[Livre] Tryphon Tournesol et Isidore Isou de Emmanuel Rabu

[Livre] Tryphon Tournesol et Isidore Isou de Emmanuel Rabu

mars 20, 2007
in Category: Livres reçus, UNE
0 1097 1

cliquez sur l'imageEmmanuel Rabu, Tryphon Tournesol et Isidore Isou, éditions Seuil, coll. Fiction & co, 97 p., ISBN : 978-2-02-093498-5, 15 €.
4ème de couverture :
Et si Tryphon Tournesol, personnage de Hergé, était le pécurseur de quelques grandes audaces artistiques de notre siècle, comme le cinéma expérimental ou la poésie sonore, des inventions dont se serait bien vite emparé Isidore Isou, le fondateur du Lettrisme ?

C’est à partir de ce renversement des rôles et des hiérarchies artistiques, à la fois inattendu et drôle, qu’Emmanuel Rabu, empruntant aux techniques du détournement situationniste, livre un essai joyeusement fantaisiste et solidement érudit. Une relecture comique et inédite de notre époque et de l’histoire des avant-gardes.
Emmanuel Rabu est né à Nantes en 1971. Écrivain et musicien, il a publié dans de nombreux collectifs, revues et fanzines.

Premières impressions :

[lire la chronique]
Tout d’abord, c’est avec joie que je donne ces quelques premières impressions sur le livre d’Emmanuel Rabu, que je connais depuis de nombreuses années et qui a su durant celles-ci montrer à quel point, loin de toute mode, il construisait tant poético-musicalement, que littérairement, une oeuvre réellement singulière.
Loin de toute analyse à l’emporte pièce, de quelques rapprochements heureux, le travail d’Emmanuel Rabu est tout d’abord une analyse sérieuse et référencée des rapprochements possibles entre Tournesol et Isou, et plus exactement, comme il le dit d’emblée, une analyse de l’interférence entre les objets fabriqués par Tournesol et Isou. En ce sens, il est utile de le préciser immédiatement, ceux qui aiment Tintin, et qui veulent comprendre, ou apercevoir certaines angularités spécifiques au niveau de ses aventures, trouveront là, un livre précieux, qui éclaire d’une façon peu commune cette création d’Hergé.
Toutefois, le livre d’Emmanuel Rabu n’est pas un essai au sens propre du terme. S’il débute par une contextualisation plutôt liée à l’essai, celle-ci est rapidement évacuée, au profit d’une forme d’énonciation fonctionnant par sidération d’énoncés, récurrence, répétitions, fixation cognitive d’une identité, ainsi si Aristide Filoselle est « un sujet expérimental qui échappe au contrôle » qui vient préfigurer Tryphon Tournesol, ce dernier en tant que révélateur de ce qui est préfiguré, sera « un prototype » qui « échappe au contrôle », venant « modifier sans cesse la perception du réel », étant même le motif déclencheur et agençant des aventures de Tintin.
Ce que montre peu à peu E. Rabu, notamment et surtout avec l’approfondissement du Supercolor Tryphonar, c’est que Tournesol aurait peut-être réussi, là où toutes les avant-gardes ont échoué : une transformation non pas rétinienne du réel, comme dans l’Op art « qui parvient à provoquer un trouble oculaire », mais une transformation de tous les codes d’appréhension du réel, et même de la trame matérielle du réel.
Livre donc à découvrir aussi bien pour les passionnés de Tintin que ceux qui s’intéressent à la poésie contemporaine et Isou en particulier, qui de plus dans sa seconde partie réserve une belle surprise : la réécriture hypergraphique de L’affaire Tournesol.

, , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *