[vidéopoésie] Loiez Deniel, Skype Me

[vidéopoésie] Loiez Deniel, Skype Me

janvier 10, 2008
in Category: créations, UNE, videopodcast
4 1429 0

  [Alors que je prépare un article de recherche déterminant ce que pourrait être la vidéo-poésie (videopoetry), ses modalités de composition/écritures et en quel sens elle se détache 1/ d’une poétique de l’image (ce avec quoi elle est souvent confondue) et 2/ une juxtaposition vidéo/lecture (le cas le plus commun), je présente ici une création de Loiez Deniel, qui me paraît particulièrement intéressante. Son travail est une forme de collage entre d’un côté les énoncés du statut de l’utilisateur sur Skype, et de l’autre une vidéo/musique hétérogène à cette réalité-là. Ce dispositif est intéressant au sens, où le texte, est tout à la fois produit par Loiez Deniel, et originairement non pensé dans le cadre d’une production esthétique vidéo. Il y a implémentation des énoncés dans un contexte qui apriori n’était pas destiné à recevoir ces énoncés. Et pourtant… Cette implémentation, très réussie, d’un coup tout à la fois efface l’origine, mais pose aussi la consistance des énoncés. Sont-ils seulement poétique. Qu’indiquent-ils ? Si Loiez ne nous disait pas leur origine aurions-nous pu penser qu’is étaient liés à Skype ? Autrement dit, les déplaçant de contexte, il met en évidence en quel sens la première hétérogénéité était liée à leur production sur Skype. La réalisation de Loiez Deniel est d’autant plus réussie qu’il a monté les énoncés selon une logique de brouillage énonciative, les faisant se succéder peu à peu dans une forme de brouillard de plus en plus important. Les énoncés deviennent une forme de masse textuelle à l’écran. Je le remercie de nous avoir  permis de diffuser son travail. Nous donnerons prochainement un entretien avec lui (site de Loiez Deniel)]

, , , , , ,
rédaction

View my other posts

4 comments

  1. rédaction (author)

    Skype, chère Candide, j’imagine que vous devez savoir ce que c’est, est un protocole conversationnel sur le web, selon trois vecteurs possibles : le simple chat (texte); le son (audio, qui donne aussi la possibilité de liaison au ligne fixe à partir d’un compte); et la vidéo-conférence, dernière avancée de cette technologie. En permanence à peu près 10 millions d’individu sont dessus.
    Quand on est on line, il est possible de notifier un statut. Les énoncés qui apparaisent dans le travail de Loeiz Deniel, sont issus de ces statuts. Ce qui est troublant, quand on lit ces énoncés, c’est en quel sens ils sont hétérogènes avec la logique même des statuts communément indiqués par les utilisateurs.

  2. Candide

    Ah, d’accord, merci pour le tuyau. Je comprends maintenant « Skype » et « statut ».
    Ca me plaît à moi aussi. De même, je me dis qu’il serait impossible sans l’information de revenir au contexte initial ( celui de statut ). Je préfère en temps normal les oeuvres qui se suffisent à elles-mêmes ( pour ce qui est du processus de l’interprétation ) mais c’est peut-être mieux comme ça pour celle-ci.

    On peut aussi penser que ces énoncés ne proviennent pas de « statuts » et que c’est un leurre informationnel ( !? ). En fait je préfèrerais cela. Ca ferait deux oeuvres,identiques du point de vue de la forme, mais dont le hors-texte de l’une déforme l’autre malintentionnellement ( sans péjoration ).
    Ce n’est peut-être pas hors-texte qu’il faut dire ? ( surtout avec du vidéo-art )

    Pour vérifier, je vais voir les statuts des dix millions d’internautes online et je reviens dans cinq minutes…

  3. Loiez

    Je me permets d’intervenir dans la conversation car il y a une petite erreur de formulation dans le texte. En effet le statut Skype sera : « Connecté, indisponible, ne pas déranger etc)
    Ici, j’ai travaillé avec la fonction « Mood message » (Message d’humeur) que j’ai remixé de manière aléatoire en texte final. Bien entendu cette « cuisine » appelle d’autres ingrédients (vidéo et sonate) mais au final donne le goût d’une année sans sel ni épices. Je travaille actuellement sur un e-roman reprenant les mêmes bases de construction mais avec une navigation par time-line dynamique. Je suis très heureux de partager avec vous ces nouvelles formes d’écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *