[Polémique] Réponse de Sylvain Courtoux à Pierre Le Pillouër

[Polémique] Réponse de Sylvain Courtoux à Pierre Le Pillouër

octobre 9, 2007
in Category: News, UNE
5 2101 1

band-courtoux.jpg [Suite à l’attaque, virulente et injustifiée de Pierre Le Pillouër sur son blog, Sylvain Courtoux nous a transmis une réponse, faite avec beaucoup d’humour. Sa réponse est un visuel. Pour bien le lire, cliquez sur l’image, elle s’agrandira automatiquement.
De plus, on se reportera — comme on me l’a rappelé — pour comprendre aussi, en quel sens Pierre Le Pillouër défend l’obscurité poétique, l’illisibilité, une certaine forme de folie, aux raisons qui l’ont poussé à justifier la non-aide du CNL au livre de Ivar Ch’vavar Cadavre Grand m’a raconté, que beaucoup de lecteurs, dont je fais partie, ont par ailleurs trouvé remarquable. Pièces du dossier et conversation sur le site Pleut-il : ici. On lira alors pour se nettoyer de la bêtise argumentative littéraire qui a conduit à cette non-subvention, l’article de Ronald Klapka sur remue.net qui éclaire ce travail de Pierre Ivart ou bien celui de Nathalie Quintane ou encore cette présentation de Dominique Dussidour présentant l’auteur et ses hétéronymes.]

cliquez sur l'image

, , ,
rédaction

View my other posts

5 comments

  1. martingosset

    oh là là c’est pas très drôle tout ça bon diou zavez vraiment besoin de vous justifier tout le temps d’être sur terre. pis c’est pas drôle non plus le wanted machin mort ou machin c’est pas un peu nunuch tout ça. zetes plus à la fac carabine là. laissez le se calmerle méchant. pis d’abord c’est pas gentil gentil de jouer avec les noms de familles. paceque y en a un de méchant qui fait joue avec les noms de famille les noms d’infamie sur les noms qui dit des trucs comme durafour et tout et tout c’est une sâle habitude carabinée mais bon hein zetes enervés et ça sort un peu n’importe comment regardez comme ch’uis méchant qu’est le registre à travailler quand même là hein crotte dites les poètes un effort non ? zavez vu pire non zavez mieux su dire.

  2. rédaction (author)

    Pas question de justification, mais seulement de rectification. Pierre Le Pillouër se targuant de la grande affluence de son site (il envoie des mails pour dire son nombre de visiteurs) il est important donc de signaler comme on peut la bêtise de ce qu’il dit.
    Lucien Suel a repris le visuel fait par sylvain courtoux :
    http://academie23.blogspot.com/2007/10/wanted.html

    De même que Laure Limongi
    http://www.leoscheer.com/blog/2007/10/09/168-tempete-dans-un-verre-deau

    Pour une fois que l’on réagit un peu aux dégueulasseries aux quelles il se laisse parfois aller, on ne va nous le reprocher ?

  3. minuteur

    c’est étrange mais cela me rappelle un peu la polémique entre monsieur Boisnard et monsieur Belhaj Kacem pour la sortie de « pop philosophie » de Kacem, où chacun s’affrontait à coups de qui c’est qu’a la plus grosse contestation. Au final, la question doit-elle être réduite à : des révolutionnaires ou des démocrates, qui a raison? ». C’est toujours un peu gênant, non?

  4. rédaction (author)

    Très étrange votre commentaire, car ce qe je notais à propos de pop-philosophie était bien plus simple, et tenait en deux points : 1/ Pour quelles raisons MBK m’attaquait-il dans son livre ? ce qui impliquait 2/ du fait de son refus de la démocratie (de la différence, variation, etc) fondé sur une pensée explicitement maoiste, reposant explicitement sur l’usage de Carl Schmitt dont il se réclamait. Je prenais soin d’ailleurs de donner les pages.

    Là, il me semble c’est différent, au sens où ce que je mets en perspective c’est la combinaison entre d’un côté une forme de vérité en poésie que revendique Piere Le Pillouër ou encore Jacques Demarcq et de l’autre la relativité de leurs énoncés, fondés sur de l’ultra-affectifs, pouvant même être erronés.
    Quand il y a une attaque de Sylvain Courtoux, le réduisant, alors qu’il a publié dans plus d’une centaine de revue, à une très vieille publication de 2000 dans Cancer, et se trompant en disant qu’elle était néo-nazie, alors qu’elle appartenait plutôt à la droite anarchiste (ce qui est une nuance) je pense qu’il y a erreur.

    C’est une forme de pratique de l’attaque sur sitaudis que je voulais mettre en évidence, et surtout une conception quand même très réduite de la poésie.
    Je ne parle même pas de l’usage d’internet, qu’il conçoit seulement comme passage. On voit parfaitement quel est le degré d’ignorance qui caractérise sa relation au web, et surtout la relation d’une multiplicité à cette technique.

    Sur cela vous pouvez suivre les diverses contributions qui ont été données de toute part sur ce sujet.

  5. minuteur

    je notais juste un parallèle d’accusation, en fait. Je suis d’accord avec vous sur les trois points, et plus généralement, sur l’incompréhension que suscite ce genre d’attaques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *