[Création] Daniel Cabanis, Viol de soi et récidive (Psychodiagnostic /5)

[Création] Daniel Cabanis, Viol de soi et récidive (Psychodiagnostic /5)

mai 30, 2018
in Category: créations, UNE
0 1056 10
[Création] Daniel Cabanis, Viol de soi et récidive (Psychodiagnostic /5)

Cet avant-dernier post de la série est particulièrement jouissif…[Lire Psychodiagnostic / 4]

Psychodiagnostic / 5
Dr Zraikman / Dépistage de l’onanisme sévère / série S, planche 5
 

Ça me fait penser si on veutà une église monolithe, c’est-à-dire entièrement creusée dans la roche. Je pense en particulier à celle d’Aubeterre-sur-Dronne, en Charente, que mon ami Henri Bérac m’a fait visiter en détail, mais il y en a d’autres en Éthiopie et en Turquie notamment. Henri est archéologue. Il travaille depuis un an avec l’équipe du Pr Morès, lequel réputé anthropologue a en projet une monumentale Histoire de l’onanisme au Moyen Âge. La première fois qu’Henri m’a parlé de ce projet scientifique, j’ai cru à une plaisanterie. Or il n’en est rien. L’Université cautionne bel et bien l’entreprise. Elle la soutient avec la mise à disposition de moyens pratiques et budgétaires et académiques. Je n’ironise pas. (De quel droit ?) Je respecte la Recherche et l’Université. Je veux bien croire que la question de la sexualité médiévale (Dieu et Diable dans un même lit !) soit primordiale puisqu’ils le disent. Bref, dans l’église monolithe d’Aubeterre, Henri m’a montré des cavités percées horizontalement dans le roc à hauteur d’homme, profondes de vingt-cinq centimètres et d’un diamètre d’environ six. Ces trous datent du XIIe  siècle, me dit-il ému. On a dit qu’ils avaient servi à arrimer des échafaudages en bois. Erreur. On sait maintenant qu’il s’agit de trous à joieque les tailleurs de pierre se plaisaient à enfiler, après les avoir farcis de suif de bœuf tiède. 

, , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *