[Livre] Changer tranquillement la France de toutes nos forces, c'est possible, collectif Inculte

[Livre] Changer tranquillement la France de toutes nos forces, c’est possible, collectif Inculte

mars 30, 2007
in Category: Livres reçus, UNE
0 2033 0

inculte_election.jpgInculte, Changer tranquillement la France de toutes nos forces, c’est possible, éditions Inculte, 216. p, ISBN 13 : 978-2-915453-96-6, 9€.
[site des éditions]
4ème de couverture :
Les présidentielles ont bien eu lieu. Une équipe de spécialistes analyse les résultats, revient sur les faits marquants du scrutin et vous fait revivre ses meilleurs moments, ses surprises, ses scandales et ses coups de théâtre.

Premières impressions :
Je vais présenter successivement deux livres qui croisent à leur façon, d’un côté la question politique des élections présidentielles, et de l’autre la littérature et philosophie. Deux livres aux approches distinctes : le premier, celui édité par Inculte, le second, celui auquel j’ai moi-même participé, édité sous la direction d’Alain Jugnon aux éditions Le grand souffle : Avril-22, ceux qui préfèrent ne pas, qui réunit au niveau philosophique Jean-Clet Martin, Cyril Loriot, Alain Brossat, Michel Surya, Mehdi Belhaj Kacem, … et au niveau des expériences littéraires, Eric Arlix, Nathalie Quintane, Sylvain Courtoux, Alain Badiou (à travers un dialogue théâtral court mais fulgurant)… Il s’agira, in fine, de montrer deux types de logique liant la philosophie à la littérature afin de voir tout à la fois les qualités de ces modes opératoires et de l’autre leurs limites, mais aussi leur horizon de constitution.
Le livre d’Inculte d’emblée précisons-le, ne se donne pas, à proprement parlé, selon une logique dichotomique entre le travail littéraire et le travail de réflexion politique. En effet, le livre se compose selon une logique où les deux versants sont entrelacés, même lorsqu’à la fin des deux tiers du livre nous avons deux approches réflexives qui sont proposées : celles de François Bégaudeau et de Gaëlle Bantegnie, car ces deux phases d’analyse, même si elles sont en liaison avec la réalité politique que nous vivons actuellement, pourtant sont temporellement constituées selon une logique de politique fiction puisqu’elles sont écrites après l’élection présidentielle et ses résultats.
Ce livre sur les élections retrace donc toute la campagne présidentielle, et l’après campagne, selon un mode informationnel, de brèves, de rapides comptes rendus, assez proches par moment, je m’en suis rendu compte, du Canard Enchaîné. Nous suivons jour après jour à partir du 22 mars jusqu’à la formation du gouvernement, les tournants, les sursauts, les tensions de la campagne. Et ceci selon plusieurs régimes d’approches.
On l’aura compris, partant du fait réel, et introduisant un certain nombre d’éléments politico-fictionnels qui agissent comme des bifurcations possibles de la réalité électorale, se constitue une ligne possible de réalité, qui implique alors une résolution spécifique. Bien évidemment je ne dévoilerai pas ici cette résolution, à savoir le candidat qui à travers cette fiction-politique, est élu./PB/

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *