, derrière le guichet : comment → est-ce que je peux aller sur l’île. Demande à l’homme, derrière le guichet : comment → est-ce que je peux revenir ici. To come back. L’homme, derrière le guichet, note quelques indications dans le carnet que lui tend Ernesto. Ernesto. Dit merci. Avec son gentil sourire. Ernesto. Achète un billet. Ernesto. Patiente dans une file d’attente. Ernesto. Grimpe dans un bateau. Le bateau traverse le fleuve. Ou est-ce un bras de mer. C’est de l’eau séparant le continent de l’île. Le bateau. Accoste l’île. Ernesto. Arrive sur l’île. Ernesto. À peine le premier pied posé sur l’île. Pense au chemin du retour. Come back. To come back. Il est 15h47.

 

 

      • 15 novembre 2011 • Si l’état du monde est visible un peu sur mon visage alors je peux dire un peu je suis de ce monde → derniers visages → 6/10 → ce jour-là → est visible sur le visage d’Ernesto → le visage de Frédéric Oudéa et aussi le visage de Philippe Varin et aussi le visage Xavier Bertrand → président directeur général de la Société Générale et président directeur général de PSA Peugeot Citroën et aussi ministre du travail du gouvernement de la république française → alors → qu’est annoncé → que le groupe bancaire Société Générale va supprimer des centaines d’emplois en France → des centaines d’emplois supprimés c’est-à-dire au moins 500 concernant les 5 000 salariés employés par la banque de financement et d’investissement du groupe bancaire Société Générale en France → ces suppressions → d’emplois → seront accompagnées de mesures d’austérité salariale → ces suppressions → d’emplois → répondent à la nécessité d’adapter les activités du groupe bancaire Société Générale à la crise de la dette qui frappe la zone euro → ces suppressions → d’emplois → répondent à la nécessité de renforcer la solidité financière du groupe bancaire Société Générale → les banques → de financement → et d’investissement → étant des banques ne recevant pas les dépôts des particuliers mais recherchant des liquidités auprès d’autres banques → les banques → de financement → et d’investissement → étant des banques ne recevant pas les dépôts des particuliers mais recherchant des liquidités auprès des marchés monétaires → les banques → de financement → et d’investissement → étant des banques ne recevant pas les dépôts des particuliers mais recherchant des liquidités auprès de la Banque centrale → alors → que → le comité central d’entreprise du groupe PSA Peugeot Citroën doit aujourd’hui aborder l’impact en France du plan annoncé fin octobre qui prévoit en 2012 la suppression au niveau européen de 1 000 postes de production et de 5 000 emplois dans diverses activités dont la recherche et le développement → alors → que → sur ces 5 000 emplois hors production la moitié sera supprimée chez des prestataires externes → alors → que → le plan prévoit aussi la suppression de 800 postes d’intérimaires en France d’ici la fin de l’année → alors → que → ces mesures s’inscrivent dans un plan d’économie pour 2012 de 800 millions d’euros dont 400 sur les frais fixes face à un marché européen dégradé où le constructeur réalise 60% de ses ventes → alors → qu’est annoncé → par le président de la république française que les bénéficiaires du Revenu de solidarité active devront maintenant travailler à raison de sept heures hebdomadaires en contrepartie de l’aide qui leur est versée → pas pour punir → mais pour respecter → → pas pour punir → mais pour ramener la dignité → on ne peut pas → être digne quand on ne fait que tendre la main.

 

 

      Ernesto pense : il me faut rentrer au plus vite. Avant la nuit. Il me faut trouver avant la nuit ce bus qui si je comprends bien les quelques notes écrites par l’homme assis derrière le guichet à l’embarcadère me permettra de rejoindre le continent.

 

 

      • on pourrait imaginer un silence,

 

 

      Toute l’énergie d’Ernesto se consacre alors à trouver ce bus pour le chemin du retour.

 

 

      • d’abord un silence, humble,

 

 

      Ernesto fonce alors droit vers la première boutique qu’il voit. Il entre, dans la boutique. Il montre à la femme assise derrière le comptoir les notes écrites par l’homme assis derrière le guichet à l’embarcadère.

 

 

      • un silence honnête, comme une réplique, juste,

 

 

      Ernesto. Regarde les mouvements des bras et des mains de la femme tandis qu’elle explique imagine Ernesto comment faire pour rejoindre le bus. Ernesto regarde aussi son visage. Il entend les sons de la langue chinoise. Il entend sa race qui flippe. Vite, rejoindre au plus vite ce bus. Avant que la nuit tombe. Ernesto. Croit comprendre que la gare routière est à l’autre bout de l’île. Il est 16h05.

 

 

      • comme une intelligence, éthique,

 

 

      La femme sort de la boutique et hèle à l’extérieur une autre femme sur un triporteur. Elle fait signe, à Ernesto, de rejoindre la femme et le triporteur. Ernesto. Rejoint la femme et le triporteur. Ernesto. Grimpe à l’arrière du triporteur. La femme restée à la porte la boutique fait un dernier signe de la main en direction d’Ernesto quand le triporteur démarre. Elle fait 5 avec ses doigts. Ernesto pense qu’elle lui réclame de l’argent : 5 huans. Il est 16h09.

 

 

      • 15 novembre 2011 • Si l’état du monde est visible un peu sur mon visage alors je peux dire un peu je suis de ce monde → derniers visages → 7/10 → ce jour-là → est visible sur le visage d’Ernesto → le visage de Ilse Aigner et aussi le visage de Tiphaine Goisbeault → ministre de l’agriculture du gouvernement allemand et directrice du pôle équipement de la société Mediamétrie spécialisée dans la mesure d’audience et dans les études marketing des médias audiovisuels et des médias interactifs en France → elle accepte → finalement → finalement elle accepte que le programme européen d’aide aux plus démunis soit maintenue temporairement en 2012 et en 2013 → elle empêche → ainsi → elle empêche que les cinq autres pays réfractaires dont l’Allemagne faisait jusqu’alors partie → disposent de la minorité de blocage → le conseil européen des ministres de l’agriculture → peut ainsi débloquer le programme européen d’aide aux plus démunis qui finance 50 % des produits alimentaires distribués aux 13 millions d’européens les plus pauvres → elle dit → un million de tablettes tactiles vendues en France, c’est un chiffre important, on était parti sur 800.000 exemplaires, cette année, les prévisions ont été revues à la hausse → il faut savoir que parmi les motifs d’achat, le premier élément est l’aspect facilité d’utilisation, avec l’aspect mobilité → une tablette tactile n’a pas besoin d’être branchée, c’est important → par ailleurs → sa batterie est plus fiable que celle d’un téléphone intelligent → la rapidité joue aussi parmi les motifs d’achat → on parle de sofa computer → sur son canapé, on a accès directement à tous les contenus que l’on souhaite → c’est important → pour le moment en terme d’acheteurs on reste encore sur un profil d’early adopter → un early adopter est un individu qui a pour habitude d’acheter quasiment systématiquement les nouveaux produits dans une catégorie de produit donnée, surtout des produits high tech, en particulier dans l’informatique → les early adopters → constituent souvent le premier marché d’un produit en phase de lancement → en particulier dans l’informatique → en terme d’acheteurs il y a aussi les CSP+ → les chefs d’entreprise, les cadres, les professions intellectuelles, etc., tout ça → mais → pas la ménagère qui souhaite s’équiper de manière plus large → en période de crise → il est vrai → que ça reste cher → avec leur argent → le conseil → européen → des ministres de l’agriculture → peut ainsi débloquer le Programme européen d’aide aux plus démunis qui finance 50 % des produits alimentaires distribués aux 13 millions d’Européens les plus pauvres → temporairement → en 2012 → en 2013.      

 

 

Ernesto. Traverse l’île à l’arrière d’un triporteur. Il se demande s’il est bien sur l’île dont lui a parlé Vince Parker l’autre soir. Ernesto. Cherche des indications dans le paysage. Il voit des fanions immenses, en bordure de rues super larges bordées, avec immeubles en construction. Ernesto. Traverse l’île à l’arrière d’un triporteur. Il voit sur un fanion un pont, immense, enjambant fleuve ou bras de mer. Ernesto pense voilà c’est bon, c’est le pont dont lui a parlé Vince Parker, l’autre soir. Ernesto pense voilà, c’est bon. C’est le bon pont. Pour le retour. C’est ce pont immense, long de cinq kilomètres et reliant l’île au continent dont lui a parlé Vince Parker l’autre soir. Il est 16h13.

 

 

      • un silence d’abord comme un présent fait aux mortes & aux morts, un silence comme un présent fait aux meurtrières & aux meurtriers, un silence comme un présent fait aux vivantes & aux vivants,

 

 

      Ernesto arrive à la gare routière. Ernesto donne de l’argent à la femme qui a conduit le triporteur. Ernesto se demande s’il lui donne assez d’argent. Ernesto voit un groupe de sept ou huit jeunes aux côtés d’un policier. Ernesto marche vers le policier. Ernesto montre son carnet au policier et la petite bande de jeunes se masse autour de lui. Il est 16h16.

 

 

      • un silence comme un présent fait à tous les vivants et les morts, on pourrait, se faire un peu le présent d’un silence,

 

 

      Ernesto, 10 ans et 29 secondes, en short Adidas, écorchure et mercurochrome séché sur son genou droit, cœur battant au milieu de la petite bande de jeunes massée autour de lui. Il est 16h17.

 

 

      • 15 novembre 2011 • Si l’état du monde est visible un peu sur mon visage alors je peux dire un peu je suis de ce monde → derniers visages → 8/10 → ce jour-là → est visible sur le visage d’Ernesto → le visage de Frédéric Boisseau et le visage de Franck Brinsolaro et le visage de Jean Cabut et le visage de Elsa Cayat et le visage de Stéphane Charbonnier et le visage de Philippe Honoré et et le visage de Chérif Kouachi et le visage de Saïd Kouachi et le visage de Bernard Maris et le visage de Ahmed Merabet et le visage de Mustapha Ourrad et le visage de Michel Renaud et le visage de Bernard Verlhac et le visage de Georges Wolinski → tandis que certains pensent et d’autres non à la réunion de rédaction qui aura lui demain matin, mercredi, comme tous les mercredis matins dans les locaux de Charlie Hebdo.

 

 

      Le policier montre à Ernesto où se trouve la gare routière. Ernesto dresse la tête et voit la gare routière. Ernesto marche tout droit et laisse derrière lui les sept ou huit jeunes et le policier. Ernesto se rapproche de la gare routière et voit les bus et comprend que le signe de la main que lui a fait la femme devant la boutique, tout à l’heure, 5 avec les doigts, c’est le numéro du bus. Il est 16h21.

 

 

      • une réplique juste, une pudeur, serait-ce justesse à défaut d’une possible justice réelle,

 

 

      Ernesto achète un billet. Ernesto monte dans le bus. Le bus passe par un tunnel sur le fleuve ou le bras de mer et non sur le pont vue les fanions géants. Ernesto rêve du grand air. Ernesto rêve du grand large. Le bus emprunte un trajet qui ramène Ernesto exactement là où il a pris le bateau. Exactement ce qu’Ernesto avait demandé à l’homme derrière le guichet, au moment d’acheter le billet de bateau.

 

 

      To come back.

 

 

      • 15 novembre 2011 • Si l’état du monde est visible un peu sur mon visage alors je peux dire un peu je suis de ce monde → derniers visages → 9/10 → le visage de Patrick Gaubert → président du Haut Conseil à l’Intégration → à l’instant où est officiellement remis au ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration du gouvernement de la république française → le projet de charte des droits et des devoirs du citoyen français présentée à la signature des demandeurs de la nationalité française en application de l’article 21-24 du code civil → charte que les étrangers naturalisés devront signer à partir du 1er janvier 2012 → en préambule du projet on peut lire → vous souhaitez devenir français c’est une décision importante et réfléchie devenir français n’est pas une simple démarche administrative acquérir la nationalité française est une décision qui vous engage et au-delà de vous engage vos descendants c’est pour vous et pour vos descendants la volonté d’adopter ce pays qui vous a accueilli et qui va devenir le vôtre adopter son histoire ses principes et ses valeurs et ainsi en intégrant la communauté nationale accepter de contribuer à le défendre et devenir un acteur solidaire de son avenir en retour la France vous reconnaît comme un citoyen de la république en acquérant la nationalité française vous bénéficierez de tous les droits et serez tenu à toutes les obligations attachées à la qualité de citoyen français à dater du jour de cette acquisition en devenant français vous ne pourrez plus vous réclamer d’une autre nationalité sur le territoire français afin de s’assurer de votre bonne compréhension des droits et devoirs de tout citoyen français et en particulier de la loyauté que chacun doit à la république française il vous est demandé de prendre connaissance de la présente charte puis si vous y adhérez de la signer votre signature qui est la marque de votre engagement est une condition indispensable d’obtention de la nationalité française → puis → on peut lire la charte → d’abord → les principes & les valeurs & les symboles de la république française → le peuple français se reconnaît dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen et dans les principes démocratiques hérités de son histoire il est attaché aux symboles républicains et les respecte l’emblème national est le drapeau tricolore bleu blanc rouge l’hymne national est la marseillaise la devise de la république est liberté égalité fraternité la fête nationale est le 14 juillet Marianne est la représentation symbolique de la république la langue de la république est le français la France est une république indivisible et laïque et démocratique et sociale → la république est indivisible → à savoir → dans la république le pouvoir souverain n’appartient qu’au peuple et à ses représentants aucune section ou partie du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice → la république est laïque → à savoir → la république assure la liberté de conscience elle respecte toutes les croyances chacun est libre de croire de ne pas croire de changer de religion la république garantit le libre exercice des cultes mais n’en reconnaît n’en salarie ni n’en subventionne aucun la loi consacre la séparation des religions et de l’État → la république est démocratique → à savoir → le principe de la république est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple → direct ou indirect le suffrage est toujours universel égal et secret → la loi étant l’expression de la volonté générale tout citoyen doit la respecter et nul n’est censé l’ignorer → la force publique est chargée d’en assurer l’application → nul ne peut être contraint à faire ce que la loi n’ordonne pas → rendue au nom du peuple français la justice est indépendante → la république est sociale → à savoir → la nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement → on peut lire aussi → la république garantit à tous la sécurité des biens et des personnes les droits et les devoirs du citoyen français être citoyen français exige de reconnaître que chaque être humain sans distinction de race de religion ni de croyance possède les droits inaliénables suivants → liberté → les hommes et les femmes naissent et demeurent libres et égaux en droit la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui le respect dû à la personne humaine interdit toute atteinte à sa dignité le corps humain est inviolable nul ne peut être inquiété pour ses opinions pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public tout citoyen peut parler écrire imprimer librement sauf à répondre de l’abus de cette liberté chacun a droit au respect de sa vie privée personne ne peut être accusé arrêté ni détenu que dans les cas et formes déterminés par la loi chacun est présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été jugé coupable chacun a la liberté de former une association ou de participer à celle de son choix il peut adhérer librement aux partis ou groupements politiques qui contribuent à l’expression du suffrage universel comme défendre ses droits et ses intérêts par l’action syndicale tout citoyen français âgé de 18 ans accomplis est électeur chaque citoyen ayant la qualité d’électeur peut faire acte de candidature et être élu voter est un droit c’est aussi un devoir civique le droit de propriété est garanti par la loi → égalité → tous les citoyens sont égaux devant la loi sans distinction de sexe d’origine de race ou de religion la loi est la même pour tous soit qu’elle protège soit qu’elle punisse l’homme et la femme ont dans tous les domaines les mêmes droits la république favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales chacun homme et femme peut librement exercer une profession percevoir ses gains et salaires et en disposer comme il l’entend les citoyens français étant égaux ils peuvent accéder à tout emploi public selon leurs capacités les parents exercent en commun l’autorité parentale ils pourvoient à l’éducation des enfants et préparent leur avenir l’instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes jusqu’à 16 ans l’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’État → fraternité → tout citoyen concourt à la défense et à la cohésion de la nation une personne qui a acquis la qualité de français peut être déchue de la nationalité française si elle s’est soustraite à ses obligations de défense ou si elle s’est livrée à des actes contraires aux intérêts fondamentaux de la France sans préjudice des dispositions du code pénal chacun a le devoir de contribuer selon ses capacités financières aux dépenses de la nation par le versement d’impôts directs indirects ou de cotisations sociales la nation garantit à tous la protection de la santé la sécurité matérielle et le droit à congés toute personne qui en raison de son âge de son état physique ou mental, de la situation économique se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence → sachant que → dans le décret n° 2011-1265 du 11 octobre 2011 relatif au niveau de connaissance de la langue française requis des postulants à la nationalité française au titre des articles 21-2 et 21-24 du code civil et à ses modalités d’évaluation → on peut lire ceci → l’article 14 est remplacé par les articles 14 et 14-1 ci-après → article 14 → pour l’application de l’article 21-2 du code civil tout déclarant doit justifier d’une connaissance de la langue française caractérisée par la compréhension des points essentiels du langage nécessaire à la gestion de la vie quotidienne et aux situations de la vie courante ainsi que par la capacité à émettre un discours simple et cohérent sur des sujets familiers dans ses domaines d’intérêt son niveau est celui défini par le niveau B1 rubriques "écouter" "prendre part à une conversation" et "s’exprimer oralement en continu" du cadre européen commun de référence pour les langues tel qu’adopté par le comité des ministres du conseil de l’Europe dans sa recommandation CM/ Rec (2008) 7 du 2 juillet 2008 → un arrêté ministériel précise pour les déclarants qui ne produisent pas de diplôme justifiant d’un niveau égal ou supérieur au niveau requis → les attestations devant être produites permettant de justifier de la possession de ce niveau de langue et délivrées par des organismes reconnus par l’Etat comme aptes à assurer une formation "français langue d’intégration " → cet arrêté définit les conditions dans lesquelles des prestataires agréés par ces organismes peuvent délivrer de telles attestations → article 14-1 → pour souscrire la déclaration prévue à l’article 21-2 du code civil le déclarant doit fournir les pièces suivantes → 1° → une copie intégrale de son acte de naissance → 2° → une copie intégrale de son acte de mariage ou de sa transcription sur les registres consulaires français quand le mariage a été célébré à l’étranger → 3° → une attestation sur l’honneur des deux époux signée devant l’autorité qui reçoit la déclaration certifiant qu’à la date de cette déclaration la communauté de vie tant affective que matérielle n’a pas cessé entre eux depuis le mariage et accompagnée de tous documents corroborant cette affirmation dont notamment la copie intégrale de l’acte de naissance des enfants nés avant ou après le mariage et établissant la filiation à l’égard des deux conjoints → 4° → un certificat de nationalité française les actes de l’état civil ou tous autres documents émanant des autorités françaises de nature à établir que son conjoint avait la nationalité française au jour du mariage et l’a conservée → 5° → un extrait de casier judiciaire ou un document équivalent délivré par une autorité judiciaire ou administrative compétente du ou des pays où il a résidé au cours des dix dernières années ou lorsqu’il est dans l’impossibilité de produire ces documents du pays dont il a la nationalité → 6° → le cas échéant tout document justifiant de sa résidence régulière et ininterrompue en France pendant au moins trois ans à compter du mariage ou un certificat d’inscription du conjoint français au registre des français établis hors de France pendant la durée de leur communauté de vie à l’étranger → 7° → le cas échéant la copie intégrale des actes de naissance de ses enfants mineurs étrangers qui résident avec lui de manière habituelle ou alternativement dans le cas de séparation ou de divorce ainsi que les pièces de nature à établir cette résidence → 8° → le cas échéant en cas d’unions antérieures les copies intégrales des actes de mariage et tous documents justifiant leur dissolution → 9° → un diplôme ou une attestation justifiant d’un niveau égal ou supérieur au niveau de langue exigé en application de l’article 14 ou à défaut une des attestations délivrée depuis moins de deux ans figurant dans la liste fixée par l’arrêté mentionné au second alinéa du même article → sont toutefois dispensées de la production de ce diplôme ou de cette attestation les personnes mentionnées au deuxième alinéa de l’article 15 → sachant que → dans le décret n° 2011-1265 du 11 octobre 2011 relatif au niveau de connaissance de la langue française requis des postulants à la nationalité française au titre des articles 21-2 et 21-24 du code civil et à ses modalités d’évaluation → on peut lire ceci → l’article 37 est remplacé par les articles 37 et 37-1 ci-après → article 37 → pour l’application de l’article 21-24 du code civil tout demandeur doit justifier d’une connaissance de la langue française caractérisée par la compréhension des points essentiels du langage nécessaire à la gestion de la vie quotidienne et aux situations de la vie courante ainsi que par la capacité à émettre un discours simple et cohérent sur des sujets familiers dans ses domaines d’intérêt son niveau est celui défini par le niveau B1 rubriques "écouter" "prendre part à une conversation" et "s’exprimer oralement en continu " du cadre européen commun de référence pour les langues tel qu’adopté par le comité des ministres du conseil de l’Europe dans sa recommandation CM/ Rec (2008) 7 du 2 juillet 2008 → un arrêté ministériel précise pour les demandeurs qui ne produisent pas de diplôme justifiant d’un niveau égal ou supérieur au niveau requis → les attestations devant être produites permettant de justifier de la possession de ce niveau de langue et délivrées par des organismes reconnus par l’État comme aptes à assurer une formation "français langue d’intégration" → cet arrêté définit les conditions dans lesquelles des prestataires agréés par ces organismes peuvent délivrer de telles attestations → article 37-1 → la demande est accompagnée des pièces suivantes → 1° → une copie intégrale de l’acte de naissance → 2° → la justification par tous moyens de la résidence habituelle en France du demandeur pendant les cinq années qui précèdent le dépôt de la demande sous réserve des réductions ou dispenses de stage prévues aux articles 21-18 à 21-20 du code civil et lorsque la demande est présentée au nom d’un mineur la justification de la résidence habituelle de ce dernier pendant les cinq années qui précèdent le dépôt de la demande avec le parent qui a acquis la nationalité française → 3° → tous documents justifiant qu’il a sa résidence en France à la date de la demande → 4° → s’il entend bénéficier de l’assimilation de résidence prévue à l’article 21-26 du code civil toutes justifications permettant de constater qu’il remplit les conditions posées à cet article → 5° → le cas échéant la copie intégrale des actes de naissance de ses enfants mineurs étrangers qui résident avec lui de manière habituelle ou alternativement dans le cas de séparation ou de divorce ainsi que les pièces de nature à établir cette résidence → 6° → le cas échéant la copie intégrale du ou des actes de mariage ainsi que les pièces de nature à justifier la dissolution des unions antérieures → 7° → un extrait de casier judiciaire ou un document équivalent délivré par une autorité judiciaire ou administrative compétente du ou des pays où il a résidé au cours des dix dernières années ou lorsqu’il est dans l’impossibilité de produire ces documents du pays dont il a la nationalité → 8° → le cas échéant tout document justifiant de la nationalité française du ou des enfants mineurs qui résident avec lui de manière habituelle ou alternativement dans le cas de séparation ou de divorce → 9° → un diplôme ou une attestation justifiant d’un niveau égal ou supérieur au niveau de langue exigé en application de l’article 37 ou à défaut une des attestations délivrée depuis moins de deux ans figurant dans la liste fixée par l’arrêté mentionné au second alinéa du même article → sont toutefois dispensées de la production de ce diplôme ou de cette attestation les personnes mentionnées au troisième alinéa de l’article 41 → sachant que → tous les documents rédigés en langue étrangère doivent être accompagnés de leur traduction par un traducteur agréé ou habilité à intervenir auprès des autorités judiciaires ou administratives d’un autre État membre de l’union européenne ou d’un État partie à l’accord sur l’espace économique européen ou de la Suisse produite en original → dès la production des pièces prévues ci-dessus l’autorité auprès de laquelle la demande a été déposée délivre le récépissé prévu à l’article 21-25-1 du code civil constatant cette production → le demandeur doit signaler à l’autorité qui a reçu sa demande tout changement de résidence et toute modification intervenue dans sa situation familiale en transmettant auprès de cette autorité le document prévu à cet effet joint au formulaire de demande d’acquisition de la nationalité française il sera délivré récépissé du dépôt de ce document → on peut lire aussi → à l’article 41 → 1° → au deuxième alinéa les mots "et sous réserve des dispositions de l’article 21-24-1 du code civil sa connaissance de la langue française" sont supprimés → 2° → la dernière phrase du deuxième alinéa est supprimée → 3° → après le deuxième alinéa il est ajouté un alinéa ainsi rédigé → l’entretien individuel prévu au deuxième alinéa permet de constater que les personnes qui, en raison de leur âge d’un état de santé déficient chronique ou d’un handicap ne sont pas en mesure d’accomplir les démarches nécessaires à la production du diplôme ou de l’attestation mentionné au 9° de l’article 37-1 maîtrisent un niveau de langue correspondant au niveau exigé en vertu de l’article 37 → sachant que → selon l’article 41 → le postulant se présente en personne devant un agent désigné nominativement par le préfet ou l’autorité consulaire après un entretien individuel cet agent établit un compte rendu constatant le degré d’assimilation du postulant à la communauté française ainsi que, selon sa condition son niveau de connaissance des droits et devoirs conférés par la nationalité française et sous réserve des dispositions de l’article 21-24-1 du code civil sa connaissance de la langue française un arrêté du ministre chargé des naturalisations définit les modalités de déroulement de l’entretien les conditions d’établissement du compte rendu auquel il donne lieu ainsi que les critères d’appréciation qui fondent des conclusions motivées.

 

 

      Bientôt minuit. En terrasse d’un bar dans le quartier de l’ancienne concession française, à Shanghai, Ernesto écoute Vince Parker lui parler de sa thèse, de son roman, de ses poèmes, de ses élèves, de sa femme, de ses parents, de ses amis, de son travail de traduction de Omeros, de Derek Walcott, du fait qu’il ne va pas écrire des livres comme ça comme à la chaîne durant toute sa vie. Ernesto n’écoute pas. Ernesto pense à son cousin Ki. Ernesto pense à l’Éthique de Spinoza dont il n’a toujours pas lu une ligne. Tu attends quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                          15.11.2011 http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2011/11/15/la-societe-generale-va-supprimer-des-centaines-d-emplois-en-france_1604041_1581613.html

http://www.liberation.fr/economie/2011/11/15/suppressions-de-poste-chez-psa-peugeot-citroen-rassemblement-a-paris_774785

http://www.20minutes.fr/societe/823904-20111115-beneficiaires-rsa-vont-devoir-travailler-7-heures-semaine

http://www.20minutes.fr/economie/823328-20111115-sursis-aide-plus-demunis

http://www.20minutes.fr/high-tech/823784-20111115-trois-fois-plus-foyers-2010-prevoient-acheter-tablette-tactile

http://www.20minutes.fr/planete/823616-20111115-pekin-dessale-eau-mer-approvisionner-20-millions-habitants

http://www.china.org.cn/environment/2011-10/21/content_23685248.htm

http://www.aqualyng.com

http://www.lepoint.fr/monde/israel-batit-a-jerusalem-est-palestiniens-ne-croient-plus-aux-negociations-15-11-2011-1396580_24.php

http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/droitsetdevoirs.pdf

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=338690553E0D0B3F17DB83455BC1BF46.tpdjo16v_3?cidTexte=JORFTEXT000024659084&categorieLien=id

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jsessionid=7EEC584F28025402FCE6322073B5EB30.tpdjo16v_3?idArticle=LEGIARTI000022414600&cidTexte=JORFTEXT000000699753&categorieLien=id&dateTexte=20111231

, , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *