[News] News du dimanche

[News] News du dimanche

mars 21, 2010
in Category: News, UNE
0 239 1

En cette semaine où, dans un contexte difficile, s’ouvre le Salon du Livre de Paris, nous vous proposons trois rubriques : LIBR-CRITIQUE attend, a reçu, lu et recommande absolument… (Patrick CHATELIER, Chloé DELAUME, Frédéric-Yves JEANNET) ; Libr-Salon : guide LC ; La Revue des revues.

 LIBR-CRITIQUE attend, a reçu, lu et recommande absolument…

LC attend : Chloé DELAUME, La Règle du je, PUF, en librairie le mercredi 24 mars 2010, 96 pages, 12 €, ISBN : 978-2-13-057425-5.
Présentation éditoriale : "L’autofiction serait l’horreur. Le narcissisme, le nombrilisme et la vacuité, son destin. Et si c’était faux ? Et si, loin de représenter le degré zéro de la littérature contemporaine, l’autofiction en incarnait l’excellence ? Depuis les origines de la littérature, c’est vers le Je et sa subversion que les écrivains ont dirigé toutes leurs expériences. De cette subversion, l’autofiction est désormais l’ultime laboratoire : le laboratoire de la déconstruction, de la dissémination, de la prolifération folle des Je. Mais ce laboratoire n’est pas celui d’un savant fou : les expériences qui y sont menées portent bien au-delà de la littérature. En elles s’imagine même une politique révolutionnaire. C’est de cette politique des révolutions du Je qu’il est désormais permis d’exposer les règles."

► Placé à l’enseigne d’Annie ERNAUX ("Écrire comme si je devais mourir, qu’il n’y ait plus de juges"), le nouveau livre de Frédéric-Yves JEANNET poursuit sa quête exigeante et fascine ses lecteurs : Osselets, Argol, mars 2010, 150 pages, 18 €.

[+] Patrick CHATELIER, Pas le bon, pas le truand, Verticales, mars 2010, 184 pages, 17,90 €. Pas le bon, pas le truand… l’idiot ! C’est de son point de vue singulier qu’est narré ce western au ralenti qui se joue des représentations, posant "qu’est un homme celui qui a une vision"…

Libr-Salon du Livre : guide LC

# Salon du Livre de Paris : Porte de Versailles, Pavillon 1, Boulevard Victor, Paris 15ème. Métro : Ligne 12 / Porte de Versailles – Ligne 8 / Balard. Tramway : Ligne T2 & T3, arrêt Porte de Versailles. Bus : lignes 39 – 80, station Porte de Versailles.

Inauguré jeudi 25 mars au soir, ce 30e SALON se tiendra jusqu’au mercredi 31 mars 2010. Cette année se présente comme exceptionnelle en raison de ce trentième anniversaire : c’est pourquoi, en lieu et place d’un pays invité, seront à l’honneur 90 auteurs français et étrangers [lire le programme]. Cette trentième édition est d’autant plus exceptionnelle que l’on n’est pas sûr que la trente et unième verra le jour, ou qu’elle ne sera pas doublée par une manifestation plus "professionnelle" et internationale…

Quelques suggestions :

* R 76 : éditions Inculte.

* R 72. Samedi 27 mars, 15H30-16H30, "Écrivains en séries" : "Les écrivains semblent s’approprier de plus en plus manifestement l’univers et/ou les techniques narratives des séries télévisées. En avril 2009, Laureli publiait le collectif écrivains en séries, une rencontre entre 71 écrivains et 117 séries télévisées : textes narratifs ou poétiques, d’analyse, philosophiques… Chacun a exprimé différemment son rapport à ces univers télévisuels. Ce débat tentera d’analyser ce qui, dans la série télévisée, fascine tant les écrivains ; l’abolition de la distinction "culture savante"/"culture populaire" que cela signifie. Participants : Hélène Frappat, Stéphane Legrand , Emmanuel Rabu, Pacôme Thielle
Le débat se déroulera au Salon du Livre de Paris sur le stand de la région Ile-de-France, H 72, qui accueille la collection Laureli.

Mardi 30 mars, soirée dédicaces avec Daniel Foucard, de 18H à 19H.

Stand N 86, manifestation organisée par le CNL : "30 ans, 30 auteurs" : le CNL met à l’honneur trente auteurs qui ont bénéficié d’une subvention, notamment en distribuant un fascicule gratuit de présentation [Bénédicte Gorrillot et Fabrice Thumerel se sont chargés de l'univers prigentien, avec un gros plan sur Presque tout (POL, 2002) ; F. Thumerel a en outre commenté Bodo (POL, 2009) de Jacques Jouet...] Parmi les tables rondes et débats : vendredi 26 mars, 12H-13H30, "Territoires littéraires : l’Afrique" (Patrick Deville, Jacques Jouet et Jean Rolin) ; 17H-18H30 : "De l’influence du numérique sur la création littéraire contemporaine" (Pierre Lemaitre, Olivier Lefèvre, Anne Savelli) ; samedi 27 mars, 12H-13H, "Les métamorphoses du Je" (Chloé Delaume et Richard Morgiève) ; dimanche 28 mars, 12H-13H30, "Peinture : l’accompagnement complice" (Pierre Michon, Jean-Pierre Ostende et Christian Prigent)…

LA REVUE DES REVUES

La Revue des revues, Ent’revues, Paris, n° 43, mars 2010, 128 pages, 15,50 €, ISBN : 978-2-907702-51-5.

Outre l’indispensable article de Serge Martin, "Henri Meschonnic avec Les Cahiers du chemin", on retiendra l’entretien avec Jacques Demarcq intitulé "Le Virus des revues" et la chronique de Jean-Michel Henny, "Place des revues".

En passeur et traducteur reconnu qu’il est, Jacques Demarcq est un véritable homme de revues. Après s’être trouvé en Christian Prigent une figure tutélaire et reconnu dans la passion de TXT pour le carnavalesque et l’intraduction, il prend ses distances afin de devenir "TXTien-mien"… Pour lui, son passage de TXT à Fusées est des plus révélateurs : "Fusées n’a pas l’esprit batailleur qui caractérisait TXT. La posture avant-gardiste n’est plus tenable parce que la guerre est finie : l’art, au sens que lui donnait Baudelaire, a perdu ; la communication, la crétinisation médiatique, la consommation ont gagné pour longtemps, si pas définitivement" (p. 58). Aujourd’hui, il apprécie Action restreinte et MIR.

Le point de départ de Jean-Michel Henny est le rapport officiel de Sophie Barluet, Les Revues françaises aujourd’hui : entre désir et dérives, une identité à retrouver (rapport de mission pour le Centre National du Livre, 2006), qui dresse un constat alarmant : si les revues en volume connaissent des temps difficiles, les revues en ligne ne sont viables que si elles sont bien répertoriées… D’où l’enquête du chroniqueur : sur internet, les bases de données nationales, régionales ou associatives sur les revues se caractérisent par leur complexité, leur technicité et leur rigidité. D’où l’intérêt du projet lancé par l’association Ent’revues en collaboration avec la Fondation Maison des sciences de l’homme : Place des revues se veut "un lieu d’orientation" qui vise la "diffusion rapide des données", leur "actualisation régulière" ainsi qu’"une meilleure interactivité entre les acteurs de toute la chaîne professionnelle" (75). /FT/

, , , , , , , , , , , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>