[Création - chronique] Formes mutantistes

[Création - chronique] Formes mutantistes

janvier 31, 2013
in Category: chroniques, créations, UNE, videopodcast
0 1457 7

Tout d’abord, suite aux syntextes publiés en 2012, nous vous invitons à découvrir un exemple de film mutantiste que ElFuego Fatuo a créé en collaboration avec l’auteur du Manifeste mutantiste, Corpus : voir la vidéo Corpus.

Concentrons-nous ensuite sur le CD dans lequel nous retrouvons Mathias Richard et ElFuego Fatuo.

Sonopsies, Caméras animales, décembre 2012, 16 pistes / 80 mn,10 euros [à commander sur le site].

Dans ces autopsies sonores qui ressortissent plus au champ des cultures alternatives qu’au champ littéraire ou artistique proprement dit, on trouve l’ambient cybernétique de SÆomulçi∝ Gonn≥c, les miniatures psychédéliques et beefheartiennes de M. Savant Stifleson, la musique industrielle d’Awkwardist, les improvisations poétiques de Méryl Marchetti, l’électro-rock mutant de R3PLYc4N, la pop industrielle de Flatline Skyline, la poésie sonore ambientée d’ElFuego Fatuo, les paysages sonores, narratifs et minimalistes de Mushin, les glitches d’Ichtyor Tides, le black métal bluesy de Forakte, le dub post-industriel et psychédélique de Sun Thief et la poésie lo-fi de Thierry Théolier.
80 minutes de voyage à travers des créations d’aujourd’hui, microcosmes de sons, exigeants et variés.

Plutôt que de subir les mutations ambiantes, mieux vaut les maîtriser : tel est le principe d’un mouvement mutantiste qui explore la multiplicité. Au carrefour des sciences expérimentales comme de la science-fiction, des écritures à contraintes comme des arts électroniques, le mutantisme invente des machines qui produisent ce que l’on peut appeler des Agencements par Démultiplications Novatrices afin de rendre "palpable (au-delà de représentations de notre époque) le processus même, immuable, de mutation permanente de la représentation, la stase des métamorphoses, du dépassement animal-robot, vie-mort, lucidité-inconscience".

Sortir de l’humain pour souligner l’inhumain, privilégier le regard animal, viser le posthumain et le postpoétique pour mieux revenir au primitif… tel est le projet mutantiste. Le triomphe de soi sur ça, c’est-à-dire de la réalité de la vie sur la somme de représentations qui en tient lieu… tel est le projet mutantiste qui se dégage de Corpus comme de certains titres du CD. Comment demeurer libre en cette ère d’aréseaunement planétaire, dans un monde mercantile où tout est programmé, y compris nos vies ? Comment survivre en milieu hostile, à savoir dans une société de communication monologique, un univers régi par les flux virtuels, les biopouvoirs et la faillite calculée, un monde dans lequel on assigne comme unique(s) fin(s) à la justice la répression, à la jeunesse le spectacle et la surconsommation, aux salariés l’aliénation laborieuse et la surconsommation  ? Telles sont les questions que se pose une voix venue d’ailleurs (Mushin ; texte de Floriane Flochon, d’après Mathias Richard). Dans un monde divisé en enculeurs et enculés, Thierry Théolier, quant à lui, nous invite à nous déconnecter du réseau de merde Facebook : "La sainteté, c’est accepter de se mettre en mouvement, en marche, de se remettre en cause"… Moralité : "Mieux vaut un blasphème qu’un pet intello"… Et Méryl Marchetti de renchérir : "La liberté ne s’achète pas, elle se prend" !

Si la mutation est indispensable à la survie, les mutations formelles sont bel et bien vitales. D’où, ici, des phrasés précipités, des hybridations vocales ou acoustiques, le parasitage de la bande son (travail sur le support comparable à celui de Man Ray sur la pellicule), boucles diverses (rythmiques et robotiques, phoniques et électroniques, poétiques et explosives…).

En définitive, contre la vision mainstream, s’imposent ces ambiances sonores et ces textes sonorisés aussi fascinants qu’inquiétants.

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Fabrice Thumerel

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>