[Revue] Cahiers Robinson n° 41 : Encore Robinson

[Revue] Cahiers Robinson n° 41 : Encore Robinson

juin 21, 2017
in Category: Livres reçus, News, UNE
0 1359 10
[Revue] Cahiers Robinson n° 41 : Encore Robinson

Le n° 41 des Cahiers Robinson salue les vingt ans de la revue, et pour l'occasion revoici Robinson dans tous ses états... Et pour ce qui concerne le contemporain auquel est consacré Libr-critique, on trouvera le "dossier Robinson" d'Olivier Cadiot...

Cahiers Robinson, n° 41 : "Encore Robinson", Presses de l'Université d'Artois (commander), en librairie depuis fin mai 2017, 240 pages, 16 €, ISBN : 978-2-84832-250-6.

Présentation éditoriale

Les Cahiers Robinson ont été créés en 1997. À l’occasion de cet anniversaire, ils rendent hommage à celui qui leur a prêté son nom.
Encore Robinson : qu’on l’envisage sous l’angle du mythe ou de son histoire « véridique », le personnage, la figure — souvent le nom seul — continue de hanter la conscience occidentale tout en colonisant le reste du monde.
Ce numéro souhaite développer une actualité qui s’exprime aussi bien dans la littérature et le cinéma que dans les jeux de la téléréalité. Si la revue privilégie les oeuvres, les objets culturels et les produits dérivés adressés à l’enfance et à la jeunesse, elle tient compte du croisement des publics que la critique anglo-saxonne range sous le terme de crossover.
Sur un autre plan, on constate aussi une rencontre de significations divergentes, entre une certaine futilité de l’invocation à Robinson et la morosité des apprentis Robinson incapables aujourd’hui de se hisser à la hauteur de leur modèle.

Table des matières

Danielle Dubois-Marcoin
Robinson, le roman de la mauvaise conscience

Isabelle Nières-Chevrel
À la naissance des « robinsonnades » françaises.
Petite bibliographie commentée de La Vie et les Aventures surprenantes de Robinson Crusoé  […] au Robinson de douze ans

Isabelle Arnoux & Christine Chaumartin
Avatars de la robinsonnade. Retour sur l’exposition « Robinson & Cie : de Daniel Defoe à Lost » au Musée national de l’Éducation (Munaé)

Édith Perry

The call of the wild

Isabelle-Rachel Casta
« Vivre ensemble, mourir seul » Les Robinsons tragiques du vol 815 (Lost)

Roland Carrée
Cinéma année zéro. Seul au monde de Robert Zemeckis

Virginie Douglas
Nation de Terry Pratchett,le testament littéraire en forme de robinsonnade du roi de la fantasy anglaise

Christine Guérinet
Les robinsonnades urbaines, reflets de nos comportements

Anne-Marie Petitjean
Des robinsonnades inversées : Anne Hébert versus Michel Tournier

Kathy Similowski
Robinsons en fin d’école primaire : de la réécriture à l’invention

Philippe Blondeau
Robinsons d’eau douce

Julie Saint-Hillier
De l’île du Désespoir à l’île de La Redousse, réécriture bosquienne de la robinsonnade

Fabrice Thumerel
Le dossier Robinson d’Olivier Cadiot

ENFANCES AU CINÉMA

Patrick Louguet
Le voyage vagabond au cœur de l’œuvre cinématographique de Jacques Rozier (Les Naufragés de l’île de la tortue, Maine Océan et Adieu Philippine)

VARIA

Les Cahiers Robinson ont vingt ans

Patrick Tourchon & Leniiw Roman
Éloge de la désobéissance :Georges Bayard et la contre-culture

Fabrice Thumerel : Signé R. Le dossier Robinson d'Olivier Cadiot (extraits)

Cinq ans après un Art poetic’ (P.O.L, 1988) qui, parce qu’il met en valeur le faire en réduisant l’écriture poétique à un inventaire de matériaux hétérogènes, un prêt-à-écrire constitué d’un stock d’éléments prélevés (technique du cut-up), signe une entrée tonitruante dans un champ littéraire recomposé après la fin des avant-gardes, sans dessein préconçu, Olivier Cadiot entame un cycle de prose poétique centré sur la figure mythique de Robinson : « Robinson, c’est l’employé modèle pour un roman. Voilà un type qui se retrouve dans une île avec trois caisses échouées et à partir de ça, nous refabrique un monde complet. On croque une petite madeleine à la plage, et déjà trois mille pages ! Robinson en fait trop, il est le comble en soi. C’est l’archipersonnage. Plutôt que de se fabriquer un hamac, un parasol, et de s’installer en vacances, il se met au travail pour l’éternité » ("Cap au pire", entretien de 2008).

Quel monde l’écrivain entend-il (re)fabriquer en cette fin-de-siècle dite « postmoderne » ? La légèreté du ton – avec un petit clin d’œil à Proust – annonce l’inévitable mise à distance du modèle qui suit : « Au fond, je ne m’intéresse pas au mythe Robinson, je ne fais pas une adaptation ou une dérive sur le thème. Robinson est un nom de code, c’est plus un Neutre, un embrayeur d’impressions et de transport. »

Le fait est que recycler ce mythe fondateur est pour le nouveau venu dans le champ le moyen de se situer par rapport à la modernité capitaliste comme à la modernité littéraire. Afin d’examiner la façon dont Olivier Cadiot s’est construit une position en traitant le matériau-Robinson très différemment au fil du temps, on se penchera de près sur ce que l’on peut appeler son dossier Robinson (cf. Futur, ancien, fugitif, p. 147 et 151), à savoir une pentalogie qui, publiée chez un éditeur en vue dans le pôle de création spécifique (P.O.L), s’étale sur dix-sept ans : Futur, ancien, fugitif, 1993 ; Le Colonel des Zouaves, 1997 ; Retour définitif et durable de l’être aimé, 2002 ; Un nid pour quoi faire, 2007 ; Un mage en été, 2010.

[...]

Mais que faire quand on arrive après les Modernes et que l’on est conscient des manques de la modernité ? Entré dans le champ en plein postmoderne, Olivier Cadiot opte pour la sortie du style : l’acte créateur n’est plus idiosyncrasique mais ludique. [...]
Les fictions du cycle Robinson ressemblent fort à l’Objet Verbal Non Identifié (OVNI) décrit dans le premier numéro de la Revue de Littérature Générale (P.O.L, 1995) : agencement d’affects sensibles, intellectuels et formels, patchwork où se télescopent réel et imaginaire, rêves et souvenirs, matériaux textuels et iconographiques… À sa façon, Cadiot nous offre en cinq volumes La Vie (de Robinson) mode d’emploi : un manuel de (sur)vie.

, , , , , , , , ,
Fabrice Thumerel

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>