[Texte] Olivier Matuszewski, N'importe où toujours au même endroit (3/8)

[Texte] Olivier Matuszewski, N’importe où toujours au même endroit (3/8)

septembre 14, 2017
in Category: créations, UNE
0 715 3
[Texte] Olivier Matuszewski, N’importe où toujours au même endroit (3/8)

Nous remercions Olivier Matuszewski - que l'on retrouvera chez Fissile, Tituli ou Publie.net - de nous avoir donné quelques extraits d'un travail en cours qui se présente comme un objet poétique en français fautif et se distingue par sa fantaisie critique. [Lire le deuxième extrait]

Personnellement, la chambre est sombre

Qu’elle concerne qui ou quoi, la chambre est moche

mais elle m’attache

La chambre moche est sombre

Ceci est inaccessible, dois-je dire pour ma défaite

Chaque chambre arrive avec ses draps sans suite

Toutes les chambres sont des salopes

C’est comme ça que je chambre

les chambres noires de circonstances

 

C’est quand même mieux par où le bras passe

Après ça, on dira qu’un malheur n’arrive jamais

 

Si fallait faire l’autoportrait, j’dirais : c’est toi !

C’est tout comme toi mais dans l’autre sens !

 

Pardon, je t’aime mais j’ai le droit de me rattraper !

Pardon du si peu mais je fais vœux, et de tendresse

Et j’fais ce que j’mieux !

Pardon, hein !

Personne a le droit !

Personne !

 

C’est comme ce passage dans Alice ou la dernière fugue de Chabrol

Comment que ça marque (l’évangile) quand on est si peu, si petit

 

« Vivez à l’intérieur de ce qui vous est imparti ! » dit la grosse voix invisible

, , ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>