[News] <strong>Résonance générale</strong>, n° 2 :

[News] Résonance générale, n° 2 : « Rien ne se répète avec l’art critique »

avril 29, 2008
in Category: News, UNE
49 2424 0

   Lancée l’année dernière par Serge Martin, Laurent Mourey et Philippe Païni, la revue Résonance générale vient de publier son deuxième numéro, dont le titre synthétise un programme à la fois théorique et pratique.

Après un "Manifeste pour écouter les sujets sous toutes les voix", le premier des deux cahiers, intitulé "Souffles et vies", s’érige contre la "solution finale de la question juive", avec notamment un texte langagé de Bernard Vargaftig ("C’est comme ça que rien ne se répète") et six peintures de Ben-Ami Koller (Auschwitz, 2007). Histoire de redire avec force qu’il ne saurait y avoir d’écriture sans généalogie critique. Le second, "Critiques et relations", commence par une réflexion de Jean-François Savang sur "l’art critique" et se termine par celle de Laurent Mourey sur l’intersubjectif, qui se situe dans la perspective d’"une anthropologie de la relation".

Pour commander le numéro (15 €, ISSN : 1959-2108) ou s’abonner (3 numéros : 40 €) :
L’Atelier du Grand Tétras 25210 Mont-de-Laval
Tél. : 03 81 68 91 91 ; mail : latelierdugrandtetras[at]wanadoo.fr

Lire l’article d’Alain Helissen sur Poezibao.

, , , ,
rédaction

View my other posts

49 comments

  1. denis hamel

    PROMENADE DOMINICALE

    vie inutile. à la ferme
    on travaillait la terre
    garrigue sèche. quoi d’autre ?
    entre les pierres une femme

    infirme dispose
    ses menstrues en arc-en-ciel
    je n’ai pas de carnet
    les mots tombent dans la terre

    gerbes de firmament. sur
    les écrans vidéo numériques
    mon image apparaît cette
    peinture de chiasse grisâtre

    en marge du quai en marge
    de ma vie. Les migrations
    dans mon jardinet je suce
    le sein de ma mère

  2. christophe fiat

    Toi, je vais finir par croire que tu as un pseudo et qu’en réalité (que le dieu Internet te protège et que la blogosphère te bénisse !), tu es un poète ou une poétesse bien installée dans le ron ron de son boulot qui se défoule sur Libr Critique… Du genre, je veux en être mais je ne veux pas prendre de risque.

    Si, je me trompe – les échanges en blogosphère ont quelque chose d’impénétrable -, j’espère qu’avec l’âge, tu seras de moins en moins sot.

  3. denis hamel

    cher christophe fiat, je voulais juste te dire une chose. j’ai récemment entendu ta performance à la radio « courtney love is revenge ». j’ai trouvé ça bien. mais attention : ça n’est PAS de la poesie, c’est du SHOW-BUISNESS. je n’ai rien contre le show-buisness. j’aime des gens comme bashung ou dominic a, mais la poésie, pour moi, c’est autre chose.

  4. charles

    du show biz ? et l’art biz alors, ça te dit quelque chose ? c’est du pognon à gogo et il y aurait plutôt à aller dans ces endroits que dans la littérature, crois-moi ! aujourd’hui l’édition est dans un tel état (et christophe le sait bien) que c’est pas dans ces lieux qu’on va pratiquer réellement la poésie bizness. De plus, je veux pas t’embêter outre mesure, mais tout de même il y a autre chose que la poésie, non ? la littérature, le roman, le conte, etc. et donc il n’y a pas que la poésie ou le show-business comme tu dis. En tout cas pour ce qui est du dernier bashung c’est bien mais c’est chiant aussi, ça fait un peu chier un mec qui a fait des albums comme play blessure et maintenant c’est toujours un peu pareil, d’autant qu’arno par exemple continue dans le rock et ses textes sont toujours drôles, violents et émotifs, mais il y a toujours de la vie dedans. Et surtout une chose, je n’aime plus trop les auteurs à texte, il y a trop de texte dans le rock et ça l’a tué en france.

  5. VD

    Sur le rock, je crois qu’il n’a jamais existé en France (En poussant un peu). Je ne sais pas d’ailleurs si c’est le texte ou plutôt le français qui n’a jamais « rencontré » le rock.

  6. saihtaM

    « Sur le rock, je crois qu’il n’a jamais existé en France (En poussant un peu). Je ne sais pas d’ailleurs si c’est le texte ou plutôt le français qui n’a jamais “rencontré” le rock. »
    Comment peut-on avancer des choses pareilles ? 🙂

  7. VD

    et bien mon cher Richard, c’est une question d’accent tonique de la langue. Le bon rock français, ce sont souvent soit des « gueulards », soit des « parleurs ». Sans aucune connotation négative. Il est difficile de « chanter » le français dans le rock.

  8. saihtaM

    Noir Désir ou les Bérus ont fait quelque chose de bien, par exemple.
    Perso je supporte pas les français qui chantent en anglais, pour des raisons esthétiques, politiques, tout ce que tu veux 🙂
    ça a longtemps été un lieu commun qu’on ne pouvait pas chanter le rock en français. je pense que le rock vient de loin, du moyen-âge et même de la préhistoire (comme souvent développé dans mes textes, par ex dans mon texte « Gate et Malicorne », sans vouloir la ramener !). c’est un sujet qui me passionne tellement que je vais m’arrêter là (pas le temps).
    sinon, j’ai horreur qu’on m’appelle « richard » 🙂
    signé : soit saihtaM, soit Mathias, au choix, selon la perspective !

  9. VD

    Oups, désolé Mathias…
    Quand à ta datation du rock, elle me paraît plutôt du domaine de la posture que d’une véritable étude historique^^

  10. L'internaute

    D’accord avec VD sur l’impossibilité à chanter du français, à part quelques cas où les chanteurs ont dû créé leur manière de palier les difficultés de la langue: Téléphone, Bashung,Béru,Arno, Noir désir, Lofofora…et quelques autres ( mais ça fait peu, quand même) alors qu’avec l’anglais, on peut dire n’importe quoi et ça sonne. Les groupes cités en sont d’autant plus méritants.

  11. L'internaute

    Y a plus épineux avec le rock aujourd’hui, c’est que
    les media l’ont tué
    ça préfigure ce qu’il en sera avec la poésie prochainement
    même si sa chance (!) c’est d’échapper au bizness

    Tu te rends comptes ce que Jimmy Hendricks tente quand il fait un morceau : une expérience
    ou les Doors, ou Joplin
    on pense pas à cette époque à plier à l’avance sa création dans un moule
    même si le rock, c’est par définition un moule ( couplet-refrain )

    En France, on a cela dit la chance d’avoir de nombreux groupes de musique progressive qui assurent grave, mais là c’est à nous de nous renseigner car la plupart échappent à la diffusion de masse.

    Va voir « Parpaing » par exemple sur myspace. Tu verras un bon groupe et les problèmes posés quant à la diffusion.

    Comment ne pas être noyé par la diffusion de masse ? Peut-on faire l’économie de la notion de valeur ( qualités de la musique, de la poésie… ) sans participer au grand bain décérébrant. ? Après, c’est vrai que « qualité », c’est très vague, très subjectif. Mettons alors déplacement des lignes.
    Le progressif ( très large ), c’est donc le déplacement des limtes du rock, de l’attendu du rock.
    Nirvana, c’est un très bon groupe, mais ça ne déplace rien. Ca rentre dans le moule sublimement.

    Vous en connaissez, vous , des groupes de rock aujourd’hui qui déplacent les lignes ? Il y en a forcément dans votre région. Quelle est leur visiblité hors leur ville, région ? Des noms, des noms.

    Je commence : « parpaing » ( Aveyron ) donc, et je rajoute : « miss goulash », des Lyonnais, vous connaissez ? C’est très bien.

  12. rateau

    des groupes qui déplacent des lignes, ahhh oui il y en a ! en vrac : the dead c, magic markers, climax golden twins, circle x, hair police, wolf eyes, birchville cat motel, sunroof!, child readers, yellow swans, badgerlore, gate, 7 year rabbit cycle… il y en a d’autres (beaucoup). bon, c’est pas de la région, et pas prog (ou oui : this heat c’est du progressif donc dans tout ça il y a certainement un peu de progressif). mais tous bien rock, et tellement qu’on se demande bien si c’est encore du rock (quoique tout y est : énergie animale, instinct irrévérencieux, immédiateté, etc tout le tatouin). tony conrad : rock ou quoi ? si rock, je le rajoute !
    leur diffusion : nulle, quasi confidentielle. mais efficace (plus qu’en poésie : leurs disques sont toujours assez rapidement épuisés, entre 500 et 5000 exemplaires). les medias ne les ont pas tués, puisque tout ça s’ignore « tranquillement » (dans les médias, est-ce qu’on compte les fanzines ? si oui, j’annule ce que je viens d’écrire). ouais, ça échappe au bizness, ça crame les formes, ça manifeste même si ce n’est pas entendu… ouaaaaiiiiissss ! le rock aussi a son armée noire !
    je dois dire que ce n’est pas français (ni chanté en français, même parfois pas chanté du tout).. mais en france, il y a quand même sun plexus, dust breeders… il y en a d’autres aussi (mais qui ne déplacent pas forcément des lignes ou je ne sais pas quoi, mais qui restent rock et drôlement intéressants)

  13. denis hamel

    à la radio aussi il y a des bonnes emmissions : songs of praise, epsilonia …

  14. cp

    einsturzende neubauten
    ça c’est vraiment bien
    il fait comme des lieders parfois
    et la musique cogne mais c’est clair et inventif
    ça me paraît bien plus proche de la poésie que les chanteurs à texte qui écrivent une mauvaise poésie
    d’ailleurs je vois bien ces gens dans la vie, ils glissent d’un goût à l’autre et au final finissent par avoir des penchants pour les croûtes mièvres et la politique hasardeuse de notre pays, c’est un tout. la belle poésie c’est l’aquabonisme à tous les niveaux, de l’art comme de la pensée, comme de la politique.

  15. L'internaute

    Merci Rateau pour les tuyaux. Je dis Prog, mais en fait on s’en fout, je sais même pas trop ce que ça veut dire. J’en ai trouvé pas mal sur monspasme. J’écouterai attentivement quand j’en aurai le temps. Par contre, il y a rien de français là-dedans.
    Y a bien des bons groupes en France, non ? Des noms !

  16. rateau

    des groupes français, il y en a. comme je l’écrivais : dust breeders, messagero killer boy, sun plexus, lucrate milk (c’est pas tout jeune). il y en a certainement d’autres que je ne connais pas ou qui ne me viennent pas à l’esprit. mais français ou pas, c’est comme prog, on s’en fout. sinon je dirai joachim montessuis (très rock) ! je ne sais pas si le rock doit avoir un rapport particulier avec la langue (français ou autre). en tout cas, ce n’ets pas ce qui me « guide » là dedans.

  17. VD

    Moi non plus, ça ne me guide pas. Mais si je soulève ce problème, c’est bien que je ne vois pas (ou si peu) de rockeurs qui chantent en français. Ce n’est pas une question de nationalité mais de langue. Comme l’italien d’ailleurs (MA théorie de l’accent tonique a d’ailleurs été soulevée par Paolo Conte (qui ne fait pas vraiment du rock))
    Il y a pleins de bons groupes rock en france. Combien qui « chantent » français?

  18. rateau

    quasi aucun ou presque. mais le rock est une musique anglo-saxonne, dont la structure basique est peut-être calquée sur (ou pour) l’anglais. je ne sais pas vraiment. le français ne lui pas pas comme un gant… comme tu dis, le français n’a jamais rencontré le rock, à quelques exceptions près. le texte par contre, oui. (mkb étant pour moi exemplaire). bah ! le problème du texte dans le rock n’est pas spécifique au français. si on écoute les franges les plus expérimentales du rock (qui rendent la vie plus intéressante que le rock), on s’aperçoit que c’est toutes les langues qui y sont restées ! le rock est la langue rock, avec ses codes sans cesse perturbés, brisés, revus, etc.

  19. saihtaM

    c’est des « rockeurs » français qui ne croient pas au rock, ce n’est pas un pbm de langue mais de conformisme ou de timidité culturelle, de tradition, car pour beaucoup le rock c’est un truc qu’on comprend pas avec des diphtongues
    c’est un truc à créer, un reterritorialisation, enfin bref (chuis pressé)
    les rappeurs ont prouvé que le français fonctionnait très bien
    tout comme on a dit des trucs que chanter en allemand c’était horrible, aujourd’hui c’est hype
    mais bon je sens que je ne vais point vous convaincre, un de ces 4 jvous balance une liste de noms, pas forcément des trucs connus, de toute façon c’est vrai que dans beaucoup de musique que j’aime comme le noise ou hardcore les voix sont tordues et on reconnaît plus ou à peine les langues, je suis pas spécialement pro-chanter en français mais en tout cas contre le tout-chanter-en-anglais-le rouleau compresseur culturel-hum-bye 🙂

  20. charles

    Je ne suis pas une communiste
    Je ne suis pas une cycliste

    Je ne suis pas une catholique

    Je ne suis pas une footbaliste

    Allez allez circulez

    avec ton cue d’un pede

    J’aime les femmes

    J’aime les garçons

    Et comme j’ai déjà dit

    J’aime les zizis

    Putain putain

    C’est vachement bien

    Nous sommes quand même

    tous des Européens

    Ne korte dikke stoot alles in stukken

    Ne lange dunnen doet deugd van binnen

    ‘k Heb een kleintje maar ‘k schiet verre

    Il y a des gens qui parlent beaucoup

    Main ne disent rien du tout

    Il y a des gens qui crèvent de faim

    Putain putain

    C’est vachement bien

    Nous sommes quand même

    tous des Européens

    Jolie demoiselle

    prend mes mains

    le samedi soir tout le monde

    prend du bain

    The rich may be rich

    The poor may be poor

    They all beat the shit out of each other

    Putain putain

    C’est vachement bien

    Nous sommes quand même

    tous des Européens

    Putain putain

    C’est vachement bien

    Nous sommes quand même

    tous des Européens

  21. L'internaute

    Ce cher Arno… Il est fort le bonhomme

    Y aussi que souvent le chant, c’est fait pour remplir. Alors c’est un des musiciens qui s’en charge. Souvent, d’ailleurs il y a même pas de chant. Je préfère souvent ça d’ailleurs, ça va avec l’accent mis sur les compos, les structures.
    Déjà un bon chanteur ou une bonne chanteuse, c’est rare, après faut que celui-ci touche à l’écriture, après faut qu’il arrive à trouver sa manière de chanter le français. Ca fait beaucoup. En plus si la musique tabasse derrière, il faut une voix d’ogre.

  22. VD

    Juste une mise au point sur le rap.
    Le rap n’est pour moi pas « chanté » et bien souvent plus parlé.
    De plus l’accent tonique ne se place peut être pas au même endroit en terme de rythme, j’ai pas étudié la question.
    Et quand je parle de français, les vrais bons groupes français pour moi ont plus tendance à parler où à gueuler (encore une fois comme je l’ai déjà dit, sans jugement de valeur). Et il faut trouver sa façon de poser sa voix en français avec la difficulté du « chanté ».
    Pour l’underground, j’ai l’impression que c’est bien plus ouvert en terme de langues, contrairement à ce que tu disais.

  23. l'internaute

    Ben non, qu’ils soient français, on s’en fout pas. C’était pour faire un lien avec la poésie contemporaine. Nous qui écrivons-escrimons sur Libr-critique, on peut dire que l’on s’y connaît en poésie. Plus ou moins, on s’y connaît. On perçoit les enjeux. Mais dès qu’on passe à un autre art-expression, et ben là on peut être carrément à la ramasse. C’est compliqué tout ça, d’être à la pointe dans plusieurs domaines, ça relève de la gageure.
    Par exemple, en musique contemporaine, en acousmatique, en documentarisme politique, en théâtre…etc etc, tout ça, ça vit caché ( je parle de l’expérimentation ). Je pense qu’il faut créer des liens. C’est facile à dire évidemment. Favoriser les échanges entre compétences, entre personnes. Des sortes de macro-structures qui faciliterait les transfuges de connaissances.
    Un seul exemple, qui me concerne. Comment se fait-il que la poésie sonore et l’acousmatique soient à ce point ignorantes l’une de l’autre ?

  24. VD

    Tout est affaire de réseau, de gens, d' »amitié ». Peut-être ne se sont ils tout simplement pas rencontrés non?

  25. saihtaM

    jparle de Pierre-André Arcand
    ça fait longtemps que je l’ai pas écouté mais j’ai un bon disque de lui traitement de la voix barré + musique électroacoustique (ou acousmatik, c’est selon… 😉 )

  26. VD

    Ah…
    En tout cas le mélange des deux est peut être plus intéressant pour un poète qui travaille sur l’espace que sur le rapport au pop ou à l’énergie ou à la posture (qui sera plus tenté par le rock).
    Alors, vu que je ne suis un spécialiste ni d’électroacoustique ni de poètes contemporains (je suis plus limité que vous en terme de connaissances et d’études sur le sujets), il faudrait penser à un poète de « l’espace »
    Moi ça me fait un peu penser à Pennequin avec son dictaphone, mais juste dans le principe.
    Sinon, l’électroacoustique, ce serait pas un peu froid?

  27. L'internaute

    Connais pas Arcand, je crois l’avoir entendu dans Erratum 4. Alors à voir de plus près.

    Sinon, si, l’acousmatique, ça peut paraître froid. En fait ça demande une initiation ou alors une écoute personnelle très poussée. Mais c’est la même chose pour un musicien vierge à qui on ferait lire de la poésie de maintenant. Il serait perdu, peut-être. Il aurait en tête des formes classiques et il serait déstabilisé.
    Pour les musiciens, Aperghis, c’est de la poésie sonore, alors…

  28. L'internaute

    VD, qu’entends-tu par « espace », je ne sais pas si je te suis bien.
    Comme dans Star Trek ?

  29. VD

    Lol, j’ai du mal à voir le rapport avec Star Trek que je connais mal aussi^^
    Quand je parle d’espace, dans les souvenirs que j’ai de l’accousmatique, c’était plutôt du travail sur le son dans l’espace. Une expérience sensorielle et musicale en 3D en quelques sortes. Grosso modo , le 5,1 avant le 5,1. Me trompes-je?
    Quand je parle d’espace je parle donc du lieu, de l’espace autour de nous etc etc, pas de l’hyper espace d’où nous viendrait le virus qu’on appelle langage….

  30. L'internaute

    Oui,oui, il est vrai que l’espace, ça joue un rôle.

    Mais avant tout, je suis amateur de, donc on peut me reprendre.

    La diffusion s’effectue dans l’espace, mais la création elle, demeure en droite-gauche et tout entre.
    On n’insiste ni sur la note, ni sur le rythme,

  31. VD

    C’est dans le « entre » que je situe ce rapport à l’espace et qu’il faut relire mon premier post sur le sujet. C’est à dire un poète qui puisse utiliser cet espace non comme un espace de diffusion comme un autre mais comme une partie intégrée à son oeuvre, comme un outil donc. Je connais pas mal de poète sonore, je connais moins leurs travaux sur le rapport à l’espace. Et je pense que c’est dans cette direction qu’il faudrait chercher…

  32. Fabrice Thumerel

    Eh, les gars, j’espère que vous vous êtes procuré la revue « Résonance générale » et que vous êtes en train de la lire…

  33. L'internaute

    Ben, non. Ca vaut le coup ? ( La référence à Meschonnic me fait un peu peur )

  34. Fabrice Thumerel

    Je conseille cette revue aux curieux – mais si vous êtes allergique à Meschonnic…

  35. saihtaM

    tenez, par rapport à « on ne peut chanter du rock en français » voici une ptite plâtrée d’artistes très connus ou moins connus chantant en français qui me semblent avoir un rapport avec le rock (y a beaucoup de popeux ou de variétés ou de musique traditionnelle que je n’ai pas mis, parfois la frontière est mince ; j’ai pas mis plein de groupe de punk & screamo hardcore pour pas trop allonger la liste :

    noir désir
    the young gods
    ulan bator
    virago
    stereolab
    sindrome
    tanger
    mano negra
    bérurier noir
    les tétines noires
    arnaud michniak
    nord
    choa
    trust
    arno
    brigitte fontaine
    indochine
    daniel darc
    gainsbourg
    la souris déglinguée
    jacques brel
    les oliviensteins
    les wampas
    malicorne
    shatter the myth
    jacques higelin
    jean-louis murat
    bashung
    plastic bertrand
    seconde chambre
    kenny arkana
    gong (parfois jcrois)
    jacques dutronc
    nino ferrer
    jad wio
    alister
    donald washington
    yelle
    eiffel
    kaolin
    No One Is Innocent
    katerine
    métal urbain
    le rock yéyé
    martin circus
    garçons bouchers / pigalle
    négresses vertes
    dyonisos
    diabologum
    mass hysteria
    aqme
    katel
    thiéfaine
    Dominique A
    Rita Mitsouko
    Tromatism
    Téléphone
    Zero de Conduite
    Paul Personne
    Vivien Savage et plein de variètes 80’s 🙂
    Jorane
    Rachid Taha
    Gedhalia Tazartes
    Théo Hakola
    Rodolphe Burger
    Forguette Mi Notte
    Cornu
    E.Daho
    Axel Bauer 🙂
    Lojo Triban
    Daniel Lanois – Jolie Louise
    Porte-Mentaux (Elsa Fraulein)
    winter et bogue

    + moi, petit padawan qui prouvera un jour qu’on peut « chanter » (le mot est peut-être surévalué !) aujourd’hui du rock en fr ! 🙂 : http://www.myspace.com/mathiasrichard
    (j’en mettrai de nouvelles bientôt)

  36. saihtaM

    quelqu’un dans l’oreille me souffle également :
    daisy box (c’est z’ont fait des bons morceaux !)
    spicy box
    gérard manset
    experience
    et d’autres avec des noms bizarres que je ne connais pas ! (Don’t look back, Tobo et les flammes…)

  37. saihtaM

    ptain j’avais fait un commentaire vachement long cet après-midi, avec en particulier une sélection de 50 trucs rocks chanté en français
    me dites pas que ça a disparu ? 🙁

  38. saihtaM

    ha, ça a réapparu !
    désolé et autant pour moi, je dois avoir un pbm d’affichage ou que sais-je…
    ++

  39. denis hamel

    pourquoi les commentaires de la page sur dock ont disparus ? censure ?

  40. L'internaute

    « une sélection de 50 trucs rocks chanté en français »
    Ah ben zut, alors…

    Il faut rester avec la même adresse mail, sinon le commentaire ne passe pas.

  41. Fabrice Thumerel

    L’internaute a raison !
    Cela dit, je ne vois pas à quel problème vous faites allusion, saihtaM : je viens de vérifier, et n’ai pas trouvé de trace depuis longtemps…
    Une fois le premier commentaire modéré systématiquement, nous autorisons et publions les suivants – sauf cas exceptionnel, auquel cas on prévient… Et je ne me souviens pas de gros et fréquents problèmes techniques…

  42. Fabrice Thumerel

    Merci pour ces précisions, Mathias : même si Firefox est le navigateur qui permet une navigation optimale sur notre site, là il doit y avoir des problèmes de connexion – que je n’ai pas rencontrés, même lorsque je me connecte depuis d’autres ordinateurs… A suivre, donc, voire à signaler à Mozilla !

  43. Fabrice Thumerel

    Au fait, Mathias, possédez-vous la dernière version de Firefox ? – sinon, il la faudrait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *