[Texte - série] Daniel Bourrion, Cantiques de la bienséance, #4 & 5

[Texte – série] Daniel Bourrion, Cantiques de la bienséance, #4 & 5

février 15, 2013
in Category: créations, UNE
0 1466 1

Après Cantique de la paranoïa, Daniel Bourrion s’est lancée dans une nouvelle série, dont nous sommes heureux de publier les 4e et 5e livraisons. [Lire 2 & 3]

 

Cantique de la bienséance, #4

Soyez toujours le premier à cacher vos cadavres sous le tapis souriez quand il le faut y compris quand il ne le faudrait pas n’ayez de plaisirs que silencieux finissez votre assiette même si cela signifie aller ensuite vomir discrètement dites du mal seulement sous couvert d’une main ne laissez rien transparaître de cette haine pour votre prochain qui vous ronge chaque jour joignez vos doigts tendez la nuque restez digne ne bâillez qu’à l’instant où votre amante ne vous regarde pas laissez croire que vous aimez les enfants laissez croire que vous aimez les fleurs laissez croire tout ce qu’on veut croire de vous pourvu que cela vous ménage l’espace intérieur dont vous avez besoin pour hurler tous les monceaux d’immondices que votre corps peut contenir.

 

Cantique de la bienséance #5

N’abusez personne que vous ne connaissiez déjà escroquez tant que vous le pourrez puisque dieu le leur rendra pensez aux pauvres cela ne coûte rien gardez toujours aux autres cette distance de mépris qu’ils prennent pour de la discrétion ne vous penchez pas dans les virages conservez par-devers vous vos sentiments ne sortez jamais sans une aiguille du fil de quoi vous alléger l’haleine repérez le buffet pour y être dans les premiers considérez chaque pied écrasé comme une faute d’inattention qui n’est d’ailleurs qu’un minuscule péché ne prêtez flanc à nul ragot colportez par simple prévention tous ceux qui vous arrivent sur les autres ne claquez pas la porte ne courez pas ne sautez pas ne dansez pas de la momie gracieuse inspirez-vous dans toutes vos effusions.

, ,
rédaction

View my other posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *